Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 18:12

 

     Vous vous souvenez sans doute que la Rivale a eu une belle selle en cadeau de Noël, mais ce n’est pas tout, deux petits détails me chagrinaient encore.

     D’une part d’importantes fuites d’huile à l’arrêt laissaient présager un défaut au niveau de la plaque de sélection des vitesses, d’autre part, je tenais à moderniser son circuit d’allumage en adoptant une bobine à haute tension externe. Il était donc temps de sortir le moteur du cadre pour faire tout ça proprement.

 

 

     Voyons du côté de cette fameuse plaque qui m’avait donné pas mal de travail sur Pétronille  mais qui m’avait paru correcte quand j'avais examiné la Rivale.

 

 

     Après démontage je constate ce que j’aurais dû voir lors de sa remise en route car le problème est parfaitement connu et décrit sur le forum du Motobécane Club de France, à savoir que certains des trous taraudés qui servent à la fixation de cette plaque sont débouchants dans le carter, ça je le savais, mais ne sont pas dans une zone protégée des fuites par le joint d’étanchéité car ils se trouvent à un endroit où ce joint n’est pas comprimé, et ça je ne l’avais pas bien capté.

     Mais quelques photos seront plus éloquentes qu’un discours.

     Voyez comme le débouché de ces deux trous se fait dans une zone où le joint n’est pas comprimé.

Le réveil de la Rivale

     Et d’ailleurs la trace laissée sur le joint qui était en place montre que "l’oreille" n’a pas bénéficié d’un serrage et que l’huile du moteur pouvait fuir.

Le réveil de la Rivale

     Quand on a bien visualisé et compris la cause de la fuite, la solution n’est pas bien loin: un peu de pâte à joint, silicone ou autre, mise bien là où il faut et tout rentre dans l’ordre après un montage soigneux…..autrement dit en s'interdisant l'utilisation d'un joint neuf de fabrication récente dont les trous ne coïncident même pas...

Le réveil de la Rivale

 

     Au tour de l'allumage.

 

     Il est un fait qui est aussi bien connu, c’est que les bobines à haute tension et les condensateurs qu’il y avait à l’origine sur ces machines sont des composants qui supportent mal le poids des décennies: la chaleur dégagée par le moteur, et les vibrations sollicitent durement leur vieil isolant ce qui ne manque pas de se manifester par des réticences ressenties particulièrement quand le moteur est bien chaud.

     Motobécane l’avait compris et avait adopté la solution de la bobine externe sur les dernières versions de ces motos.

     Pour couronner le tout, la Rivale née en 1952 dispose de la toute première configuration d'allumage, avec un tout petit regard fixé par deux vis (trois par la suite) pour accéder aux vis platinées, et le condensateur n’est accessible qu’après démontage complet du carter d’allumage.

Le réveil de la Rivale

     Allez, on enlève tout ça.

Le réveil de la Rivale

     Comme il est important de respecter le chemin des fils électriques, je réalise un faux condensateur ; une carcasse vidée de son contenu et regarnie avec un bornier isolé, noyé dans de la résine epoxy.

 

Le réveil de la Rivale

     Je remonte l’ensemble avec une bobine basse tension récupérée sur une Motobécane plus moderne, et la connexion électrique est réalisée par un fil de bougie non résistif mis en lieu et place du fil HT d'origine.

Le réveil de la Rivale

     La bobine haute tension, qu’on devrait plutôt appeler « transformateur » dans ce cas-la, est une bobine de mobylette fixée avec son condensateur sur un support en inox « home-made » et dissimulée sous le réservoir d’essence.

Le réveil de la Rivale

     Et voilà : « presque » ni vu ni connu, on dirait un allumage d’origine avec un fil de bougie juste un peu trop long, en réalité, à droite c’est la basse tension qui alimente la bobine cachée  sous le réservoir et à gauche c’est le vrai fil à haute tension qui alimente la bougie.

Le réveil de la Rivale

   Nouvelle selle, nouvel allumage, plus de fuite d'huile, tout ça méritait bien une petite virée pour sortir mémère de sa léthargie.

 

 

 

 

 

     Allez, on arrête la bricole, à nous la poésie et les grands espaces.

Le réveil de la Rivale
Le réveil de la Rivale
Le réveil de la Rivale
Le réveil de la Rivale
Le réveil de la Rivale

     Du cuir pour la selle, un lifting pour de belles étincelles, une plaque de sélection siliconée...

.....une cougar sous le ciel bleu et le soleil ? 

     Non juste une populaire "faite-pour-rouler".

    

Partager cet article

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Mes bricolages
commenter cet article

commentaires

Tonton 04/03/2015 13:42

Salut
Toujours très bien , comme dab...
à plus

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories