Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 21:20

     Désolé mais cette fois-ci je ne vais pas vous étaler ma science mais plutôt vous faire part d'un doute...à moins qu'il ne s'agisse d'un échec ?

      Il y a un an Pétronille avait bénéficié de la remise à neuf de son "haut moteur": guides de soupapes, segmentation, rodage de soupapes et autres babioles ....parce que mademoiselle aimait bien signaler son passage par une délicate fumée bleutée délicieusement parfumée aux huiles essentielles....à la tenue de sa mécanique (Pffff.... comme si son bruit ne suffisait pas pour se faire remarquer!).

     J'avais décrit les opérations éffectuées là:

     http://faites-pour-rouler.over-blog.com/2015/01/petit-coup-de-neuf-pour-le-moteur-de-petronille.html

     Il est connu qu'une telle intervention nécessite une période de rodage pour en mesurer les effets, d'ailleurs nombreux sont les fumeurs qui vous diront qu'on ne s'arrête pas de fumer en un jour.

 

    Le problème c'est que même après une saison de roulage, soit 2500 kilomètres de routes, au lieu de baisser, la consommation d'huile a augmenté (ça je m'en moque un peu je ne suis pas un litre d'huile près) , la fumée bleutée a été plus fréquente, (ça c'est plutôt rigolo) mais surtout la pauvre bougie supportait de moins en moins cette indigestions de matières grasses même si, à mon grand étonnement, elle réussissait à faire jaillir une étincelle au travers de ce magma de suies grasses, jugez plutôt.

Remontées d'huile chez Pétronille

     L'intersaison c'est fait pour ça: on ouvre les moteurs!

 

      Il y a plusieurs causes possibles pour expliquer des "remontées d'huile" anormales.

 

     Niveau d'huile trop élevé: rien n'a changé de ce côté-la.

     Surpression anormale dans le carter d'huile: la mise à l'air libre du carter se fait par un orifice d'où les vapeurs qui sortent participent à la lubrification de la chaîne de transmission: rien n'a changé de ce côté-la, le carter respire toujours bien.

     Jeux excessif aux guides de soupapes.

     Alors que le jeu de la queue de la soupape d'échappement n'a pas évolué, celui de la soupape d'admission a fortement augmenté: 0.12 mm au lieu de 0.06mm, (défaut d'usinage?) c'est franchement anormal en 2500 km mais je ne pense pas que ce soit la cause du problème car le joint (qui n'existait pas sur la version initiale) est encore parfaitement fonctionnel.

     Usure du piston

     La cote en bas de jupe n'a pas évolué: 21.59 mm.

     Usure du Cylindre

    

     Pas facile de faire une métrologie précise sans l'outillage adapté, je joue avec deux méthodes pour faire une évaluation, ça ne vaut pas une vraie métrologie avec une machine à trois axes, mais ça permet de voir les gros problèmes.

     Première méthode:

     Mesure du diamètre du bas de la jupe du piston au pied à coulisse.

     Contrôle du jeu entre alésage du cylindre et jupe du piston à plusieurs hauteurs et dans plusieurs directions pour évaluer l'ovalisation. La mesure se fait en glissant des cales d'épaisseur entre piston et cylindre, pour réduire l'effort parasite dû à la déformation de la cale j'utilise de préférence deux cales fines plutôt qu'une cale épaisse, (je préfère les fines plutôt que l'épaisse....) pour faire 0.09 mm je glisse deux cales de 0.05 et 0.04.

 

    Deuxième méthode:

    Mesure du jeu à la coupe d'un segment quelconque disposé sur le cordon supérieur, là où l'usure est nulle.

     Déplacement de ce même segment en le poussant avec un piston à diverses hauteurs du cylindre.

     Nouvelle mesure du jeu à la coupe

     La division par PI de la variation du jeu à la coupe (du périmètre) donne la variation du diamètre moyen de l'alésage du cylindre.

 

     Un jeu à la coupe se mesure facilement à 0.1 mm près, donc cette méthode permet de détecter une variation de diamètre moyen de 0.03 mm. Cette méthode ne renseigne pas sur l'ovalisation.

 

 

 

     Après avoir joué de ces deux méthodes en refaisant plusieurs fois les mêmes mesures j'obtiens les résultats suivants:

jeu au cordon supérieur: 0.06 / 0.07 mm

jeu à 50 mm de course:  0.08 / 0.08 mm

Jeu bas du cylindre:        0.10 / 0.12 mm

 

    Conclusion: ce n'est pas neuf mais ça ne me parait pas suffisant pour expliquer de telles remontées d'huile.

 

     Ce cylindre, je l'avais déglacé au papier abrasif, probablement de façon insuffisante car je le retrouve parfaitement glacé tel un mirroir comme avant mon intervention. Je rappelle que le déglaçage consiste à créer un réseau de stries très fines qui ont pour effet de retenir l'huile et facilter le rodage. On peut penser qu'un tel miroir était propice à l'aquaplaning des segments qui flottaient sur le film d'huile au lieu de l'éliminer.

 

 

 

 

 

 

Remontées d'huile chez Pétronille

     Usure des segments:

     Les jeux à la coupe ont bien augmenté: en moyenne de 0.55 mm à 0.60 mm c'est beaucoup après seulement 2500 km mais ça reste inférieur aux niveaux constatés  avant mon intervention.

 

Remontées d'huile chez Pétronille

     Les faces ont perdu environ 0.05 mm, ça fait beaucoup, même si je doute que celà suffise pour expliquer la surconsommation d'huile.

 

Remontées d'huile chez Pétronille

     Sens de montage:

     Souvent les segments ont un sens de montage qu'il est important de respecter mais aucune indication de sens n'était présente sur ces pièces..... en y regardant de près j'ai noté que les deux lèvres des segments racleurs n'avaient pas la même épaisseur.  Une telle asymétrie à pour effet de provoquer la torsion du segment, la face d'appui sur le cylindre prend alors une forme conique lors de sa compression dans la gorge du piston, en effet la lèvre la plus épaisse résiste mieux à la flexion que la lèvre mince. Je suppose que ce type de segment doit être monté avec la lèvre épaisse en bas pour améliorer le raclage de l'huile. Lors de mon intervention je n'avais pas remarqué ce détail  et il se trouve que le segment racleur supérieur n'était pas dans ce sens la, était-ce grave?

Remontées d'huile chez Pétronille

     Pour les curieux de la chose je recommande cet article très instructif, il explique bien, entre tant d'autres choses, le phénomène de torsion des segments lors de leur mise en place, voyez au paragraphe 1.6

     Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ?

     Avis demandé aux copains, sur les forums....beaucoup de bonne volonté mais rien de bien convainquant n'en sort.

     Après consultation avec moi-même je me convaincs que la qualité de mes segments et de mon déglaçage est la cause de tous mes problèmes.

 

Segments

     J'approvisionne un nouveau jeu chez un autre fournisseur. Les racleurs comportent deux lèvres étroites asymétriques et le sens de montage est clairement indiqué par le marquage "TOP".

     Les lèvres étroites ont pour effet de réduire la surface de contact augmentant ainsi la pression de contact contre le cylindre, (peut-être au prix de plus d'usure?) leur face inférieure est perpendiculaire au cylindre favorisant ainsi le raclage.

Remontées d'huile chez Pétronille
Remontées d'huile chez Pétronille

     Les segments de feu et d'étanchéité sont de section rectangulaire sans forme particulière pour provoquer une torsion.  

    Les épaisseurs sont égales au centième près à celles des anciens segments.

    Le jeu à la coupe est un peu fort: 0.45 à 0.50 pour 0.30 maxi

 

(je ne l'ai pas encore dit mais vous aurez compris que si, sur les photos, je tiens le pied à coulisse de façon bizarre et de la main gauche sans aucune maîtrise de l'effort c'est parce que ma main droite est occupée avec l'APN, mais je vous rassure, je ne m'emcombre pas d'un APN quand je fais la vraie mesure)

 

Remontées d'huile chez Pétronille
Remontées d'huile chez Pétronille

     Cylindre

     J'ai investi dans un honoir, c'est quand même mieux que le bricolage au papier abrasif. 

     Après trente secondes d'aller-retour à basse vitesse de rotation en lubrifiant avec un mélange white-spirit et huile moteur, j'obtiens de belles rayures fines et hélicoïdales, on croirait mon cylindre sorti de l'atelier d'un pro.

Remontées d'huile chez Pétronille
Remontées d'huile chez Pétronille

     Je ne vais pas vous ennuyer en vous détaillant la phase de remontage qui ne présente pas de difficulté si ce n'est pour vous avouer que......ben oui il parait qu'il faut un début à tout, et cette fois-ci c'était mon jour. J'en ai pourtant monté des segments, et ce n'est même pas en le montant sur le piston mais en enfilant le piston dans le cylindre, pas de morceau tombé dans les entrailles du moteur: Ouff!

Remontées d'huile chez Pétronille

     La bougie d'origine a été nettoyée, le moteur a démarré au deuxième coup de kick.

     Après un quart d'heure de fonctionnement à vide je relève précisément le niveau d'huile quand le moteur a refroidi.

 

Remontées d'huile chez Pétronille

     Allez, on roule, 34 Km le premier jour, 39 km le lendemain.

   

 

Remontées d'huile chez Pétronille

     Quand le moteur est bien chaud les accélérations à vide provoquent encore une bonne fumée bleutée, peut-être moins qu'avant? 

      Sur la fin du trajet à l'occasion d'un faux plat, je maintiens accéléré assez fort et le moteur se met à ratatouiller exactement comme en cas de perlage de la bougie...et dire que c'est précisément pour éviter ce genre de problème que j'ai fait toute cette intervention!

     A l'arrivée je trouve une bougie bien grassouillette, moins qu'avant quand même

Remontées d'huile chez Pétronille

     Quand le moteur a refroidi je dois ajouter 145 cc d'huile pour rétablir le niveau ce qui correspond à 0.2 litres aux cent kilomètres: c'est deux fois trop si j'en crois la documentation de l'époque. Je n'avais pas fait de mesure aussi précise avant la réparation mais il me semble qu'il y a une amélioration.

    Il est clair que, malgré toutes les précautions prises, mesurer une consommation d'huile sur 73 km manque beaucoup de précision, est-ce que le seul rodage du moteur me fera retrouver une consommation d'huile raisonnable (ce dont je me moque) mais surtout l'absence de ratés d'allumage par perlage?

 

     En attendant j'en resterai là pour la prochaine saison, dans cinq cents kilomètres je vous dirai ce qu'il en est et s'il faut envisager un réalésage avec un piston en côte réparation.

 

     Un peu décevant tout ça...ces motos sont vraiment faites pour rouler,et pas pour se faire des noeuds au cerveau!

Partager cet article

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Mes bricolages
commenter cet article

commentaires

Jean-Louis 08/02/2016 10:25

Effectivement dans le lien déjà cité, ils insistent sur l'importance du rodage, pré et post mise en route.
Et sur la façon de mesurer les quantités de consommation par kilomètrage parcouru. De plus, moi j'aime bien quand vous étalez votre science, parce que j'en profite pleinement!

Jean-Louis 31/01/2016 08:59

Bonjour,
L'huile ne pourrait être la cause? Trop fluide pour ce type de moteur? Une piste parmi d'autres. Après reste la porosité d'une chambre, problème rencontré sur des gros monos modernes (XT 600)
Amicalement

faites-pour-rouler 31/01/2016 09:21

Bonjour, l'huile c'est de la 20W50, c'est déjà bien épais.
Porosité? J'y ai pensé, ne serait-ce qu'un défaut d'étanchéité entre guide et culasse: difficile à détecter.

Tonton 30/01/2016 09:09

Salut Henri
Un truc de débutant , mais des fois on oublie les bases ...à tu bien tiercé tes segments ( décalage d'un quart ou de moitié à chaque ) !

faites-pour-rouler 06/02/2016 16:56

En fait depuis mon intervention j'ai cumulé 150 km par tronçons de 35 à 40 km et la consommation d'huile ne cesse de baisser ainsi que l'émission de fumées. J'ai chiffré (sans grande précision) la conso à 0.7 l/100 sur le dernier parcours de 46 km alors qu'elle était de 2 l/ 100 au tout début. Ces chiffres ne sont pas précis mais la baisse est évidente.
Je pense que j'ai été beaucoup trop impatient en cherchant un bon résultat avant une bonne période de rodage.

Jean-Louis 06/02/2016 14:43

Effectivement, je ne me rappelle plus la technique utilisée par un ami ingénieur en chimie des métaux, ou mécaniques des fluides, mais avec un vrai labo derrière! Après reste la foi, l'éventualité d'un cierge à Ste Gamelle?
P.s merci de m'avoir fait découvrir le site cité en lien plus haut, j'ai passé un bon moment.
Mais hélas pas trouvé une explication rationnelle à cette conso importante.

faites-pour-rouler 30/01/2016 09:23

Bonjour,
oui il ont bien été "quarteté" (puisqu'il y en a quatre), même si cette précaution est essentiellement "psychologique" puisqu'ils tournent en fonctionnement et pas à la même vitesse, donc se retrouvent très vite n'importe comment: c'est bien noté sur le lien sur les segments qui est cité dans l'article.

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories