Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 11:43

     Décidément ça m'occupe cette affaire d'huile, mais je vous rassure, ça ne me pré-occupe pas trop.

 

     J'avais juste envie de voir, de toucher, d'analyser le fonctionnement de la lubrification de ce moteur et bien sûr de vous raconter.

     Comme je disposais d'un vieux moteur similaire récupéré sur une 125 cc Z 57 je l'ai démonté, par curiosité mais aussi pour réunir et fabriquer les outils spécifiques qui pourraient m'être indispensables en cas de défaillance de Pétronille ou de la Rivale.

 

 

LE DEMONTAGE ET LES OUTILS

 

 

 

 

Un serre-volant. (pour serrer le volant , par pour jouer sur la plage en le tenant au bout d'une ficelle! )

 

     Un bloc de dural, vous savez ce genre de truc qui vient d'on ne sait plus où mais qu'on ne jette pas parce que ça peut toujours servir.

     Du feuillard qui a servi à emballer je ne sais plus quoi.

     Je réalise des plaquettes d'acier pour maintenir le feuillard sans l'affaiblir en le perçant, et quelques taraudages plus tard j'obtiens l'objet.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     Pour le maintenir pendant l'opération il faut un manche, je profiterai de la clé tout aussi "home-made" que j'utilise pour l'écrou à ailettes du tuyau d'échappement.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     Un extracteur de volant magnétique.

     Un bon bout de ferraille, quelques perçages, et taraudages, et surtout un petit bloc  (une tête de vis) pour que la poussée se fasse bien sur la façe plane de l'extrêmité du vilebrequin.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     Bloqueur de la roue d'embrayage.

     Pour desserer l'écrou central, à pas à gauche et tête extraplate, il faut non seulement une clé au chanfrein d'entrée meulé pour avoir une bonne prise, mais surtout un système de bloquage en rotation du moyeu d'embrayage car je n'aime pas bloquer au niveau de la boîte de vitesse par peur de casser quelque chose donc:

     - un cercle de moyeu de charrette issu du b...azard du grand-père charron, du fer plat, des boulons de huit, un poste de soudure à l'arc et voilà l'oeuvre d'art.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     Un extracteur de pignon de sortie de boîte.

     Un bloc, d'alu, c'est tout ce que j'avais sous la main, une vis de pression, deux vis de M 8x100 et un peiti bloc d'appui, en fait une tête de vis bombée, ajustée pour s'adapter dans la rainure d'entraînement du compteur de vitesse tout en garantissant l'appui sur l'axe de sortie de boîte.

 

 

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)
La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)
La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

 ( Au fait, si quelqu'un est à la recherche d'un pignon de sortie de boîte en très bon état, j'en ai un à vendre, il est a très peu servi, quasi neuf, c'est celui des photos, profitez de l'occasion mais seul le premier sera servi).

     Clé pour l'écrou de vilebrequin côté entraînement.

     Cet écrou de vingt-neuf est extra plat et la queue de vilebrequin empêche l'utilisation d'une douille standard, je vais encore bidouiller.

      Une douille de vingt-neuf de qualité plus que moyenne pour pour pouvoir en agrandir le carré de manoeuvre à la queue de rat (avec pas mal de patience quand même!), un gros écrou, une baguette de soudure et voilà qui est fait. Là aussi le chanfrein d'entrée de la clé a été supprimé par meulage.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)
La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     Celui-ci n'est pas fait "maison" il vient de chez le marchand mais il est indispensable ainsi que le gros marteau qui va avec pour desserrer toutes ces vis de M 7x125 bloquées de façon redoutable.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     De manière générale j'ai été vraiment étonné des efforts que j'ai dû exercer pour libérer les différents écrous, vis, et emmenchements coniques, j'avais l'impression de travailler sur le train avant de ma traction!  J'ai même eu parfois des doutes sur l'aptitude de ces frêles vis et écrous à supporter de tels couples de serrage.

 

     Ces outils "maison" seraient bien évidemment inadaptés à un usage professionnel  mais ils permettent de travailler proprement de façon occasionnelle. Un professionnel disposant d'une clé à choc aurait eu la tâche plus facile.

 

 

 

ETUDE DE LA LUBRIFICATION

     Petit rappel de la documentation de Motobécane et de ce qui a déjà été expliqué:

L'huile contenue dans le carter s'écoule à travers un orifice calibré dans un réservoir d'où la "roue d'embrayage", telle une noria, la remonte dans un bac placé sous le vilebrequin qui, à son tour, la projette un peu partout dans le bas moteur.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     Les pièces ont été sommairement lavées, juste ce qu'il faut pour y voir à peu près clair, voyons un peu comment ça marche.

 

 

     Le bac à huile est complètement séparé des compartiments embrayage et vilebrequin.

 

     Côté roue d'embrayage on note la communication avec le bac à huile qui se fait par un trou de 4 mm de diamètre (flèche bleue).

 

     Côté vilebrequin le retour de l'huile dans le bac à huile se fait par la fenêtre ménagée pour le passage de la commande de boîte.

 

     La communication entre les compartiments d'embrayage et de vilebrequin se fait par des lumières en haut et en bas de la cloison de séparation (flèches vertes).

 

     La hauteur du niveau maximum d'huile (à ras-bors comme préconisé) est représentée par les tirets bleus. Mais à ma connaissance il n'existe pas de d'indication de niveau minimum !

     Les sens de rotation de la roue d'embrayage et du vilebrequin sont indiqués par les flêches rouges.

     Aucun passage d'huile direct depuis le bac à huile vers le moteur ou la boîte n'est possible, seul le trou de 4 mm alimente les zones à lubrifier (hormis le système de sélection des vitesses qui baigne au fond du bac à huile).

    

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)
La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)
La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     Circuit des vapeurs.

     Le méplat qui pilote la communication avec la chambre de décantation est exactement à l'opposé du maneton, donc dirigé vers le haut quand le piston est au point mort bas.

 

 

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     L'inclinaison asymétrique des canaux pourrait faire croire que le diagrame d'ouverture est décalé côté remontée du piston mais la position des débouchés de ces canaux est sensiblement symétrique, l'ouverture du circuit est donc centrée par rapport au point mort bas.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)
La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     On note sur l'extérieur du carter le bouchon de refermeture du canal qui après polissage présente un reflet différent de celui du carter.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

 

Le débouché dans la chambre de décantation.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

 

La mise à l'air libre côté carter de chaîne.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

     Le retour de l'huile décantée vers le bac à huile: une petite échancrure au niveau du plan de joint.

La lubrification du moteur de Pétronille (U46C)

 

 

CONCLUSIONS ET REMARQUES

      1 Pour intervenir sur ce moteur (comme sur beaucoup d'autres), certains outils sont absolument indispensables.

      2 Comme décrit sur le document de Motobécane, on voit bien que la totalité du débit de lubrification du moteur et de la boîte passe par ce trou de quatre millimètres de diamètre situé en bas du logement de la roue d'embrayage.

       3 Le débit de lubrification dépend donc de façon directe de la hauteur du niveau et de la viscosité de l'huile contenue dans le bac. On peut craindre le pire si on utilise de l'huile trop visqueuse avec un moteur très froid. Amateurs d'hivernales n'oubliez pas d'utiliser de l'huile fluide quand la température est négative sinon elle ne passera pas par le petit trou sous le seul effet de la gravité !

      4 Je n'ai trouvé aucune préconisation de niveau d'huile minimum à respecter...

      5 L'orifice qui permet le retour de l'huile acumulée dans la chambre de décantation est situé dans un plan de joint, c'est une petite échancrure, espérons qu'il ne puisse pas se boucher par accumulation de dépôts. Il est fondamental de ne pas l'obstruer par trop de pâte à joint lors de l'assemblage du moteur.

 

     Mais toutes ces remarques sont probablement superflues, les dizaines de milliers de machines qui ont accumulé les kilomètres sans problème en sont la preuve.

Partager cet article

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Mes bricolages
commenter cet article

commentaires

graissage centralisé 09/02/2017 15:44

La lubrification du moteur est réussie ! Merci pour le partage de photos

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories