Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 18:01

     Vous allez certainement me dire: "mais qu'est-ce qu'il y a du côté de Langogne pour que vous y preniez un abonnement ? ".

     La réponse est simple : "c'est parce que Langogne c'est la Lozère et la Lozère c'est beau". Et ce n'est pas un hasard si le dernier Tour d'Auvergne s'était incrusté la semaine dernière sur le terrain de jeu de l'AMCA.

     Pour la quatrième fois, le Tour de Lozère démarre à Auroux (dont Langogne n'est une banlieue de l'autre côté du lac), et annonce la couleur aux amateurs par sa  formule :  "Monta davala", c'est de l'occitan et vous aurez vite compris ce que ça veut dire. 

     Mis à part la beauté des paysages traversés , la signature, certains, pour faire snob,  diraient l'ADN du tour de Lozère, c'est un groupe de trente à quarante vieilles motos, pilotées par des gars et des filles qui ne flatulent pas plus haut que leur postérieur, mais qui roulent, pas dans le but de jouer à "c'est qui qui bouffe le plus de kilomètres dans un week-end", mais plutôt à : "c'est qui qui sait le plus le plus profiter d'une belle région, qui visite les plus belles curiosités, qui se fait le plus de copains au cours du périple ? Les diverses pauses sont autant de catalyseurs pour la convivialité des échanges. Et puis, il y a Josie la chef d'orchestre, il y a Jean qui surveille son troupeau mieux qu'un bon chien de berger, Nathalie qui transporte tout le matériel de survie en plus de sa bonne humeur, et il y a les gars du club qui nous déroulent un tapis rouge aux intersections pour qu'on ne se trompe pas de route ...

    Mais n'allez pas croire que ce n'est qu'une promenade de santé, on roule, on "monte" et on "davale", quand ce ne sont pas les moteurs que l'on cravache, ce sont les freins qui sont sollicités durement. Deux cent cinquante kilomètres, certainement un peu plus, combien exactement ? Là n'est pas la question, par contre, combien de participants ont envie de revenir l'année prochaine ? La réponse est simple : TOUS.

 

      Nous avons maintenant notre rond de serviette aux "Terrasses du lac", à Naussac pour nous préparer mentalement la veille du départ, c'est reposant, allez, un petit aperçu, le week-end s'annonce prometteur.

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Mais passons à la mise en bouche.

     Sur la petite place d'Auroux le premier jeu consiste à trouver un petit bout de terrain plat à se partager entre participants pour béquiller les motos, tandis que le café-croissants nous est proposé.

     Les motos ont trouvé leur équilibre, faisons un petit tour chez les voisines.

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Le fidèle "Poilu" est toujours là, il semble nous donner le signal du départ.

Le tour de Lozère 2018

     Au fait mais où va-t-on ?

     Nous partirons vers le sud, Meyrueis sera notre ville-étape. Samedi matin nous rejoindrons Chanac puis passerons sur le Causse de Sauveterre pour descendre à La Malène où nous aurons le pique-nique. L'après-midi nous suivrons les gorges du Tarn jusqu'au Rozier pour suivre ensuite les gorges de la Jonte jusqu'à Meyrueis après avoir visité la Maison des Vautours.

     Dimanche matin, ce sera encore "monta davala" : montée sur le causse Méjean, descente au niveau du Tarn à Sainte-Enimie pour remonter sur le Causse de Sauveterre et faire notre pause pique-nique à Mende. Dimanche après-midi le retour à Auroux se fera en partie par la nationale et en partie par la petite route, les compteurs auront égrené 260 kilomètres.

    

 

 

     Un coup de kick et les moteurs ronronnent de plaisir, il fait beau, la campagne est belle, c'est le bonheur.

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Regroupement à La Baraque de la Grange, les moteurs se sont tus, les oreilles et les nez profitent du chant des oiseaux et des parfums de la campagne.

Le tour de Lozère 2018

     J'en profite pour immortaliser quelques machines.

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     C'est reparti.

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Pause à côté d'une ancienne gare bien sympa avant de rejoindre Chanac.

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Pour une "davalada, c'est une belle davalada", une vraie chute libre sur La Malène, à l'arrivée mes tambours de frein seront bien chauds malgré l'usage exclusif de la seconde !

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Si vous ne connaissez pas La Malène dans les gorges du Tarn, en voici un petit aperçu.

 

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Après le pique-nique nous suivons les Gorges du Tarn, la route serpente, bordée de falaises impressionnantes.

 

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     A la Maison des Vautours les vieux motards se découvrent une passion pour ces rapaces.

 

Le tour de Lozère 2018

     Meyrueis n'est plus très loin, la Jonte coule au fond des gorges..

 

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

   A Meyrueis les motards se rafraîchissent à la terrasse d'un bistrot tandis que les touristes s'intéressent à cette exposition improvisée de nos vielles motos : "le grand-père avait la même...j'allais sur le tand-sad...le levier de vitesse était sur le réservoir... on aurait dû la garder......"

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Après une bonne nuit au domaine Aigoual-Cévennes, Pétronille et la FN ont fait le plein et sont prêtes pour un nouveau départ, la journée s'annonce belle...et chaude !

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Et le cycle recommence : "monta" et nous dominons les gorges du Tarn....

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

    ....ensuite ce sont les grands espaces du Causse Méjean, si vous n'appréciez pas vous ne comprendrez jamais la Lozère.

Le tour de Lozère 2018

....puis c'est "davala" sur Sainte-Enimie avec des aplombs impressionnants dont nous profitons lors d'un arrêt au Saltadou.

 

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Nous arrivons à Sainte-Enimie, village tout mignon surtout avant l'afflux massif des touristes en été.

 

 

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Parfois le Tarn se déchaîne mais plus rien à craindre, c'était il y a longtemps, avant le dérèglement climatique ...

Le tour de Lozère 2018

     Et comme vous avez compris le principe, après "davala" c'est "monta" sur le Causse de Sauveterre, Sainte-Enimie est déjà tout en bas.

Le tour de Lozère 2018

     Les deux Causses rivalisent de beauté.

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

     Arrêt pique-nique à Mende où je comprend l'origine d'un bruit de clochette que se mettait à faire mon moteur et qui commençait à m'inquiéter. Quelques kilomètres de plus et j'aurais perdu le dessus de cuve de mon carburateur qui s'était dévissé sous l'effet des vibrations et jouait des castagnettes, un demi-tour de plus et il serait resté lozérien à tout jamais dans quelque fossé, c'est une panne classique, j'avais démonté le carburateur pour changer le gicleur d'aiguille et l'aiguille avant cette sortie et avais été trop timide sur le serrage.

 

Le tour de Lozère 2018

     Pétronille, quant à elle, a embarqué un passager clandestin.

Le tour de Lozère 2018

     L'ombre du noyer est bien appréciée.

Le tour de Lozère 2018

     Un peu de grand-route où nous faisons de folles vitesse nous nous limitons à 80 km/h pour retourner au bercail.

Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018
Le tour de Lozère 2018

    Tiens donc, ce  beau village me dit quelque chose, on dirait...mais oui, nous sommes déjà revenus à Auroux.

Le tour de Lozère 2018

     Le chef d'orchestre a parfaitement orchestré ses musiciens, le chien de berger à bien géré le troupeau, l'intendante a gardé sa bonne humeur, ce fut parfait.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact