Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 16:49

     Depuis des jours je n'arrêtais pas de bichonner les motos, je ne faisais des pauses que pour consulter la météo car le ciel s'annonçait hasardeux, mais en fait la météo on s'en fout un peu parce que le Tour du Gard organisé par le Moto Club Sommiérois est bien au-dessus de ce genre de préoccupation.

     C'est chaque fois pour nous un "remake" de notre première "grande" sortie depuis notre retour dans notre Midi. Pétronille et sa cavalière se connaissaient alors à peine, je n'irai pas dire qu'elles se vouvoyaient encore mais chacune devait s'adapter à l'autre pour gagner la confiance réciproque tandis que la FN était ravie de rouler sur ces routes que je connaissais depuis mon enfance mais, noyé dans ma grisaille parisienne, je n'imaginais pas que cette épave de moto remontée avec mes petites mains il y a plus de quarante ans aurait été capable d'y rouler avec tant d'assurance.

     J'arrête là mes mièvreries sentimentales : le Tour du Gard, c'est une grosse cinquantaine de vieilles motos qui parcourent 350 km dans le week-end en suivant un road-book particulièrement bien fait et communiqué en avance aux participants, ce que j'apprécie beaucoup car j'ai ainsi le temps de repérer et mémoriser les carrefours critiques les jours précédents le départ entre un serrage de boulon et une goutte d'huile sur un câble.

 

     Le samedi matin le départ de Sommières est à huit heures. Nous rejoindrons Meyrueis après 118 km en passant par Pompignan, La Cadière, Sumène, Le Rey, Mandagout, le col de la Luzette, l'Espérou et Camprieu.

     Le samedi après-midi nous suivrons les gorges de la Jonte avec une escale à la Maison des vautours et, après une excursion sur le Causse Noir du côté de Montpellier- le-Vieux, nous arriverons à Millau, nous aurons ajouté 50 km aux compteurs.

     Dimanche matin 114 km nous mèneront à Saint-Jean-de-Buèges en passant par Nant, Sauclières, Le Luc, Blandas, Saint-Laurent-le-Minier et Brissac.

     Et comme il faudra bien revenir à Sommières le dimanche après-midi, nous irons faire un tour du côté du Causse-de-la-Selle, de Saint Martin-de-Londres, de Cazevieille, de Saint Mathieu-de-Tréviers.... 66 km plus tard le tour prendra fin.

     Vous l'aurez noté, le département du Gard n'hésite pas à déborder chez ses voisins et c'est très bien comme ça.

    Huit heures, ça fait tôt pour un départ, mais je trouve le temps pour préparer un mini diaporama.

 

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     A nous la vraie nature et les vraies routes. Le temps est au sec mais par sécurité les tenues de pluie ont été mises. De même j'ai délaissé mon casque bol pour un jet, la meilleure protection des oreilles étouffe les petits bruits parasites, c'est plus fort que les meilleures des mises au point, j'ai l'impression que mon moteur fonctionne beaucoup mieux, c'est le bonheur.

     Des routes bordées de chênes, quelques épingles à cheveux, les falaises de Claret et nous approchons de Saint-Hyppolite-du-Fort.

 

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     La Cadière marque le début des vraies hostilités, ça commence par de belles gorges encaissées puis une belle montée bien viroleuse nous amènera au Col du Lac qui domine Sumène,  j'y tirerai un premier  portrait de ma FN.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Pause à Sumène, tiens mais que font ces gens là-bas près de ces tables ? Pas de sortie sans pause saucisson, les cadres rigides, ça accélère le transit et il faut souvent réapprovisionner.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Voyons plus en détail les belles bécanes.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Sachez que Sumène est un beau petit village traversé par le Rieutord.

Le Tour du Gard 2019

     Après quelques épingles à cheveux nous rejoignons Le Rey par un bout de grand-route.

 

Le Tour du Gard 2019

     Allez, nous montons à Mandagout en passant à l'Arboux.

Le Tour du Gard 2019

     De Mandagout jusqu'à l'Espérou la route est absolument fabuleuse :

des épingles.....

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

... une vue imprenable....

Le Tour du Gard 2019

.... et pour finir, Cap de Côte qu'on atteint, bien souvent après avoir joué de la première tant la côte est forte

Le Tour du Gard 2019

 

     Nous voici dans la forêt quelque peu humide avec le passage au Col de la Luzette à 1351 mètres.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     L'Espérou et Camprieu sont derrière nous, nous descendons vers Meyrueis ...et oui, les estomacs réclament déjà !

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

 

     Meyrueis et ses petits ponts sur le Béthuzon, nous sommes en Lozère.

Le Tour du Gard 2019

     A l'hôtel Family, les casques se sont vidés et les panses se sont remplies.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Un pluie fine nous accompagne le long des gorges de la Jonte ce qui n'enlève rien à leur charme (soyons honnêtes, avec le soleil c'est quand même mieux).

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Arrêt aux "vautours" pour la visite de l'exposition.

     La pluie, ça mouille, Pétronille a enfilé ses sur-gants Mapa du plus bel effet. Ma "rustine-bidouille" sur le pot d'échappement commence à se libérer, les rivets "pop" sont au bout du rouleau, le bruit est de plus en plus sec et présent.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Nous sommes à deux pas de Millau mais il serait trop facile d'y aller par la grand (?) route, alors puisque nous arrivons  à Peyrelau virons à gauche pour aller faire un tour sur le Causse Noir.

 

 

Le Tour du Gard 2019

     Les Causses c'est toujours comme ça : une grimpette bien raide pour accéder à un paysage désertique parsemé de vieilles fermes très belles et une descente vertigineuse pour retourner dans la vallée et on ne s'en lasse pas.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Descente sur Millau avec le fameux viaduc en toile de fond.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     A l'hôtel Deltour les motos ont pris un repos bien mérité.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Parions que nous en avons fini avec les gouttes, Pétronille, prête pour le départ, a remis sa tenue légère.

Le Tour du Gard 2019

     Nous remontons sur un Causse, celui du Larzac, par la route nationale bien large, les motos puissantes font parler les chevaux. Pétronille arrive sur la petite route  en direction de Nant.

 

Le Tour du Gard 2019

     C'est vaste, c'est désert et c'est beau. (Fesses sensibles, bannissez les cadres rigides !)

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Si vous avez suivi, vous aurez compris qu'on quitte un Causse ... par une belle descente : celle des "Liquisses" est très rapide, les virages s'y enchaînent avec volupté, nous dominons Nant tout en bas.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Après Saint-Jean-du-Bruel et Sauclières nous remontons vers Le Luc pour une pause .... saucisson, si vous cherchez Le Luc prenez une carte très détaillée, c'est le bout du monde. Le paysage est typique des Causses. Le vent accentue l'impression de froid et les nuages inquiétants nous invitent à enfiler les  tenues de pluie.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Nous filons  vers Blandas en passant à Vissec, le Cirque de Navacelles est tout proche, le canyon est impressionnant. Lors d'un arrêt je constate que la rustine de mon pot d'échappement pendouille lamentablement au bout de fil de fer que j'avais mis pour tenter de la maintenir un peu, je m'en doutais car le bruit d'échappement était devenu vraiment très ... présent !

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Causse de Blandas, Mondardier et son château, descente sur Saint-Laurent-le-Minier, petit pont et chutes de la Vis, célèbre lieu de baignade en été.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

      A Ganges, je suis chez moi, j'en profite pour un petit détour et faire le plein, comme j'étais déjà en queue du troupeau pour cause d'arrêts photos, je me fais doubler par la voiture d'assistance mais retrouve des motos d'accompagnateurs qui m'escortent tel un président de la république jusqu'à Saint-Jean-de-Buèges, je connais bien la route, le rythme est soutenu, enfin pour ma FN. Un feu rouge pour cause de circulation alternée (pffff.... on n'a pas croisé de voitures depuis.......Sommières ?)  Allez, je dégaine la boîte à images.

Le Tour du Gard 2019

     A l'Auberge de la Vallée .... et oui, nous n'arrêtons pas de nous arrêter car la table est bonne.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     La suisse et la française : jeux des sept erreurs, ce qui est sûr c'est qu'aucune des deux a son moteur accroché au cadre comme une simple sacoche, c'est du sérieux ces trucs-là.

Le Tour du Gard 2019

Je trouve que les fleurs d'iris leur vont bien.

Le Tour du Gard 2019

     Plus que 60 km, la météo annonce la pluie sur Sommières, on va remettre nos tenues sexy.

     Descente sur l'Hérault après le Causse-de-la-Selle.

 

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Après Saint-Martin de Londres nous retrouvons les paysages typiques du Pic Saint-Loup : Cazevieille, Saint-Jean-de-Cuculles.

Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019
Le Tour du Gard 2019

     Les derniers kilomètres sont fait sous la vraie pluie, la météo ne s'était donc pas trompée.

     Les motos ont fonctionné sans le moindre problème à part ma rustine de pot d'échappement qui a ajouté une touche de gaieté musicale dans la grisaille du ciel. .

    Il est regrettable que la pluie à l'arrivée ait précipité l'éparpillement des participants pressés de se mettre au sec, les remerciements aux organisateurs et aux accompagnateurs auraient été plus grandioses, Ce qui est sûr c'est qu'ils les ont bien mérités.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
encore une superbe sortie,mais qu'est ce qu'il pleut dans votre coin!
c'est la douche à chaque sortie.
j'espère que vous aurez du beau temps pour la prochaine fois!
Répondre
P
Super week-end ! Tout était parfait : itinéraires (roadbook très clair + encadrement efficace), paysages, hébergement, repas (sans oublier les casse-croûte !), ambiance... Dommage que la pluie ait écourté la séance des au revoir à l'arrivée, mais le cœur y était ! Merci à Annie, Olivier, et leur fidèle équipe.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact