Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 12:04

     Celle-là, je vous l'ai déjà faite, mais c'est toujours un plaisir de ramener par la route "la Rivale", ma 125 Tobec de secours, depuis son Sud-Aveyron où elle a été une bonne compagne pendant l'été, jusqu'à Montpellier où elle continuera sa mission : balader mon postérieur d'un vide-grenier à l'autre ou rouler n'importe où pour le plaisir.

     Cent vingt-cinq kilomètres de route que je connais par cœur, avec le seul bruit du moteur et du vent dans le casque comme témoin, je ne m'en lasse pas.

     La moto est prête sur le quai du Dourdou, elle n'attend qu'un coup de kick , pour partir, le ciel est un peu gris, mais Brusque c'est un peu la montagne et en bas il fera certainement chaud.  L'assistance... enfin... mon Opinel et ma clé à molette sont dans la poche, ça suffira, j'en suis sûr.

Transhumance d'automne, octobre 2019

     Fayet, Cénomes sont passés, j'aime ces tas de bois fraîchement coupés au bord de la route.

Transhumance d'automne, octobre 2019
Transhumance d'automne, octobre 2019

     Montée viroleuse vers le col de Notre-Dame.

Transhumance d'automne, octobre 2019

     A partir du col le paysage commence déjà à changer, c'est l'Hérault.

Transhumance d'automne, octobre 2019

     Descente sur Ceilhes et franchissement de la ligne du TGV (si la barrière s'abaisse elle coupe ma moto en deux !).

Transhumance d'automne, octobre 2019
Transhumance d'automne, octobre 2019

     Montée vers le col du Perthus, la route serpente parmi les fougères.

Transhumance d'automne, octobre 2019

     Je quitte définitivement l'Aveyron, arrêt photo obligatoire pour un dernier au revoir.

Transhumance d'automne, octobre 2019

     Cette fois-ci je ne prendrai pas la descente directe par la petite route, celle, plus large qui suit la crête a aussi beaucoup de charme, on voit des éoliennes, la Méditerranée et les Pyrénées.

Transhumance d'automne, octobre 2019
Transhumance d'automne, octobre 2019
Transhumance d'automne, octobre 2019

     Après Lodève, c'est... différent : c'est beau, la route est large, il y a des vignes mais ça signe définitivement la fin de la saison d'été pour la Rivale.

Transhumance d'automne, octobre 2019

     A Bel Air : la mer au loin paraît toute proche ...

Transhumance d'automne, octobre 2019

     ... mais il faut traverser  un peu de garrigue pour atteindre la grande ville.

Transhumance d'automne, octobre 2019

     Je ne vais pas vous ennuyer avec des photos de rond-points et de feux rouges qui n'ont été qu'un petit désagrément rapidement oublié.

     La Rivale a retrouvé le bercail après 125 km ... et un tube d'échappement que j'étais sur le point de perdre, un écrou ayant préféré finir sa vie dans quelque bas-côté aveyronnais loin de la pollution de la ville.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
les éoliennes, quelle pollution visuelle!
Répondre

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact