Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2021 1 25 /10 /octobre /2021 11:48

     Quand le "Moto-Club Sommiérois" a fait le pari d'organiser sa bourse d'octobre et les deux sorties du samedi et du dimanche, la situation sanitaire était encore très incertaine mais bien leur en a pris, le club a fait le bon choix, ces bénévoles ont été remerciés par une météo idéale et par la grande affluence des candidats.

     Comme d'habitude à la bourse, je n'ai pas trouvé de pièces mais c'est normal car je n'en cherchais pas, en revanche j'ai retrouvé beaucoup d'amis perdus de vue depuis deux ans.

     Samedi après-midi Pétronille et la FN feront partie de la soixantaine de motos pour une boucle de 110 kilomètres vers les Cévennes.

     Dimanche pour ne pas faire de jalouse, et pour satisfaire la fierté de votre serviteur, c'est la P102 qui étirera sa courroie et sollicitera ses patins de frein maigrichons pour  accompagner Pétronille (qui aura parfois du mal à suivre ! ) sur 90 km autour de Sommières.

     Le ciel bleu et le soleil n'ont qu'un inconvénient : trop de contraste entre ombre et soleil n'est pas bon pour les photos, dommage pour les curieux mais pour les participants c'est quand même mieux. Allez, en voici quelques-unes pas trop moches (je parle de mes photos, pas des motos !)

Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021

     Treize heures trente précises, les moteurs tournent, la première est passée, la revanche sur le Covid s'annonce belle.

Sommières, octobre 2021

      Les mécaniques sont en température, le Pic St-Loup et l'Hortus sont dans le viseur, à nous les grands espaces.

Sommières, octobre 2021

     Paysages de garrigues, nous allons vers Claret et ses falaises.

 

Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021

     Descente sur Pompignan avec les contreforts des Cévennes au loin.

Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021

    Nous approchons de St-Hippolyte-du-Fort.

Sommières, octobre 2021

    Après St-Hippolyte nous filons vers Lasalle, nous avons passé la frontière, nous sommes dans les Cévennes : le col du Rédarès.

Sommières, octobre 2021

     Nous approchons de Lassale, quel est cet attroupement au loin ? Une pause à mi-parcours sera la bienvenue.

Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021

     Quand il y a du beau on fait des photos.

Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021

     Nous arrivons à Anduze.

Sommières, octobre 2021

     Retour à Sommières par Quissac, les vignes aux couleurs d'automne sont belles au soleil couchant.

Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021

     Vivement demain qu'on recommence !

 

 

*******************

     Dimanche au petit matin, après que les traditionnelles moules et la charcutaille aient mis les 120 pilotes en bonne condition psychologique, le départ est donné pour une boucle autour de Sommières.

     Dès les premiers mètres c'est la panique, la P102 guidonne de façon épouvantable, j'ai déjà eu ce défaut parfois, il disparait progressivement, probablement quand les pneus à talon ont retrouvé leur place dans leur jante mais cette fois-ci, ça persiste. Arrêt au bout d'un kilomètre, je dégonfle très légèrement le pneu avant ... pas vraiment par conviction mais ... pour faire quelque chose et ..... la P 102 repart comme sur un rail, j'ai l'impression que si j'avais donné deux coups de "pouèt pouèt", l'amélioration aurait été la même, c'est un phénomène que j'ai déjà eu sans en comprendre la cause.

     Après cet arrêt je suis déjà en queue de peloton et n'ose pas trop m'arrêter pour faire des photos, pourtant ce chemin étroit et défoncé où je me demandais s'il valait mieux éviter les trous ou les bosses, aurait mérité un beau poster ! Je soupçonne une sorte de bizutage pour se débarrasser rapidement des plus faibles  mais c'est mal me connaître !🤣

     Puis, l'assurance aidant et après avoir rejoint (elle m'avait un peu attendu) et même largué Pétronille dans une longue côte, j'ai commencé à prendre un peu le temps de profiter des beaux paysages.

Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021

     Merci au "scootériste" qui s'est proposé pour tirer mon portrait sur mon destrier.

Sommières, octobre 2021

     Me sentant de plus en plus en confiance, mon rythme de croisière est bien plus élevé que le train de sénateur que j'avais adopté lors de mon périple Montpellier-Aveyron l'été dernier, mon compteur bien étalonné affiche plus de 50 km/h en terrain plat et dépasse les 60 km/h en légère descente. Je redoutais le roulage irrégulier en paquets mais le groupe est très étiré, je roule souvent seul et je peux facilement anticiper les freinages, les ralentissements les actions symboliques sur les levier et pédale de frein. 

     De belles courbes, un guidon dans les mains, la route est à moi, que demander de plus ?

Sommières, octobre 2021

     Pause du côté de Carnas. En général dans les sorties, quand arrive la pause je me dis : " déjà ? ", cette fois-çi, c'était plutôt : "Ben c'est pas trop tôt ! ". Il est vrai que le pilotage de ce genre d'engin demande une attention de tous les instants, mais quel bonheur !

Sommières, octobre 2021

     Il n'y avait pas que "ma" "courroie", le plateau était de haut niveau.

Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021
Sommières, octobre 2021

     Et voici la plus belle, absolument pas complexée au milieu de ses grosses voisines .....

Sommières, octobre 2021

     .... qui lui laissent un peu de place au sol pour étendre son ombre.

Sommières, octobre 2021

    Après un copieux repas au Bérange les quelques kilomètres qui nous séparent de Sommières sont avalés comme une simple formalité.

     Et vous savez quoi ? Les gars du "Moto-Club Sommièrois" ne se contentent pas d'êtres des champions de l'organisation et du bénévolat, ce sont aussi de fins connaisseurs qui savent reconnaitre et récompenser les belles motos et leurs pilotes, Pétronille faisait partie des rares conductrices et la P102 était la plus belle la seule entretube à courroie !

Sommières, octobre 2021

     Merci les gars !

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Super reportage, avec une prose et des photos qui relatent bien l'esprit de ce weekend ensoleillé !!!
Et bravo pour cette superbe moto (bylette) qui a assuré le spectacle.
A très vite pour une nouvelle virée !!!
Répondre
C
Vous êtes terribles là-bas en bas dans le Sud, ça semble ne jamais s'arrêter ces balades bucoliques. Me va falloir déménager soudain.
Répondre
M
toujours agréable à lire,et à regarder.
en un mot j'adore ce blog!
à chaque fois c'est un plaisir!

Mark
Répondre
C
Bonjour, superbe article qui fait déjà languir l'année prochaine !
Merci pour ces quelques moments réveurs que je viens de passer devant cette si jolie histoire et ces si belles photos. Amitiés.
Répondre
E
Bonsoir Anne-Catherine et Henri.
Encore une fois un excellent article plein d'humour agrémenté de magnifiques photos.
A très bientôt sur les routes.
Joëlle et Erick Bruhat.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact