Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 22:19

 

 

 

     Le pot d’échappement de la FN était bien fatigué.

 

     Déjà, lors de sa restauration, il y a environ trente-cinq ans, j’avais dû en recharger la face externe sur toute la surface à la brasure pour en combler les piqûres de rouille. Je vous laisse imaginer le fastidieux travail de polissage à la lime puis au papier abrasif de plus en plus fin qui fut nécessaire avant de l’envoyer au chromage, opération qui me confirma que le même traitement sur  la face non visible eut été pure maniaquerie inutile (et pourtant j’étais jeune).

 

Avant chromage (en 1976)

restauration001015

 

 

     Mais au fil des kilomètres toutes ces fameuses et abondantes flatulences qui font le charme de nos petites vieilles ont eu raison de la soudure inférieure de ce pot, du coup, les surpressions intestinales répétées ont préféré s’évacuer par cette fente providentielle plutôt que devoir se frayer un chemin torturé et étriqué pour s’échapper de façon règlementaire par la « queue de carpe » (c’est  ainsi que l’on désigne la forme caractéristique de ce conduit pisciforme).

 

      Ceci n’était pas fait pour déplaire à mes tympans, protégés, il est vrai, par le casque contrairement à ceux des honnêtes citadins.

 

     A la fin de notre dernière sortie des "pieds paquets" , mon casque ne réussissait plus à réfréner tous les décibels de plus en plus présents de mes 500 centimètres cubes, à tel point que je décidai de prendre le problème « à bras le corps ».

 

     Démontage du pot :

 

Vu comme ça, on le croirait tout neuf.

DSCF9587

 

 

 

Quand je vous dit que seule la face visible a été rechargée, limée, polie…

DSCF9588

 

 

 

Effectivement il y a comme une fente dessous.

DSCF9595

 

 

     Mais ce qui n’apparaît sur aucune des photos, parce que ça se passe dedans, c’est que, à l’intérieur du pot, il y a un tube de fuite, d’une vingtaine de centimètres de long, normalement emmanché et soudé dans la fameuse « queue de carpe », qui était complètement dessoudé et qui se baladait en cherchant la sortie pour la plus grande joie des décibels.

 

QUE FAIRE ?

 

     Midas? …je n’ai même pas essayé 

 

     Les refabrications ? ça se trouve, mais à des prix prohibitifs et le chromage n'est même pas compris.

 

     Faire une soudure ou une brasure pour reboucher le fond ? mais mon pauvre chrome serait foutu et comment immobiliser le tube de fuite  aussi baladeur qu'inacessible?

 

     Après m'être creusé la tête, je m'attaquai au premier problème : le tube de fuite.


     Il a le même diamètre que le tube d’échappement (50 mm) ce qui m'a permis de réussir à le sortir par l’avant en tapotant dans tous les sens, et surtout en le lui demandant gentiment. J'ai pu alors le nettoyer et le remettre en place bien enfoncé dans la queue de carpe. Pour pallier  la soudure cassée et l’immobiliser, quelques rivets « Pop » ont fait merveille (acrobatie chirurgicale garantie!)

 

 

DSCF9592

    

 

 

     Deuxième problème la soudure du fond.

 

     La « soudure-froid-qui-fait-pas-sauter-le-chrome » ça n’existe pas. Donc on va mettre une rustine, chez nous on appelle ça « un pétas »


Tiens la couleur du laiton sied parfaitement au brillant du chrome, on va jouer au dinandier.

DSCF9596

 

     La pièce et les trous de fixation seront ajustés et positionnés en forçant la fermeture de la fente. L’assemblage et l'étanchéité seront complétés par de la colle Epoxy « haute température" à prise rapide, ce qui impose de fixer la pièce rapportée sans perdre de temps. Un assemblage provisoire sera donc fait avec des rivets "Pop" en attendant la polymérisation complète de la colle.

 

« Rustine » rivetée

DSCF9601

 

DSCF9597

 

     Comme les rivets laissent à l’intérieur du pot un bourrelet qui empêche de l’enfiler sur le tube d’échappement qui pénètre jusqu'au fond du pot, il faudra, après séchage de la colle, enlever ces rivets pour les remplacer par des vis dont la tête aura été meulée.

 

Échange des rivets par des vis (mises en place par une technique qui s'apparente à la coelioscopie)

DSCF9613


Les têtes de vis ne dépassent pas à l’intérieur pour permettre l’emmanchement du tube d’échappement.

DSCF9617

 

Finition avec frein filet, rondelle « grower », meulage.. et colmatage définitif avec du silicone haute température (1500° C)

 

DSCF9620

 

  J’ai sauvé mon beau pot chromé et seuls ceux qui s’allongeront sous ma FN verront le « pétassage »

 

DSCF9628

 

 

 

Les amateurs de grasse matinée dominicale peuvent me remercier.

Partager cet article

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Mes bricolages
commenter cet article

commentaires

Marie 22/03/2012 21:15

Superbe la FN !!!! Bisous bonne fin de semaine

faites-pour-rouler 22/03/2012 22:08



Elle pourra à nouveau flatuler en toute discrétion



Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories