Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 11:41

L'heure de "LA" descente en FN vers Montpellier approche.....le stress augmente. Heureusement la préparation du déménagement me "prend la tête" et je n'y pense pas trop....enfin, un peu quand même.

 

En fait ma seule crainte c’est la panne immobilisante, non pas à cause du désagrément, dépannage, frais etc, mais « la honte »,  non, mais, vous vous rendez compte? Ca fait des mois que j'en parle à tout le monde, que je frime avec ça, c’est même ça qui m’a incité à faire ce blog, rendez-vous compte si je devais vous raconter ensuite que la FN n’a plus voulu en jouer dès le pont de Sèvres, et surtout que moi, je dis bien « moi », le « bricoleur de génie», « l’homme qui parle à l’oreille des motos », l’homme qui a plus d’outils dans sa trousse qu’un arc n’a de cordes  (là, Henri, tu te trompes), j’aurais été incapable de réaliser le bricolage qui aurait permi de sauver la face ?

 

      Il me vint l'idée de faire le bilan des caprices que m'a faits cette moto depuis sa restauration, soit environ 4000 Km. 

 

1)  Le coup de la valve de chambre à air sectionnée à la base, je l’avais d’ailleurs déjà eu avec ma 125 Honda : J’emporte une chambre à air, une pompe, des démonte-pneus, le nécessaire de clés…

 

2)  Le coup du câble d’embrayage cassé : j’emporte un assortiment de cables , arrêt de gaines, serre-câble etc.

 

3)  La magnéto qui ne voulait plus en jouer à chaud : son induit a été rebobiné et depuis j’ai bien fait 2500 Km.

 

.

magnéto3

 

 

      4)  La soupape d’échappement grillée : ça a été réparé, on a même adapté un siège. 

 

DSCF5081

 

 

5)  Un joint de culasse fuyard, ce n’est pas immobilisant et de toute façon l’actuel a été fraîchement remplacé, j’ai même bricolé un peson pour pouvoir resserrer la culasse au cours du trajet, et, tant qu’à y être, j’emporte un joint d’avance.

 

DSCF4140DSCF5622

         

 

Alors quel nouveau caprice pourait-elle inventer?

 

1)  La bougie? Cette belle Bosch double électrode qui était sur l’épave quand je l’ai achetée et qui fonctionne toujours, elle doit bien avoir 70 ans, va-t-elle tenir ? Pas fou, j’emporte deux ou trois bougies de rechange.

 

DSCF4693

 

      2) La chaîne? Là je la joue gonflé, je n’ai même pas d’attache rapide d’avance, mais j’ai ce qu’il faut pour la retendre et elle n'a guère que 4000 Km dans les maillons.

 

3) La panne d’essence ? Et oui, les petites départementales deviennent désertes et mon réservoir de 10 litres est vraiment juste : qu’à cela ne tienne mon récipient préféré, j’ai nommé : un « cubi » de vin de 5 litres fera une excellente nourrice qui rentre « pile poil » dans une sacoche

 

De plus, j’emporte, à tout hasard: un jeu de vis platinées, du fil de fer, des joints de robinet d’essence,

 

La consommation d’huile effrayante, un bon 0,4 litres au 100 Km, (malgré des segments neufs et un déglaçage du cylindre récents) me fera emporter un autre « cubi » de 5 litres pour l’huile, tant mieux j’ai deux sacoches, il n’y aura pas de jalouse (sauf moi qui devrai chercher l'épicerie ou le bistrot du village pour boire un coup...ça vafaire baisser la moyenne)

 

 

Pour le voyage, j'ai adapté les sacoches en cuir de la BMW, ce qui lui donne un air de vraie routière, un peu pataude, je l'avoue.

 

DSCF5727DSCF5728

 

 

     En fait depuis que j’ai fait ce type de descente, il y a plus de trente ans, en vieille 125cc ou en BMW qui était  moderne à l’époque,  les petites départementales sont devenues désertes et on n’y rencontre plus les petits mécanos de village chez lesquels on pouvait trouver, un câble de frein, une rustine, un outil qu’on n’a pas sous la main….(pour l'épicerie ou le bistrot c'est pareil ,"Y'en a plus!"). Je me souviens, lors de ma descente en 125 Peugeot avoir perdu l’écrou du pignon de sortie de boîte, un diamètre et un pas qui n’ont rien de standard, mais le petit mécano du premier village rencontré m’a dit « cherche donc dans ce tonneau, j'y jette toute les vis et écrous un peu spéciaux, t'as qu’à fouiller », et parmi les kilos de visserie pleine de cambouis, j’ai trouvé mon bonheur.

 

  Certes, cette fois-ci, en cas de problème j’aurai un téléphone portable pour appeler la dépanneuse ni vu ni connu.... et encore, sous réserve que le réseau soit présent, mais je préfèrerais savoir que dans tous les villages traversés il y a la main salutaire pleine de cambouis du mécanicien de campagne avec sa réserve de vis, rustines, écrous et bouts de fer en tout genre. (et le petit bistrot pour me redonner du courage!)

 

 

 

         Demain le camion de déménagement videra l'appartement mais la FN et le scooter de madame resteront àChatou en attendant sagement l'heure du départ qui n'est pas encore fixée, ce sera pour fin Juin ou début Juillet. (en tout cas pas trop de jours avant l'arrivée à Montpellier)

 

        Au fait quels préparatifs pour le scooter?

 

        Vérification des niveaux, et de la pression des pneus: c'est beau la mécanique moderne. Il n'empêche que madame devra elle aussi accumuler les kilomètres de descente et je suis sûr que grâce à elle vous aurez des photos et vidéos de mon infernale et pétaradante machine sur la route.

Partager cet article

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article

commentaires

lamoitiédebelleonze 16/06/2010 08:18


Je note que tous les soucis portent sur SA machine, moi je peux me brosser. Est-ce un excès de confiance dans la mécanique moderne, ou une indifférence chronique pour ce qui n'est pas ses vieilles
? Je me demande comment je dois le prendre !!! ...


Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories