Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 10:55

 

     Cela faisait quelques mois que nous étions inscrits pour le 21ème "Tour d'Auvergne", organisé par "les vieux bols Arvernes". L'attente devenait insoutenable. 

 

     Le vendredi après-midi les motos, chargées sur la remorque, passent le Viaduc de Millau en direction de Parentignat où se fera le départ le lendemain.

  

     CIMG6329

  

  

Petite halte à l'aire du Viaduc de Garabit (on aime les viaducs !)

   CIMG6333

 

Préparatifs du petit matin devant le château.

CIMG6341-Château de Parentignat

 

 

Tandis que les motos sortent des fourgons ou descendent des remorques, la FN trouve une soeur de 1931 comme elle.

   DSCF7695 

 

     Près de la table où nous attend un petit-déjeuner on nous distribue les plaques du rallye, les tee-shirts, l'itinéraire, les tickets repas etc... Je sens que notre affaire se présente bien. 89 motos sont au départ.

 

      Le départ est donné à 9 heures.

 

     Après 39 km  de campagne on fait le traditionnel arrêt casse-croûte à Ardes-sur-Couze. (C'est pour laisser reposer les motos, parait-il)

 

CIMG6344

 

DSCF7705

 

Un passager clandestin s'est invité sur Pétronille.  

CIMG6345

 

     On a fait 66 km quand on s'arrête pour voir la cascade du Saillant. Les paysages qu'on traverse sont magnifiques, les montagnes sont fleuries, il y a des gentianes, on voit çà et là des burons isolés: c'est l'Auvergne et c'est beau. 

 

DSCF7706

  DSCF7707

 

Les motos ont 86 km dans les chaînes quand on s'arrête au Buron des Estives pour le repas de midi.

DSCF7713 

     Sont-ce les secousses subies sur nos machines à la suspension rudimentaire qui nous vident aussi vite les estomacs? Ce qui est certain c'est que l'organisation du rallye connaît bien ce phénomène et a prévu le repas en conséquence: après le buffet grandiose de hors-d'oeuvre, la serveuse a amené le plat de viande à notre table et ce n'est que quand elle en a amené un pour chacun que j'ai compris que ce que j'avais pris pour un plat était  une assiette individuelle...  (les motos seront lestées) 

 

     Les 120 km qui nous restent à faire jusqu'au Mont-Dore, ne se feront pas sans une pause casse-croûte à Champs-sur-Tarentaine, précédée d'un arrêt "paysage" au lac du Pêcher.

 

Tandis que je vérifie le niveau d'huile, Gaby s'assure que je fais ça comme il faut. 

   CIMG6359

 

DSCF7722 

DSCF7723

 

     Après le repas du soir à "la Prade Haute" au Mont-Dore, on s'assure que nos petites vieilles ont bien pris leur nuit.

   CIMG6366

Pétronille et la FN Partagent la même couette

 

CIMG6368

     Au petit matin, tandis que le sommet du Sancy commence à voir le soleil, on s'assure que la nuit s'est bien passée pour nos chères mécaniques.

DSCF7725

 

     Au vue de la fumée qui commence à envahir le paysage, je pense que vous entendez comme si vous y étiez la joyeuse pétarade des ancêtres qui ne demandent qu'à repartir pour une nouvelle aventure. 

 

CIMG6372 

 

     Premier arrêt après 10 km pour contempler les roches Tuilière et Sanadoire, (ça vaut pas le Pic St-Loup et l'Hortus mais c'est beau quand même).

  DSCF7731

 

29 km effectués: un casse-croûte s'impose.

CIMG6375

  DSCF7738

 

     On ne pouvait pas passer à Saint-Nectaire sans y faire une pause, les sacoches de Pétronille accueilleront bien volontiers un fromage local ainsi qu'un bidon d'huile "Yacco" d'époque trouvé au vide-grenier local.

 

DSCF7740

DSCF7743

 

 

     La route qui nous ramène au Mont-Dore est un vrai régal, toute en courbes, revêtement de sol du genre billard, paysages de rêve, on a envie de la refaire, et ça tombe bien car après le repas au Mont-Dore on la refera en bonne partie....en descente.

 

Bon, on a fini de manger, on y va? Pétronille s'impatiente.  

DSCF7745

 

     Il ne reste plus que 91 km pour rejoindre notre point de départ à Parentignat.

 

Arrêt près de l'église de Compains pour laisser souffler les mécaniques et rassembler le groupe. DSCF7747 

     Le retour sur Issoire avec vue sur le Puy-de-Dôme au loin a quelque chose de féérique, mais la descente dans la vallée annonce la fin d'un beau rêve.

 

 

     Quelques machines presque aussi belles que Pétronille et la FN (enfin..... c'est peut-être un peu de jalousie de ma part)  ont participé à ce tour d'Auvergne.

 

Gilet Herstall 

DSCF7697 

 1000 Matchless attelée DSCF7700

 

Terrot

DSCF7710

 

  Un phare pour éclairer même sans batterie.

  DSCF7716

 

  Terrot 500 NS de 1929

  DSCF7721

 

     390 km de grand bonheur pour les petites vieilles qui ont fonctionné sans défaillance, elles peuvent exhiber fièrement leur plaque de rallye, et je pense même qu'elles sont moins fatiguées que nous.

DSCF7726 

 

     La seule chose qui me contrarie dans ces sorties c'est que Pétronille prend de plus en plus d'assurance et que sur certains tronçons j'ai du mal à suivre son rythme avec ma FN.

 

 

Un grand merci à Elisabeth et son équipe.

 

C'est quand le prochain tour d'Auvergne?

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article

commentaires

lamoitiédebelleonze 15/06/2011 09:06


De ces 2 rallyes (Gard et Auvergne), je tire 2 enseignements : 1)les motards sont des gens ponctuels : départs toujours à l'heure et horaires respectés, pas de retardataires. 2)les motards sont des
grands enfants... ou des morphales ! : il ne leur faut pas moins de 5 repas et collations par jour. En tout cas, 2 jours de bonheur dans une ambiance conviviale et un cadre superbe.


Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories