Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 19:00

     Le "Tour du Gard" est une sortie réservée aux vieilles motos, sur deux jours, organisée alternativement par les clubs de Sommières et de Nîmes.

 

     La FN et Pétronille y sont incrites depuis plusieurs mois. Ca promet d'être chouette car l'itinéraire prévu passe par plein d'endroits que j'ai beaucoup pratiqués pendant mon enfance et adolescence gangeoises: Mont Aigoual, Cévennes....

 

     Nous transporterons les motos jusqu'à Sommières sur la toute nouvelle remorque  afin d'éviter les kilomètres inintéressants pour nos mécaniques.

 

     On nous a prévenus : le carburant est une denrée rare en ces contrées, il faut prévoir une réserve. La FN sera donc en configuration "Chatou-Montpellier", équipée des sacoches de la BM qui la rendent quelque peu pataude, peu importe le "cubi" de 5 litres de carburant y sera bien à l'abri.

 

 

     Sur l'autoroute nous sommes suivis par deux anciennes sans pilote qui nous collent au c... comme si elles voulaient nous doubler.

 

CIMG6186.JPG

 

     Arrivés sur les lieux nous sommes déjà dans l'ambiance,environ 60 vieilles motos sont au départ.

DSCF7599 

     On nous distribue un "road book", (l'organisateur prétend que c'est un mot occitan, moi, ça me fait penser à une éruction de malodorant capriné).  L'itinéraire y est détaillé, on passera à Ganges (je connais, j'y suis né),on montera au Mont Aigoual, on dormira à Camprieu......Nous avons aussi notre plaque de rallye à fixer sur les motos.(Pétronille en est toute fière)

 

  CIMG6197

     Parmi les participants je remarque une fabuleuse Sarolea de 1924 au départ (ça fera deux motos belges)

DSCF7600

 

     Entre Sommières et Saint-Bauzille de Putois on traverse la garrigue sauvage comme je l'aime, sur fond de Pic Saint-Loup et des falaises de Claret. Mon APN me démange mais je n'ose pas m'arrêter de peur de retarder le groupe.

 

     Saint-Bauzille de Putois: pas de rallye vieilles motos sans arrêt casse-croûte à 10 heures (pour revigorer les motos, c'est le "rode bouc" qui le dit) La FN, consentante, en profite pour se laisser photographier par le monsieur de LVM. (tu parles, elle "espète" de fierté)   

 

DSCF7602 

 

      Ceux qui connaissent la région savent que l'itinéraire de Ganges à l'Espérou (Mont Aigoual) passe, soit par le Vigan, soit par Valleraugue.....bien naïfs! 

     On ne pouvait pas ignorer Roquedur, et ses épingles à cheveux passées en première, ni Saint-André de Majencoules et sa route à peine plus large qu'un side-car. Et puis, monter à l'Aigoual par la route toute en lacets au départ de Mandagout, ça a quand même plus de charme que la vaste nationale à deux voies où on peut se croiser sans trop ralentir ni devoir viser....!  Dommage, pour vous il n'y a pas eu d'arrêt photos pourtant les genets étaient en fleurs et on pouvait voir la Méditerranée tellement le ciel était clair. (on voyait la mer-de la haut)

 

 

 

     Après 120 km de routes (sont-ce réellement des routes?), nous voici arrivés pour le repas au "Randals Bison" non loin de Lanuéjols.

 

CIMG6196 

 

     Il y a là un élevage de bisons, vous aurez compris à base de quoi sera notre menu.  

 

DSCF7610 

     Nous ne sommes pas loin du "Pont du Moulin" à Camprieu où nous passerons la nuit, mais nous parcourrons bien une cinquantaine de km, histoire de voir si le charmant village de Cantobre est toujours là, et d'arriver à destination 30 secondes avant une de ces belles averses orageuses sans lesquelles le Mont Aigoual ne mériterait pas son nom.

 

     Les plus prudents ont prévu une bâche  les autres cherchent un abri de fortune sous les avancées de la toiture. La FN et Pétronille se serreront l'une contre l'autre pour ne pas avoir froid pendant la nuit (vous l'aurez compris, nous ne faisons pas partie des prudents, mais les nuits à la belle ça forge l'amitié).

DSCF7614

 

     Un repose-pied de Pétronille était épris de liberté, à Saint-Bauzille j'ai dû faire un "bricolo-fil-de-fer", plus tard c'est le carter de chaîne qui à perdu ses vis de fixation. Heureusement il y a le camion d'assistance, et un gentil organisateur toujours disponible qui ne voyage pas sans sa boite de vis miracles.

     Le matin le soleil réapparaît,  je supprime mon bricolage et en profite pour retendre la chaîne. 

 

CIMG6213 

 

Ambiance de pré-départ.

 

CIMG6215 

Le départ est donné, cette fois-ci on s'attarde pour faire des photos et des vidéos.

 

Pétronille en pleine vitesse.  

 

 

La FN 

 

 

 

Sur fond de Mont Aigoual.  CIMG6223

 

 

CIMG6224 

 

      Arrêt carburant à Valleraugue, Si vous vouliez faire le plein de votre auto il faudra attendre que toutes les motos soient passées!  

 DSCF7622

 

      Prochain arrêt  au col de la Triballe, nous arrivons parmi les derniers (arrêts photo, vidéo, essence...) mais il reste encore plein de cochonnailles et du gros rouge.

CIMG6227

 

DSCF7625.JPG

 

La FN voudrait continuer jusqu'au col de l'Asclier.

   DSCF7627

 

 

    Le trajet jusqu'à Montoulieu ne connaîtra pas la ligne droite puisque ce ne seront pas moins de 50 km de routes cévenoles comme je les aime bien qui nous y mèneront.  

  CIMG6237

 

 

     Après un repas digne de ce nom, le retour vers Sommières se fait par des routes plus.......normales, (Les parisiens appelleraient ça des "petites routes"). DSCF7632-copie-1.JPG

 

 

 

     Prêts pour le retour, les compteurs de Pétronille et de la FN affichent tous les deux 301 Km de plus qu'hier matin.  Les consommations d'huile et d'essence ont été raisonnables. 

 

  CIMG6242 

 

    

     Ce fut un week-end extraordinaire qui m'a permis de revoir tous ces paysages et ces routes que j'avais un peu oubliés. J'ai eu l'occasion de me rendre compte que dans le sud aussi, on sait ce que vieille moto veut dire, et, ce qui m'a rassuré, c'est que, tout comme quand j'y étais môme, une moto attelée se prononce toujours "scie-deux-quarts" et le bidule noir qui se gonfle autour de la roue, s'appelle encore un "peu-neu" , il n'empêche que ces gars savent ce qu'est un "goustarou" cochonnaille à 10 heures du matin et n'échangeraient jamais un aligot-saucisse contre un "burger-king".

 

Un grand merci à Olivier l'organisateur en chef de ce rallye (et fournisseur de vis de M7x125 pour Pétronille) ainsi qu'à toute son équipe.

 

Vivement le tour d'Auvergne les 11 et 12 Juin.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article

commentaires

Marc 26/05/2011 14:24


Merci à vous 2 pour votre passion et tous ces reportages !! c'est super !!

Pour l'instant petit pb sur la 4 cv : joint spi sur BV côté commande des vitesses manque d'étanchéïté....Samedi direction la Locomotion en fête à la Ferté Alais.

A bientôt

Marc


Marie 24/05/2011 20:06


Merci pour ce super article, ça devait être super bien. En Auvergne aussi ça âtre superbe !!! Bisous bonne semaine


faites-pour-rouler 24/05/2011 21:02



Toujours fidèle.


Oui, on attend l'Auvergne avec impatience.



lamoitiédebelleonze 24/05/2011 19:35


Ce rallye était pour moi un baptême, et j'ai eu droit à la totale : routes étroites, montées qui ont fait chauffer Pétronille, virages serrés, descentes gravillonneuses, j'en passe et de
meilleures... Malgré tout je m'en suis sortie avec les honneurs... mais dimanche soir j'étais un peu cassée !!! Mais prête à recommencer dans 3 semaines en Auvergne. En plus les vieux motards,
pardon les conducteurs de vieilles motos sont des gens très sympas ! Bien sûr ça cause beaucoup mécanique... mais pas que !


Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories