Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 17:49

 

 

     Les freins de ma  traction 11BL et moi, c’est comme une histoire d’amour entre deux inséparables qui n’arrêtent pas de se chipoter.


     J’avais en son temps raconté mes aventures….

 

http://faites-pour-rouler.over-blog.com/article-les-freins-de-la-traction-61801232.html

 

.....mais je vais résumer pour ne pas vous imposer une relecture fastidieuse.

 

     2007 : réfection en bonne et due forme du freinage : tambours avant rectifiés, mâchoires neuves, cylindres de roues neufs, maître cylindre avec coupelles neuves, flexibles neufs, nettoyage de toutes les canalisations à l’alcool à brûler, remontage soigneux avec contrôle du centrage des mâchoires au comparateur, et liquide silicone DOT5 mauve.

 

     Au début , tout était parfait : freinage puissant, équilibré, pas de mollesse à la pédale, en deux mots c’était génial.

 

     Un à deux ans plus tard, soit après environ 2000 km j’ai eu un tirage à gauche aléatoire au freinage et des vibrations lors des freinages appuyés à 80 – 90 km/h

 

     Après démontage et contrôle des freins avant j'ai constaté un léger suintement de liquide et l’ovalisation, mesurée avec un bricolage maison m'a semblé légèrement hors tolérance : 0,2 mm ald 0,09 :maxi.

 

      Je me suis dit que peut-être la fuite était due aux micro-mouvements des pistons sollicités en va et vient à la fréquence de la rotation des roues, j'ai donc décidé de me limiter à la rectification des tambours (on est en alors 2010)

 

      Après la  rectification des tambours (il y n’y a eu que très peu à corriger), tout est rentré dans l’ordre…..pendant 500 km... puis les problèmes sont revenus : tirage à droite ou à gauche aléatoire et grosses vibrations au freinage dans une plage de vitesse qui n’a cessé de s’étendre au cours des kilomètres.

 

      J’ai constaté maintes fois qu’il suffisait de laisser « lécher » les freins pendant 2 ou 300 mètres pour que tout redevienne normal: bon, équilibrage droite gauche et disparition des vibrations…..pendant une vingtaine de kilomètres !

 

      J’ajoute que l’inspection des tambours arrières et du maître cylindre n’ont révélé aucune trace de suintement de liquide.


      Depuis 2007 j’ai fait environ 7000 km et n’ai rajouté qu’une fois très peu de liquide de frein car la fuite est très faible.

 

 

 

      J’ai donc décidé d’ouvrir les cylindres de roues avant pour examiner tout ça et changer les coupelles. L’opération a été faite en laissant les mâchoires en place.

 

      Le constat est le même à gauche et à droite :


Des dépôts noirs sur les coupelles, les pistons et les cache-poussière.

DSCF9894

 

DSCF9893


De fortes traces d’usure sur les coupelles.

DSCF9901

      Pas de gonflement ni de déformation des coupelles usagées en comparaison aux nouvelles pièces (de la même marque). (ce n'est qu'un effet de perspective qui pourrait faire croire que la coupelle usagée a une base plus grosse)

DSCF9911


     Traces de corrosion à l’intérieur des cylindres de roues dans toute la zone en contact avec le liquide., en  haut, en bas, au milieu et surtout dans la zone de travail des coupelles.

 

DSCF9906

On retrouve ces mêmes traces de corrosion sur la face d’appui des pistons.

DSCF9907

 

     Au premier coup d’œil il n’était pas évident de savoir si ces traces étaient des dépôts, en relief, ou de la corrosion du métal, en creux. Mais en passant une pointe métallique dessus je sentais bien des micro-cavités, d’ailleurs aucun solvant ni abrasif n’en est venu à bout.

 

      Il est clair que ces aspérités sont la cause de l’usure anormale des coupelles.

 

Aujourd'hui je n'ai que des interrogations:

.

      1° La qualité de l’acier utilisé est-elle inadaptée ?  Je n’y crois pas  (il  y a même écrit "made in France" sur le cylindre!)


      2° ces cylindres de roues ont-ils été assemblés avec des pièces déjà corrodées car stockées longtemps sans protection après usinage ? Non, la zone non mouillée par le liquide aurait aussi été corrodée.


      3° est-ce que le liquide silicone n’est qu’une vaste fumisterie ? Je n’y crois pas, nombreux l’on essayé avec succès, il m’était encore recommandé par le spécialiste qui m’a vendu les coupelles.


      4° on entend dire que le silicone n’étant pas hydrophile, toute trace d’humidité reste sous forme d’eau liquide et peut provoquer de l’oxydation : OK mais pourquoi la corrosion serait aussi uniformément répartie et non en point bas seulement ?


      4° Avant leur mise en place, les cylindres de roues n’avaient pas été démontés et « lavés » au liquide silicone ou à l’alcool à brûler : y a-t-il eu une réaction entre le silicone et un éventuel reliquat de liquide minéral utilisé au cours de leur assemblage / contrôle en atelier ? C’est l’hypothèse la moins loufoque et d'ailleurs la corrosion est plus prononcée dans la zone de travail des coupelles....mais alors ne demandez pas.....


      5° .....pourquoi ce problème n’affecte que les cylindres de roues avant et pas ceux de l’arrière qui ont subit le même traitement, et qui proviennent du même fournisseur ?

 

      Ces interrogations vous paraissent peu-être déplacées pour des pièces qui ont déjà 5 ans d'usage, mais n'oubliez pas que les défauts se sont manifestés à peine un à deux ans après la réfection totale du circuit de freinage alors que ce fameux liquide silicone de couleur mauve répondant au standard DOT5 est précisément étudié pour éradiquer toute forme de corrosion.

 

 

      En attendant j’ai estompé ces cavités corrodées en polissant  l’alésage des cylindres au papier  abrasif et en terminant au 600.

     J’ai remonté les coupelles et cache-poussière neufs et mis la graisse ad-hoc sur et derrière les pistons.

     J’ai bien nettoyé les garnitures au papier abrasif, et j’ai fait un essai sur route.

 

     Après une vingtaine de kilomètres pour « remettre les choses en place », tout est redevenu OK : freinage puissant, bien en ligne et sans la moindre vibration…..pour combien de temps ?

Partager cet article

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Mes bricolages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories