Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 13:45

      Vous vous souvenez sans doute (enfin, ceux qui suivent) des ces belles sacoches en cuir trouvées à Réquista qui vont si bien à Pétronille. J'avais prévu une petite remise en condition, non pas pour les rendre "comme neuves", mais pour pouvoir réellement les utiliser tout en conservant leur si belle patine.

 

     Leur cuir était bien sec, elles étaient déformées, partiellement décousues et les sangles de fixation à la moto complètement déchiquetées.

 

DSCF7009

 

      Quand on fait des recherches sur le net pour se renseigner sur le traitement qu'il faut appliquer à ce genre d'objet pour le restaurer, il est fou de constater à quel point on trouve tout et son contraire, il est surtout affolant de voir avec quel acharnement certaines personnes défendent "leur" méthode et leurs produits en prédisant les pires déboires à qui tenterait autre chose alors que d'autres personnes tout aussi convaincues et acharnées vous disent le contraire.

 

     J'ai tenté de faire une synthèse de toutes ces querelles et il m'a semblé pouvoir dégager deux lignes de conduite que j'ai suivies, mais je me suis bien promis de pas faire preuve d'acharnement imbécile pour vous convaincre que seule "MA" méthode est la bonne.

 

     Le premier point c'est que pour redonner une forme à un vieux cuir complètement desséché, il ne faut pas hésiter à le laisser tremper dans l'eau pendant quelques jours, il devient ainsi très souple ce qui permet de le former sans en déchirer les fibres internes.

     La deuxième c'est que pour traiter et assouplir un vieux cuir dessèché, il vaut mieux utiliser les graisses ou huiles d'origine animale, car, jusqu'à preuve du contraire, le cuir est lui-même d'origine animale. Une petite incertitude cependant: les coutures sont d'origine végétale, et il semble que certains produits, recommandés pour le cuir, ne fassent pas bon ménage avec les fils de lin ou de chanvre....

 

     Je vais donc immerger les sacoches dans l'eau pendant quelques jours. Chez moi, on appelle ça: les "embuguer".

DSCF7011

 

 

    La souplesse étant effectivement retrouvée, j'en profite tout d'abord pour refaire de façon provisoire les coutures là où c'est nécessaire, histoire de bien positionner les diverses pièces.

 

DSCF7034

 

 

   Ensuite, tous les moyens sont bons pour redonner la bonne forme aux sacoches: plaques de bois maintenues par des serre-joints, vieux tissus bourrés à l'intérieur...... et je laisse sécher lentement, à la température de la pièce pour ne pas brusquer cette matière qui fut vivante.

 

DSCF7037  

 

    C'est le tour de la deuxième sacoche, la première à trouvé une forme à peu près normale, mais elle garde une sangle pour maintenir les côtés de son rabat en place tant qu'elle est encore un peu humide.

 

DSCF7041

 

 

     Il faut maintenant refaire des sangles car ce qu'il en reste est rigoureusement inutilisable, j'en récupérerai quand même les boucles. Une vieille ceinture me servira de matière première pour couper les sangles à la bonne dimension.

 

DSCF7043

 

 

    Les boucles seront traitées au dérouillant à base d'acide phosphorique dilué à raison de 5 volumes d'eau pour un volume de produit, (pour ça j'ai l'oeil, c'est comme pour le pastis!)  

 

DSCF7044

 

     Pour replier les sangles avant la mise en place des boucles, j'utilise toutjours la même méthode: je les "embugue" pendant une journée dans l'eau, pour ne pas casser les fibres du cuir. Pendant ce temps les boucles ont été dérouillées et se trouvent revêtues d'une couche de phosphatation qui les protègera de la corrosion.

 

DSCF7052

      

 

Quelques rivets bien placés et les sangles sont prètes.

 

DSCF7057

 

      Les sacoches sont enfin "tartinées" d'une graisse spéciale pour cuir trouvée dans le rayon "accessoires pour l'équitation", domaine où on sait ce que entretien du cuir veut dire. Avant / après, le résultat est saisissant.

DSCF7053

 

 

Pétronille a quand même plus fière allure.  

DSCF7059

 

 

Dis, "c'est quand que tu me sors pour que j'aille frimer avec mes nouvelles sacoches? "

Partager cet article

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Mes bricolages
commenter cet article

commentaires

Adeline 04/05/2012 16:55

Bonjour !
Merci pour ce petit reportage ! C'est chouette de voir des photos qui vont bien avec les explications !
J'ai récupéré une vielle sacoche de plombier en cuir. Je n'aurais jamais osé la mettre dans l'eau et surtout aussi longtemps !
Pour les ferrures, j'ai une petite question... comment fait on pour les désolidariser de la sacoche ??? Elles sont prises dans le cuir scellé par des rivés (je crois que cela s'appelle comme
ça...)
En tout cas, félicitations pour votre travail !!!

faites-pour-rouler 04/05/2012 18:37



Bonjour


Dans mon cas les diverses sangles étaient très abîmées donc je les ai coupées pour sortir la boucle métallique, et j'en ai refait d'autres à partir de ceintures trouvées en vide-grenier.


Sinon il y  a toujours la possibilité, fastidieuse, de passer le dérouillant au pinceau pour éviter le cuir et en renouvelant souvent l'opération.


Pour le traitement je touve que l'huile est plus efficace que la graisse pour redonner la souplesse, par contre elle fonce le cuir.


 


Heureux que mon expérience vous serve.



marie 29/01/2011 19:47


Très belles sacoches, tu as fait du bon travail si tu passe a Bordeaux peut être que je te reconnaitrais comme ça !!! Bisous bon dimanche


lamoitiédebelleonze 29/01/2011 19:19


C'est moi qui frimerai avec ma moto et ses belles sacoches traitées avec autant d'amour que de méticulosité !


Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories