Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 17:34

     Ah ! on savait où elle avait stationné Pétronille, cette coquine tenait à marquer ses arrêts d’une belle flaque d’huile du plus mauvais effet.

 

     Il suffit de parcourir les forums pour comprendre qu’il s’agit d’un problème connu sur ces moteurs : le mécanisme qui permet la sélection des vitesses est monté sur un support qui à la forme d’une plaque vissée sous le moteur. Le problème c’est que cette plaque est en Zamac, cet alliage composé essentiellement de zinc, qui présente le défaut de fluer beaucoup, c’est à dire de se déformer au cours du temps lorsqu’il est mis sous contrainte.

     La plaque étant au point le plus bas du moteur, elle supporte toute l’huile, et lorsque le plan de joint est déformé sous l’action de la contrainte des vis de serrage, le joint n’est plus uniformément serré, c’est l’incontinence grasse garantie et ça fait désordre  (oui mais ça rouille pas !).

 

    Pas de doute, il faut sortir le moteur. L’opération ne présente pas de difficultés particulières.

 

DSCF0777

 

Sous le moteur voici la fameuse plaque (photo faite après la réparation)

 

DSCF0792

 

     Pour sortir la plaque il faut engager la troisième et ça sort après avoir desserré le vis….à peine serrées.

     Sur cette photo on voit la came de sélection des vitesses avec ses rainures tarabiscotées, et on voit surtout, sur la fameuse plaque en bas, qu'un premier coup de lime sur le plan de joint, n’a attaqué que les zones d’appui des vis (zones brillantes) ce qui confirme la déformation du plan de joint. 

 

Entre les vis, le métal a fléchi et ne comprime plus le joint.

DSCF0779

 

     Une rapide contrôle à la règle, des carters du moteur, en aluminium, me confirme que de ce côté-là tout est OK : seule la plaque est déformée.

 

     Pour contrôler la planéité de la plaque, je la re-positionne sous le moteur, dépourvue de son joint, je pose les vis avec un très faible serrage et je  mesure sa déformation avec un jeu de cales d’épaisseur. Il y a de quoi se faire peur, c’est par paquets que je compte les dixièmes de millimètre.

 

DSCF0781

 

     Pour pouvoir remonter cette plaque il est nécessaire que les pions des fourchettes de la boite de vitesse soient en coïncidence avec les rainures de la came de sélection…le problème c’est que ces fameux pions on la bougeotte et que l’ajustement est très précis, donc il faut mesurer, avec les moyens du bord, où se trouvent les rainures…..

 

DSCF0787

 

….et positionner les pions à la main. La méthode manque de précision mais en tâtonnant on y arrive …..au bout parfois d’une bonne vingtaine de tentatives.

 

DSCF0785

 

     Vous l’aurez compris le travail est assez délicat et fastidieux, il faut de la patience et jouer de la lime pas à pas, avec précision mais on est content quand on a retrouvé une bonne planéité , disons…. à 5 centièmes de millimètre près.

 

 

     Il reste une dernière finition à faire : les taraudages de M7x125 dans le bloc étaient bien abîmés,  lors du démontage j’avais constaté que l’un d’eux avait déjà été porté à 8x125, quatre autres subiront le même traitement après avoir enduit le taraud de graisse pour maintenir les copeaux et éviter ainsi qu’ils ne tombent dans le moteur.

 

     Je peux enfin laver soigneusement les pièces et procéder au remontage avec un beau joint tout neuf.

 

     Une question me chiffonne quand même : La position du moteur par rapport au cadre est imposée par son système de fixation, et dans cette position cette fameuse plaque ainsi que certaines de ses vis sont en contact avec les tubes inférieurs du cadre, on voit d’ailleurs la marque laissée par un tube à la suite des micro-chocs provoqués par les diverses vibrations.

Ce phénomène ne peut qu’aggraver le desserrage des vis et la dégradation des taraudages, et pourtant c’est conçu comme ça, d’ailleurs après enquête auprès d’autres utilisateurs de ce type de moto, « c’est comme ça » confirment - ils.

 

DSCF0792 marque cadre copie

 

 

      J’espère que Pétronille ne m’en voudra pas de ne plus pouvoir marquer son passage en imprégnant le sol qui l’a hébergée d'un peu de jus de ses entrailles.

Partager cet article

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Mes bricolages
commenter cet article

commentaires

nicole 10/10/2012 23:47

La voilà rajeunie de 20 ans, au moins, cette belle vieille ....rire!
Nicole

Pétro's lady 03/10/2012 13:16

Ben quoi, elle marquait son territoire. C'est humain après tout.

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories