Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 17:30

 

      A la mi-septembre c’est la fête à Réquista, avec grand vide-grenier, rassemblements et sorties de vieilles voitures et vieilles motos.


     C'est à 60 km de Brusque, et ce n’est que de la belle route....enfin, du genre de celle qu'on aime..... donc, la remorque restera au garage.

 

     Le départ se fait par la belle route qui traverse le rougier de Camarès toujours aussi splendide à la lumière du soleil levant.

 

DSCF0674

 

C’est trop beau, nouvel arrêt

DSCF0677

 

Il fait vraiment frisquet, on fait une petite pause....(technique)

 

DSCF0684

 

Arrivés à Réquista, le plateau des motos commence à s’étoffer.

 

DSCF0691 c


 

 

 

Une première balade le matin, et c’est un régal pour les yeux, (désolé pas de photos).

 

Un arrêt à Durenque pour regrouper les motos.

 

DSCF0694

J’en profite pour admirer une Terrot 350 HSSG

DSCF0696

     Après être passé par le lac de Villefranche de Panat, on revient à Réquista et, vous noterez que, pour une fois, ce ne sont pas les motos qui font de la fumée. Merci aux gars (et aux filles) du club local.

DSCF0700

 

DSCF0699

 

     L’après-midi on en redemande et on refera une petite virée bien sympa pleine de petites routes.

Photo0495 c

 

     Mais il faut rentrer.

 

Brousse le château

DSCF0708 c

 

Pause à Faveyrolles…..

DSCF0710 c

…..Petro’s Lady admire les maisons colorées.

DSCF0713

 

 

Lumière du soir sur le rougier. (oui, je sais on voit l’ombre du photographe!)

DSCF0716 c

 

 

Plus que quelques coups de pistons, le bercail n’est plus très loin.

DSCF0718

DSCF0719

 

     Si vous vous sentez dépressif, prenez une vieille moto et faites le pèlerinage à Réquista : c’est chaque année à la mi-septembre.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 21:09

     Le rallye de Millau, organisé par le moto-club Millavois, est pour nous comme un pèlerinage, c’est la première balade de vieilles motos à laquelle Pétronille a participé il y a deux ans, en plus, Millau, c’est le berceau de Pétronille.


     On y va donc coûte que coûte…..et cette fois-ci….on en voulait. Une fête d’anniversaire chez nos amis du côté de Montpellier s’était terminée tard dans la nuit et de retour à Brusque il n’était même pas certain que se coucher soit nécessaire.

     On se glissa quand même dans le lit mais à peine nos orteils eurent touché le fond de la couette, que nos oreilles furent dérangées par le réveil car nous allons à Millau (70 km) par la route avec nos vieilles machines non sans avoir revêtu tous les cuirs et vieux casques de circonstance, le sac à dos chargé du pique-nique, en prévoyant bien sûr quelque arrêt photo et l’indispensable arrêt essence.

     A 6 heures 45 il fait encore nuit et nos lumignons ont de la peine à déceler les nids de poule. Comme la météo a annoncé une journée chaude nous ne nous sommes pas chargés en vêtements, les pilotes grelottent ......mais les motos connaissent la route.

 

 

Pétronille attend que je sois prêt pour le départ.

CIMG9012 

Le jour se lève sur le rougier de Camarès.

DSCF0606

 

Nous sommes les seuls fadas à rouler un dimanche matin aussi tôt.

 

DSCF0607


 

 

     Arrivés à huit heures et quart, les trois groupes de motos commencent à se former.


Les cyclos, parmi lesquels certains revendiquent  des aptitudes sportives et ont envie d'en découdre...

DSCF0618

Une fabuleuse Peugeot bicylindre de 1913 fera le parcours comme une grande.

DSCF0615

 

Les classiques...

DSCF0612

 

...et…nous. 

DSCF0610

 

     Le départ est donné à dix heures, comme le veut la tradition, chaque genre de motos a son propre trajet adapté à ses performances de façon à se retrouver pour le pique-nique qui cette année se fera au cirque des Baumes dans les gorges du Tarn.


     L’allure est lente, trop lente au goût de nos moteurs qui ont tendance à hoqueter et à chauffer à trop basse vitesse, mais ça laisse le temps d’admirer le paysage.

 

 

Arrêt sur le causse.

DSCF0620

 

DSCF0623


CIMG9014

 

CIMG9015

 

J’en profite pour admirer le tableau de bord du side  Renet Gillet de Mario.

DSCF0624

 


      Arrivés au cirque des Baumes c’est le moment du pique-nique.

 

Dis, le caillou, en haut, c’est sûr qu’il ne va pas tomber ?

DSCF0640

 

           Ce moment de farniente permet jouer de l’APN.


 

CIMG9016

 

Terrot oubliée devant une maison abandonnée.

DSCF0637

Pétronille fait la sieste.

DSCF0643




La grand-mère a roulé comme une grande (bravo l'artiste!)...

DSCF0625 r

...avec ses poignées en corne et des petits leviers partout.

DSCF0627

J’espère qu'il n'y avait pas une tête dedans quand il a pris tous ces coups!

DSCF0631

Une belle sculpture.... et, accessoirement, un sélecteur de vitesse.

DSCF0636

 

Allez on rentre, tiens ! mais c’est Pétronille qui passe!

Photo0481

 

Il va falloir passer sous ce trou !

Photo0482

 

      La fin du trajet est faite sur la rive gauche du Tarn d’où l’on peut admirer les villages « casquillés » dans la montagne

Photo0483

 

 

     De retour au parc de la victoire ce sont les au-revoir et les remerciements à tous ces bénévoles du moto-club Millavois mais les motos doivent encore nous ramener à Brusque.


     Les compteurs auront alors accumulé 235 kilomètres sans la moindre défaillance pendant la journée, elles auront droit à un repos bien mérité.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 12:41
 

     Chaque année à la fin aôut, Cassagnes Bégonhès organise un rasemblement de vieilles motos où « faites pour rouler » s'harmonise avec… « fête pour manger »….et ce n'est pas désagréable.


     Il faut dire que la tête-de-veau-plus-côte-de-porc-ou-andouille-plus-fromage, sans oublier le diluant qui va bien, le tout servi dès huit heures du matin, ont de quoi vous rappeler ce que sont les valeurs essentielles de ce monde cruellement insipide qui vous plongerait inexorablement dans la morosité si Christian n’était pas là. (en plus, à midi, on remet le couvert !).

 

     N'allez pas imaginer des choses, on roule aussi et le Levezou Segala  s’y prête bien, c’est un beau plateau plein de vallons dans lesquels on prend plaisir à descendre, remonter, redescendre, remonter...tournicoter….et on aime ça.

 

     Dès le départ de la balade on a pris l’autoroute…en fait on ne l’a pas quittée pendant tout le trajet. J’ai pu faire quelques arrêts photos « à la sauvette » plus ou moins bien posé sur la bande d’arrêt d’urgence. J’espère que vous ne m’en voudrez pas si le cadrage et la mise au point sont parfois « olé olé », mais comprenez que le souffle des engins lancés à de folles vitesses, le bruit, la fumée….c’était difficile pour la concentration du photographe.

 

Photo0444

 

Photo0445

 

 

Photo0447

 

Photo0448

 

Photo0450

 

Photo0454

 

 

          C’est à l’aire d’autoroute « viaduc de Viaur »  que nous fîmes une pause bien méritée.

Photo0457

DSCF0575


 

      C’est pas le tout mais il faut repartir.


0459 c




Ce qu’il y a de bien avec ces autoroutes-là c’est qu’elles ne sont pas encombrées.

 

Photo0462

 

 

A Rullac-St-Cirq : un moment de convivialité devenait nécessaire.

Photo0463

Tandis que nos palais se délectent, Pétronille se repose

DSCF0584

      Après la pause c’est encore l’autoroute, je profite d’une bande d’arrêt d’urgence fleurie accueillante, longée d’une barrière de sécurité style "écolo" pour m’arrêter et saisir le passage d’autres doux-dingues avec leurs drôles de machines sur fond de paysage sublime.

Photo0469

 

      A l’arrivée, les estomacs commençaient à se creuser, Pétronille et la FN attendent sagement que l’aligot-saucisse comble ce trou, non sans se laisser admirer par les passants. 

CIMG8960

 

 

 

           Les pauses m’ont permis d’apprécier quelques beaux objets.

 

La New Map semble venue du ciel.

Photo0443

 

 

Belle impression de puissance qui se dégage de la Saroléa.

DSCF0568 c


 

Une Nimbus, quatre cylindres et une béquille digne de ce nom.

DSCF0583 c

 

Un panier de side ? Oui, mais avec une belle poignée et un beau feux rouge.

DSCF0587

 

Admirez le reflet de votre serviteur dans la boule du levier de vitesses !

DSCF0596

 

 

 

     Comme d'habitude les motos ont roulé sans faiblesse, vivement l'an prochain.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 21:54

      Connaissez-vous Valleraugue?


     C'est un village adorable situé dans la vallée de l’Hérault, là où le fleuve est encore tout petit car le mont Aigoual où il prend sa source est tout proche.


      Quand on on est invité par de bons copains qui fêtent leur trente ans de mariage dans cette belle région, il est bien évident que la traction fait partie du voyage.

 

Le départ de Brusque se fait par l’abbaye de Sylvanès.

DSCF0487


  La descente sur la vallée de la Sorgue est un bon prétexte pour jouer de l’APN

DSCF0490

 

On arrive ensuite sur le plateau du Larzac

CIMG8833


Ne cherchez pas de végétation luxuriante, on est sur le Causse!

CIMG8831

Attention on nous prend en photo.

CIMG8835

 

  Le tunnel d’Alzon est tout noir et étroit, (quand je serai grande j'aurai des phares au Xénon!)

CIMG8841

 

 

 

 

 


 

      Après Le Vigan on trouve la vallée de l’Hérault et ses abords parsemés de nombreuses fermes et hameaux.

DSCF0510


 

Nous sommes arrivés, les festivités peuvent commencer. 

CIMG8842

 

 

 

 

  *************************

 

 

 

 

Tandis que la traction faisait une sieste bien méritée, nous faisions la fête....

.....c’était pas mal, merci.

Photo0436

 

      Une bonne nuit à Valleraugue dans un vrai hôtel avec la traction bien à l’abri et on peut repartir vers le mont Aigoual.

DSCF0529

 

Dans la montée une pause s'impose  pour admirer la montagne...

DSCF0534

 

...mais jamais sans le portable…

DSCF0537

 

L’observatoire est tout en haut.

DSCF0533

 

Nous sommes arrivés.

CIMG8873

 

DSCF0539

 

 

Moi, je trouve ça beau, pas vous?

DSCF0542

 

      Mais ne croyez pas qu’on va se laisser abattre.  La pause culturelle à Lanuéjols se terminera agréablement, en attendant le nécessaire pour remplir les verres je contemple mon assiette de charcutailles et oignons doux, (une spécialité de la haute vallée de l'Hérault).

 

DSCF0550

  Admirez le Causse Noir.

DSCF0559


DSCF0552


 

      Allez, un petit film pour vous mettre dans l'ambiance. 

 

 

 

 

 

      On rejoint la vallée de la Dourbie au niveau de La-Roque-Sainte-Marguerite. 

 

 

 

 

 

 

     Nous rentrons à Brusque par la grand (???) route et je ne peux pas m’empêcher de griller quelques octets de ma carte mémoire en passant sous le viaduc.

DSCF0563

 

 

     Dans dix ans on fêtera les noces d'émeraude.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 17:25

       Ce n’est que notre deuxième participation à ce rassemblement mais l'accueil est si chaleureux qu'on a déjà l'impression d'être chez nous.


DSCF0458

 

 

 

      Saint Salvadou se trouve non loin de Villefranche de Rouergue à deux heures et demie de Brusque en voiture.

      La route est belle, les motos ont fière allure bien campées sur la remorque, la douce lumière du lever du jour les rend si désirables qu’un paparazzi bien planqué….enfin…une « boite à images » quelque peu joueuse prendra un malin plaisir à flasher cet attelage le long d’une route limitée à 70 km/h  (trois plaques d’immatriculation d’un coup, ça va faire beaucoup de points !)

 

 

Les motos commencent à arriver, Pétronille est prête.

CIMG8722

 

      Le trajet de 80 km de petites routes nous mènera à Saint-André-de-Najac, Laguépie et Monteils.

 

      Quelques beaux spécimens vont participer à cette balade.

 

 

Peugeot entretubes

DSCF0433

 

Nimbus 4cylindres en ligne fière de ses soupapes qu'elle exhibe sans complexe.

DSCF0451

 

Magnat Debon entretubes

DSCF0435

 

AJS de course de 1922…

DSCF0437

 

 ….avec sa distribution «aérée » 

DSCF0438

 

  Magnifique "bitza" d’époque: cadre Monnet, moteur Gillet, superculasse Motobécane

DSCF0442

 

Sarolea

DSCF0444

 

Parilla

DSCF0452

 

Monnet Goyon  (j’adore…)

DSCF0457

 

      Le départ est donné et ce ne sont que petites routes et hameaux où une population amusée nous accueille avec de grands sourires et de grand signes de la main.

 

 

      Pétronille file un bon train avec le groupe de tête tandis que je m’attarde pour quelques photos.


Photo0408


Photo0409

 


Photo0413

 


Photo0414 c

 

Photo0417


 

      Après 80 km de virages, montées et descentes étroites le tour est fini, Pétro’s lady immortalise mon arrivée.

 

 

 

      L’inévitable banquet final clôture la journée.

 

      Sur le trajet du retour on traverse le rougier de Camarès, c'est tellement beau qu’on y retournera le lendemain juste pour quelques photos.


DSCF0470 c

 

 

     Un grand merci aux organisateurs, et à l'année prochaine.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 07:27

 

       Bientôt un mois que les motos n’avaient pas roulé, elles avaient le phare triste et nos bottes commençaient à s’inquiéter.

 

      Nous n’avons jamais visité Sainte-Eulalie-de-Cernon, ce village fortifié sur le Causse du Larzac : mais que voilà une bon prétexte pour réveiller les vieilles..

 

      Après un départ de Brusque nous faisons un premier arrêt photos à l’abbaye de Sylvanès toute proche.

DSCF0341 orientée

 

La photo "tordue", Pétro's lady en connait un rayon!

CIMG8585

 

 

Avant de descendre sur la vallée de la Sorgues la vue est imprenable

DSCF0343 corrigée

 

Dans les virages les motos vont pencher et s’appuyer sur leurs ombres.

CIMG8590

 

      Sur le plateau après Cornus Pétronille nous a "pété un câble", heureusement il y a tout ce qu’il faut pour réparer.

 

 

 

 

 

CIMG8595

 

C’est bon, on peut repartir.

CIMG8596

 

 

Arrêt à Sainte-Eulalie pour la visite…..et le restau !

DSCF0348

 

Dans le village il n’y a pas de vieilles motos mais c’est beau quand même.

DSCF0349

 

Certaines maisons sont très aérées. 

CIMG8619

 

Un petit coin à l'ombre.

CIMG8614

 

      A l'auberge de la Cardabelle les rognons et coeur de boeuf étaient délicieux merci. Il faisait chaud, on a même bu un peu d'eau!

 

DSCF0353               

 

 

Non, ce n’est pas un serpent échappé du reptilarium local, c’est l’antivol.

CIMG8624

 

Tandis que la FN fait un « au revoir » respectueux à Sainte-Eulalie…

DSCF0357

….Pétronille, lui fait un dernier « coucou » espiègle

CIMG8627

 

Ensuite, ça n'arrête pas d'être beau.

Photo0394

 

      La route s’y prête, on se fait un petit film :


Pétronille en pleine ascension.

 

 


C’est le tour de la FN

 

 

 

 

Plus loin, c’est tout aussi désert, seuls les rapaces envahissent le ciel. (panne interdite!!!!)

Photo0393

 

 

      Après Tournemire et Saint-Affrique on rentre par la petite route, celle qui passe au château de Montaigut...

 

….en passant par les hauteurs…..

DSCF0362

 

….là où il y a plein de fleurs des champs.

DSCF0365

 

DSCF0366

 

Allez, on peut repartir.

CIMG8648

 

.DSCF0368

 

Dernière pause, on domine le château de Montaigut

Photo0395

Photo0396

CIMG8650

 

 

      Après ces 120 km de bonheur ces machines ont encre prouvé qu’elles sont toujours « faites pour rouler », ça tombe bien, nous aussi on aime ça!

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 21:41

 

      Soit l’équation :


      La traction est en pleine forme: graissage, vidange, membrane de pompe à essence neuve, freins nettoyés....

Plus

      Il fait beau (normal dans le sud il fait toujours beau)

Plus

      On a envie de se balader.

Plus

      On aime bien faire des photos (surtout  de nos vieilles "faites-pour-rouler")

Plus

      La cave est vide, et ça c'est grave!

 

  Solution :


      On va faire le plein à Faugères en passant par l’Espinouze et en revenant par les petites routes (enfin, les routes de chez nous…. les routes « normales » ).

 


 

      Dès qu’on monte au dessus de Brusque, le col de Coustel marque la changement  de décor.


CIMG8519

 

Des meules, on s’arrête.

DSCF0269

 

Des meules, oui, mais aussi des fleurs ! 

DSCF0275


      Je lui avais pourtant dit : « ce n’est qu’en argot qu’une « meule » désigne une petite moto, mais elle se croit déjà sur Pétronille : "dis-moi, c’est où le guidon ? »

DSCF0272

 

 


 

Le mur est solide, je ne vais pas dégringoler. (si vous connaissiez mon dialecte j'aurais écrit "roundeler")

DSCF0277

 

Vous ne l’aviez peut-être pas remarqué, mais il fait beau.

DSCF0279

 

     Alors on va rouler:

 

 

 

 

Je ne vais pas vous encombrer avec mes commentaires,  je vous laisse admirer.

CIMG8531

DSCF0289

DSCF0292

 

 

 

Puis si vous n’aimez pas la bruyère je peux vous porter des chrysanthèmes....

DSCF0299

 

 

 

 

La pureté du ciel n'est gâchée que par la trainée d'un avion, (je suis sûr qu’il est venu admirer la traction).

DSCF0297

 

  

 

   Après une halte "restau" à Lamalou on rejoint la source miraculeuse.


C’est bien beau les fleurs et le ciel bleu, mais il faut aussi survivre. Il faut bien répartir la charge: quand le cofre est plein le pilote l'est aussi, il faut charger l'intérieur.

DSCF0306

 

 

 

 

Un petit arrêt dans un épingle au dessus de Graissessac.

DSCF0318

DSCF0311

 

"Dis, le frein à main il est bien serré ?"

CIMG8557

 

 

      Tout en haut on vire à gauche et on quitte la route pour  se « casquiller » le plus haut possible sur la montagne, il paraît que ça bonifie le Faugères.

 

 

 

 

      Quand on est content on fait des photos.

DSCF0323


de l’autre côté aussi c’est la montagneDSCF0320

 

Approchez le nez de l’écran, vous sentirez l'odeur des genêts, moi j’adore.

DSCF0330

 

Allez, puisque vous êtes sympas, je vous invite à bord (ne cherchez pas les ceintures il n'y en a pas)

 

 

 

       On arrive à Brusque avec la certitude d’avoir résolu l’équation.

DSCF0331

 

 

     Vous l'aurez compris, si vous venez nous faire un petit coucou à Brusque, il y aura le liquide pour vous accueillir, (on pourra si vous y tenez vous faire décourir nos routes et nos paysages....avant le liquide!)

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 09:07

 

 

CIMG8429

 

      Ça se présentait mal : quelques jours avant le départ notre voiture moderne, pas « faite-pour-rouler » du tout, nous a fait le coup de la salade de soupapes frappées aux coups de pistons, le tout garni de lambeaux de courroie de distribution, il faut dire que 25 000 km (non je n’ai pas oublié un zéro) pour nos voitures modernes ça commence à faire beaucoup.

      Trouver une voiture équipée d’une boule d’attelage pour amener les motos sur le lieu du départ à Saint-Flour, ne s'avérait pas facile, heureusement nous avons de bons amis, merci.

 

      Par sécurité j’ai examiné de façon détaillée Pétronille et la FN, je m'en doutais mais j'ai tenu a vérifier que leur distribution n’y est pas réalisée de façon fantaisiste, low-cost comme ils disent, par un vulgaire bout de caoutchouc, les seules courroies que j’ai trouvées sont en vrai cuir et ne servent qu'à fixer les sacoches, donc pas de risque, on pouvait partir en toute confiance.

 

Petite balade à Camarès la veille du départ pour s’assurer que tout est en ordre.

Photo0288 ret

 

Les motos ne partent pas avec le ventre vide.

CIMG8418 ret

 

      Le trajet du samedi matin nous amènera à Laguiole après 78 km, puis l’après-midi une boucle de 140 km nous fera visiter Estaing, Conques et Entraygues et nous portera à Laguiole où nous passerons la nuit.

      Le dimanche après 114 km nous rejoindrons Fournels pour le repas de midi, le retour dans l’après-midi sur Saint-Flour passera par le château d’Alleuze.

 

      Vous vous en doutiez certainement mais les organisateurs ont horreur des routes larges et faciles, ce qu’ils affectionnent ce sont ces petites routes fleuries, sinueuses à souhait dont l’Auvergne n’est pas avare. Ce sont ainsi pas loin de 400 km de vrai bonheur qui nous attendent.

 

 

Le viaduc de Garabit : la FN y est déjà passée lors de « la » descente Chatou-Montpellier en 2010, mais on ne s’en lasse pas, un arrêt photo s’impose (et tant pis pour le contre-jour) 

Photo0294 ret

 

Un petit groupe fait une pause un peu avant le belvédère de Mallet 

Photo0295


 

Arrivée de la FN au belvédère....

CIMG8424

 

...où Pétronille m'attend

Photo0298

 

 

En route vers Laguiole.

Photo0311

  Après le repas c'est tout aussi beau.   

Photo0314 ret

 

 

 

Estaing et son château.

Photo0318

 

CIMG8435

 

Photo0323

 

C’est trop beau, on s'arrête

Photo0324

 

 

Tiens un beau château (parmi tant d'autres)

Photo0333

 

 

Arrêt regroupement et carburant à Entraygues

Photo0334


 

Conques : la centaine de  motos a pu stationner dans le vieux village. (embouteillage, bruits et odeurs garantis)

CIMG8440 ret


J’en profite pour contrôler les humeurs de Pétronille.

CIMG8439

 L’église est derrière nous.

CIMG8442

 

Retour à Lagiuole pour la soirée: on ne pouvait pas passer sur la place sans immortaliser son fameux taureau avec cette belle paire de …motos.

Photo0336 ret

 

  Les petites vieilles ont dormi à l'abri. (bravo pour l'organisation)

CIMG8455

 

Dimanche matin, les motos sont prêtes pour un  nouveau départ.

CIMG8460

 

 

 

Et c’est reparti:

Photo0346

 

 

Du côté d'Aubrac

Photo0349 ret

 

Bonjour les vaches.

Photo0350

 

Des petites routes pleines de fleurs.

Photo0360

 

La nature à l’état pur.

Photo0373

 


 

Un petit arrêt pour goûter aux spécialités locales.

DSCF0239

DSCF0244

 

Et oui, l’Auvergne c’est la campagne !

Photo0366 ret

 

  Les motos sont reposées, les motards sont revigorés (est-ce bien raisonnable? Mais c'était tellement bon, d'ailleurs je n'étais pas le dernier à me resservir), et c’est reparti pour les beaux paysages. 

Photo0368


Photo0369 ret

 

Photo0370

 

On a envie d’y retourner tous les jours.

Photo0371

 

Photo0373

Et si vous n'aimez pas ça, allez donc vous entasser sur l'autoroute!

Photo0374

 

Arrivée de la FN à Fournels pour le repas (savourez le bruit du moteur) 

 

C’est pas beau, l'Auvergne?

Photo0386 ret

 

 

 

 

 


 

  On arrive au château d'Alleuze... 

 Photo0387

 

 

...où les équipages feront une petite sieste.


La FN, une moto parmi tant d’autres…

DSCF0249

 

…tout comme Pétronille.

DSCF0250

 

 

On arrive à Saint-Flour, c’est la fin d’un beau rêve.

Photo0388

 

 

 


      Pour ce tour d'Auvergne j'ai adopté une nouvelle technique: il m'était difficile auparavant de faire des photos pendant le trajet car le béquillage de la moto, l'extraction de l'appareil du sac à dos, la photo le rangement de l'appareil, le débéquillage... prenaient trop de temps. Cette fois-ci, j'avais le téléphone portable à portée de main et les photos sont souvent prises sans descendre de la moto, la qualité n'est pas toujours au rendez-vous, mais je pense que c'est mieux que des paroles. Je pars de chaque étape en début de groupe, au fur et à mesure de mes arrêts le groupe me dépasse et je roule ensuite à un bon rythme sans me faire rattraper par les voitures d'assistance.

 

       Un grand merci à toute l'équipe, comme d'habitude, l'organisation était parfaite. Tandis que les chiens de berger en gilet fluo veillaient au troupeau, parfois un peu dissipé, les voitures d'assistance nous rassuraient.

     Les gentils(les) organisateurs(trices) avaient tout préparé, absolument tout.


Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 22:23

 

 

      Cette sortie, non loin de Béziers, a lieu traditionnellement le deuxième dimanche de juin car, nous dit-on, il pleut souvent au début du mois de juin. Mais, en cette période de 2012, les élections* répétées, que dis-je, ce "priapisme printanier tenace", a laissé peu de choix dans les dates, et c’est en ce premier dimanche au ciel peu prometteur que s’est déroulée la sortie.

(* et oui, dans le coin on "loule" les "R")

 

DSCF0184

 

      Le trajet de 80 km nous mènera à Lieuran, Thézan, Murviel-les-Béziers, Cazedarnes, Roquebrun, Causses-et-Veyran, le retour se fera par Murviel et Corneilhan.

 

      La trentaine de motos n’a pas eu peur de la pluie, elles ont eu raison car seules quelques rares gouttes  sont tombées en début de parcours.

 

      La FN m’en a fait une bonne : elle a été chargée en pleine forme sur la remorque en compagnie de Pétronille, et bien figurez-vous qu’arrivée à Boujan après 60 km, son pneu avant était à plat. Je m'inquiétais de la voir gigoter de plus en plus sur la remorque au cours du trajet: le dégonflage progressif avait provoqué le relâchement de ses sangles.

      Une séance de pompe (à main…) et le pneu a maintenu toute sa pression pendant les 80 km de la sortie….mystère !


 

Petit à petit la place se remplit  

Photo0150

Magnifique "jus" pour cette 125 Motoconfort "latérale"

Photo0153

Alcyon à moteur AMC, beau "jus" également

Photo0152

Koelher Escofier

Photo0151

  La petite sœur de ma FN en version 350 cc, c'est une M70

DSCF0177

 

Une suspension Grégoire, est-ce que c’est mieux sur la route mouillé ?

CIMG8340

 

      On va partir, ce ne sont pas quatre gouttes d’eau qui vont nous faire peur.

CIMG8344

 

 

 

     Le début du parcours est un peu lent à notre goût mais il faut respecter les courageux qui font la route en vieux cyclomoteurs.

     On fait une pause casse-croûte à Cazedarnes, que voulez-vous: on nous dit toujours : « cinq fruits et légumes et deux litres de liquide par jour »,  il faut s’en préoccuper dès le matin ! (excellents ces fruits, légumes et liquides!)

 

CIMG8348

 

CIMG8339

 

Le coin des petites

CIMG8341

 

Certains ont leur casque intégral avec la visière high-tech en polycarbonate.

CIMG8343


      Nostalgie quand tu nous tiens : une Honda SS125A , comme ma première vraie moto acquise en 1970, elle aussi était faite pour rouler: Ganges, Clermont Ferrand, Nantes, Paris, Ganges.... 

CIMG8335

 

      Le reste du trajet s’est déroulé sans une goutte de pluie à un train plus adapté à nos machines ultra-rapides, mais avec quelques arrêts "regroupement".

 

 

 

      Lors de la distribution des prix,  "Pétro’s lady" a eu sa coupe des dames, (fastoch, c'était la seule nana!....) la FN a eu la plus grosse des coupes (normal ).

   

 

DSCF0197

 

      Il faudra que je change mes bottes car, avec toutes ces distinctions, mes chevilles commencent à gonfler. (la chambre à air aussi il faudra que je la change, mais elle, c'est le contraire, c'est parce qu'elle se dégonfle)

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 07:40

      Tout d’abord je dois vous avouer que la semaine dernière nous étions partis pour une virée du côté de Saint-Guilhem-le-désert, Arboras, la petite route des Lavagnes, la vallée de la Buèges…

      Tout, absolument tout était prêt : la moto, le pilote, sa passagère, les cuirs, les casques, la bonne humeur…La moto? elle n’attendait que ça. A peine le doigt appuyé sur le bouton du démarreur, elle a démarré…….sauf que…le démarreur, lui ……il ne s’est pas arrêté…enfin…si, il s’est arrêté…quand la batterie, au bout d’une grosse minute, toute bouillante suite à l’effort fourni, avait déclaré forfait.

 

      La promenade était pas mal, mais en voiture moderne…comment dire….ça a beaucoup moins de charme.

 

      Heureusement c'est devant la porte de la maison que dame BM a manifesté cette saute d’humeur. Si vous connaissez la route des Lavagnes, entre Arboras et Pégairolles de Buèges, vous comprendrez qu'une panne à cet endroit là aurait été quelque peu désagréable.

 

      Ce fut pour moi l’occasion de faire un peu de mécanique et de nettoyer ce « lanceur » encrassé par les projections d’huiles issues d’un joint Spi de vilebrequin fatigué, changé il y a deux ans. J’ai réalisé à cette occasion que j’aurais peut-être mieux fait de ne jamais réparer ce joint car l’huile projetée depuis des années, qui n'était plus renouvelée depuis la réparation, avait séché en formant un magma solide qui a pris un malin plaisir à tout bloquer.

 


DSCF0068

 

 

 

 

 

      Cette fois-ci nous allons rejoindre les Cévennes (et oui, on ne se refait pas) en passant par la garrigue : Saint-Mathieu-de-Tréviers, Pompignan, Saint-Hippolyte-du-Fort.

 

  Les gens qui parlent dans le poste avaient dit : 

 

 « Veille de week-end de Pentecôte égale journée rouge avec plein de monde sur les routes »

 

Heuuuu….où ça le monde ?

DSCF0091



 

      Ils avaient dit : « après les mois d’ avril et de mai humides, les nappes phréatiques sont reconstituées….

 

Ils auraient quand même pu laisser un peu d’eau dans les rivières ! 

DSCF0131

 

On ne les écoute pas, on roule.

 

 

Pétro’s lady file aussi vite que son ombre.

CIMG8274


 

 

C’est tellement beau qu’on revient sur nos pas pour vous faire profiter du paysage.

DSCF0095

 

Une belle descente nous attend. 

DSCF0099



 

Et un demi-tour pour repartir vers Pompignan

 

 

Arrêts fleuris.

DSCF0103

 

DSCF0142

 

  Ca roule pour nous. 

 

 


 

Arrêt à  Saint Hippolyte-du-Fort.

 

      Je suis toujours outré de voir qu’on laisse ces vieux bidules ronds d’un rouge et bleu fatigués, accrochés sur ces beaux murs de pierre, c’est d’un goût parfaitement déplacé, ça gâche la photo, j’étais à deux doigts de refuser de me garer dessous.


CIMG8285

 

 

      Ensuite, nous sommes retournés en pèlerinage à Montoulieu, au restaurant « l’Alzon » que nous avions découvert à l’occasion de notre tour du Gard avec Pétronille et la FN il y a un an déjà.

DSCF0109

C'était bon!

CIMG8294

 

      Pendant sa sieste « j’espinchoune » la BM au travers d'un trou dans le tronc d'un mûrier plus que centenaire.

DSCF0110

 

      Et c’est reparti par La Cadière, Cézas, Saint-Roman-de-Codières…. des noms que les amoureux du critérium des Cévennes connaissent par coeur. (ça vous laisse imaginer le type de routes)

 

Le Col du Lac surplombe Sumène sur fond de massif de l’Aigoual.

DSCF0115

 

En avant pour une autre belle descente.

DSCF0119


 

      Un vieux parapet fleuri, une vieille maison écroulée, une petite route bien sinueuse: ce sont les Cévennes et moi, j’aime ça.

DSCF0124

 

 

Une dernière pause à Lasalle.

 

      En pareil cas, les « pisse-vinaigre » formatés  oublieraient les émotions qu’une si belle sortie a pu éveiller en eux et ne sauraient pas savourer l'intensité du moment, leur côté moralisateur reprenant le dessus, comme pour se faire pardonner, ils se croiraient obligés d’ajouter le commentaire réglementaire appris par coeur: « à consommer avec modération »…les pauvres ils ne savent pas de quoi ils se privent.

 


CIMG8313

 

    Et non ce n’était pas la dernière halte, il était trop beau ce pont sur la rivière asséchée vu lors du trajet de départ. (pas réglementaire la hauteur du parapet!)


DSCF0133

 

      Je récupère Petro's lady, la photographe, pour la dernière étape.

 

 

 


 

 

 

      C'est quand même bien une moto avec un démarreur qui fonctionne sans vider la batterie. 

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 12:21

      Cette fois-ci c’est « Nono » qui organise le week-end des Lutins, vous savez où ? à Camarès, à deux tours de roues de Brusque.

 

      Nono, c’est un bon, l’organisation ça le connaît, Il a dans son auto toutes les doses de survie capables de remonter le moral à n’importe quel vieux motard qui risquerait de mollir. Il trimbale même la remorque porte-motos pour le cas où une petite récalcitrante en aurait marre de continuer.

      Son seul point faible, c’est la météo : il sait prévoir, enfin c’est ce qu’il dit,  mais ce n’est pas Jupiter car il ne possède pas ce don de chasser les nuages même quand c'est lui qui organise une sortie.

 

 

      Nous partîmes de Lignan-sur-Orb, non loin de Béziers, en un samedi matin au ciel incertain pour rejoindre Camarès par le chemin des écoliers, mais pas ces écoliers qui ont pour seul but de ne rien faire, non ces écoliers, amoureux de beaux paysages, qui rêvent d’escapades faites de grand air, de montagnes, de paysages et de petits hameaux. Pour arriver à bon port nos compteurs ont dû égrener 130 km de routes, certainement ignorées par les GPS, qui ne connaissent ni la ligne droite ni l’horizontale .

 

Ambiance « pré-départ »

Photo0083

 

      Après une trentaine de kilomètres nous faisons une pause au Poujol-sur-Orb où nous attend le groupe des copains des hauts cantons. Ce sera un prétexte pour entamer le stock de ces fameuses rations de survie dont Nono a le secret.

 

 

      J’aime bien ces arrêts au beau milieu des villages, on y rencontre des gens très attachants pour qui nos engins rappellent des souvenirs qu’ils nous racontent avec beaucoup de nostalgie.

Photo0084

 

      C'est désormais une bonne vingtaine de petites vieilles qui part à l’assaut de la montagne en passant à Combes et Rosis, pour faire une pause au col de l’Espinouse à 1124 mètres d’altitude.

 

A l’assaut de la montagne.

SUITE SORTIE CAMARES D80 126 (28)


SUITE SORTIE CAMARES D80 126 (29)


Photo0089 recadrée

 

Mais le vent souffle vraiment fort, on continuera la halte plus bas à l’abri.

Photo0093 recadrée

 

Salvergues: les attelages ont faim, madame le maire nous a réservé un local abrité.

Photo0100 recadrée

 

 


Halte à la salaison de Moulin-Mage

CIMG8247

 

Une halte aux éoliennes (pas étonnant qu’il y ait tout ce vent, ils n’arrêtent pas de les faire tourner !)

Photo0111

Il y en a de tous les côtés

Photo0116


CIMG8253


Photo0113

 

      Connaissez- vous l’eau miraculeuse de Saint-Meen ?, Elle guérit tellement de choses que j’en ai oublié la liste, il paraît même qu’il y a des gens qui la boivent pure, sans la moindre goutte de pastis!

Photo0119


Photo0120

 

Arrivés au château à Camarès après 129 km, il est prudent d’abriter nos montures.

CIMG8258

 

      La nuit fut orageuse, pluvieuse et venteuse. Au petit matin, un gros doute planait sur le programme de la journée, on envisageait même de laisser des motos dans le garage à Brusque à côté de la traction pour revenir les chercher dans quelques jours. Pourtant dans l’ensemble les machines redémarrent bien malgré l’humidité….à part quelques récalcitrantes.


Quelque chose me dit que Pétronille et la FN ont fait les folles pendant toute la nuit, bien cachées sous leur couette, 

Photo0129

 

      On ne fera pas la promenade du matin, il est plus raisonnable d’attendre sur place et redescendre après le repas sur Lignan-sur-Orb en espérant une accalmie et un passage sur la montagne sans brouillard.

 

 

Allez, elles sont bien mouillées mais on y va.

Photo0130


Photo0131

 

 

     Le groupe s’est dispersé, certains ont mis leur machine à l’abri dans un fourgon ou sur une remorque accueillante, d’autres sont rentrés directement vers les hauts cantons et c’est en respectant une parité parfaite (bravo les trois filles) que 6 vieilles bécanes, guidées par Michel,  passeront par Mélagues, le col de Thalis (sans brouillard), Graissessac et Hérépian.

 

 

 

      C’est dans ce genre de trajet qu’on apprécie la fiabilité de ces vieilles machines « faites pour rouler » et qu’on imagine ce  que vivaient nos pères ou grands-pères qui roulaient dans les même conditions climatiques sur des routes souvent dégradées, mais ne disposaient  pas de nos équipements vestimentaires modernes. 

      Juste coiffé d’un casque « bol », je peux vous garantir que l’impact des gouttes de pluie sur les joues à de quoi vous tenir en éveil.

 

 

 

 

      Un petit arrêt pour regonfler le moral et dégonfler les vessies. (Celles du troupeau de vache qui vole au-dessus de nous ne vont pas tarder à faire de même). Nous traverserons le vignoble de Faugères sous des seaux d’eau, un comble !

 

Photo0132 floutée

 

La boucle est bouclée après 220 km, mais quels kilomètres !

 

      Ah, j’oubliais de signaler notre seule panne rapidement réparée : le déchapage du talon gauche de "Pétros’lady", élégamment réparée avec un sandow du plus bel effet.

Photo0091

 

      Comme d’habitude René et madame nous surprennent parfois au détour d’un virage avec leurs boîtes à images: merci.

 


SORTIE CAMARES D700 113 (51)


SORTIE CAMARES D700 113 (52)


SORTIE CAMARES D700 113 (73)


SORTIE CAMARES D700 113 (14)


SORTIE CAMARES D700 113 (15)

 

 

 

Merci Nono, la prochaine fois, c’est sûr, il fera beau.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 19:19

 

      Première journée estivale sur le sud Aveyron, la traction a ses freins rafistolés, allez, c'est parti pour une petite virée sur le thème « la traction dans les fleurs »

 

 

 Chaque talus est un lieu d’émerveillement, on n’arrête pas de s’arrêter. 

DSCF9928

 

DSCF9927

 

  Tiens encore des fleurs : 

DSCF9962

 

DSCF9960

 

 

  Arrivée à Saint-Izaire par le pont sur le Dourdou

 

 

 

  Le village est très beau avec plein de détails typiques.

DSCF9953

  Mais comment ils font pour sortir?

DSCF9952

  Mais, que voilà un beau vélocipède bleu!

DSCF9957

 

  Après quelques photos dans le village, la pause "canard-aligot" s’impose.

DSCF9941 recadrée

 

  Avant le départ je médite sur l’évolution de style de nos autos. (je ne suis pas convaincu que l'évolution aît eu lieu dans le bon sens)

DSCF9945

 

 

  Encore des fleurs (de la même couleur de mon liquide de frein au silicone !) 

DSCF9966

 

  Arrêt à Brousse-le-Château.

DSCF9967

  Dont le château qui surplombe le Tarn vaut le détour.DSCF9970

 

     Pour les lézards de muraille, c'est aussi le moment de conter fleurette… 

DSCF9973 recadrée

 

  Tout en bas la Tarn coule à flots. 

DSCF9974

 

Sur  le trajet de retour il y a encore des fleurs.

DSCF9979

DSCF9984

 

Des fleurs partout, je vous dis!

DSCF9992


 

La traction aime bien le printemps et les fleurs.  (et nous on aime bien l'aligot)

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 09:11

 

 

      Vous en avez déjà vu, des ânes avec deux roues ?

 

      L’âne est l’emblème de la ville de Bessan, et Alphonse, grand amoureux des vieilles motos y organise chaque année une sortie de vieilles motos…et quelle sortie !

 

      Le rassemblement se fait le long de la place du marché. Il y a là tout ce qu’il faut pour lester nos estomacs afin de bien stabiliser les motos. Nous pourrons affronter les kilomètres de façon sereine.

     On en profite pour admirer les montures présentes et ce n'est pas ce qui manque

 

     .


 Petit aperçu du côté gauche sur fond des signaux de fumée du ralliement émis par le barbecue.

DSCF9786 

Côté droit c’est tout aussi intéressant mais ne croyez pas que tout est là, on ne doit pas être loin de la centaine de motos.

DSCF9805

 

      Le trajet d’une centaine de kilomètres nous fera traverser, Florensac, Montagnac, Saint-Pargoire, Adissan, Neffiès, Caux, Pézenas….le tout sous un ciel très agréable.

 

Pétronille et la FN sont prêtes pour le départ.

DSCF9801

 

 

 

 

 

Quelques beaux specimens:

 

 Rudge 4 soupapes

DSCF9803

 

Henderson et ses 4 cylindres

DSCF9790

 

Alcyon

DSCF9816

 

Des Indian

DSCF9818

 

  Panther 

DSCF9827 blog

 

   Nos motos ont bien roulé, le rapiéçage de pot d'échappement de la FN a bien tenu, Pétronille a fait quelques petits caprices en rechignant à redémarrer après les arrêts…. mais ça fait partie du charme de ces petites vieilles cabotines qui aiment bien qu’on s’occupe d’elles, il fallait la voir frétiller de joie quand toutes ces mains se bousculaient pour pousser son petit popotin…

 

 


 

      Ces rassemblements sont pour moi l'occasion d'admirer la beauté de ces détails, qui auraient leur place au musée du Louvre.

 

Culasse en bronze Rudge

DSCF9788

 

 Vous l’aurez compris, c’est une AJS

DSCF9794

 

Un « bon carbu »  DSCF9796

Des leviers et des fils partout sur la Henderson

DSCF9797

 

Des soupapes lubrifiées au pipi d’oiseau

DSCF9798

 

 

De quoi bien asseoir sa réputation.

DSCF9799

 

 

Poulie ajourée, pour éviter le patinage?

DSCF9810

 

Avertisseur : comme les télégraphes de morse : on appui et ça fait « masse » sur le guidon.

DSCF9811

 

Pas de surchauffe du frein avant !

DSCF9813

 

Feux arrière

DSCF9814

 

Au cas où vous ne l’auriez pas compris, il s'agit d'une « Gnome Rhône »

DSCF9817

 

 

Comme dans les histoires d’Astérix, ça finit toujours par un grand banquet. 

DSCF9828

 

Il y avait plein de coupes en or!

DSCF9829

 

    

     Pétro's lady en a remporté une pour sa participation féminine,

 

      La FN en a eu une pour… parce que….le jury était fin connaisseur et juste!


  DSCF9834

 

Merci Alphonse pour l'organisation sans faille et ce plateau bien fourni en belles machines.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 21:55

      Une journée sans obligations et qui plus est, une journée de beau temps. 

      La BM a envie de grands espaces, ça tombe bien, nous aussi.

      Les Cévennes et le massif de l’Aigoual n’attendent que nous...on y va.

 

 

      Enfin débarrassés des encombrements de la sortie de Montpellier,  nous faisons un premier arrêt au col de la Cardonille sur l’ancienne route.


Au loin on voit les falaises de la Grotte des Demoiselles et dans le fond, le massif de l’Aigoual.

DSCF9689

 

      Après Ganges on fait route vers Sumène avec un arrêt photo au « pont des chèvres », certains disent  qu’il avait été construit par les romains….Notez au fond du Rieutord les cailloux qui coulent à flots.


DSCF9694


 

      Arrêt à Sumène : le cheval d’acier réclame son picotin d’avoine. Ici, on est encore à l’ère de la convivialité: la pompiste se propose même pour nous immortaliser.


CIMG7978

 

      Je suis toujours tombé en admiration devant  ces murs de pierres sèches qui soutiennent  les «traversiers» comme on dit dans le coin, on y cultive les fameux oignons des Cévennes.


DSCF9707

Il y a même une maison caméléon (p'têt la maison de Léon)

DSCF9705

 

      Si vous ne connaissez pas Saint-Martial, un arrêt s’impose. Le facteur, qui apprécie les belles choses, est ravi: « elle n’est pas toute jeune votre moto! »


DSCF9711


     Les estomacs sont vides, heureusement il y a "Lou Regalou"  (je ne connaissais pas les frites de céleri rave, ça vaut le coup)

DSCF9719

 

 


 

Col de la Tribale: le départ vers le col de l'Asclier.

DSCF9727



 Il me semble avoir déjà vu la FN ici même (tour du Gard 2011)

DSCF7627

 

Allez, on repart (on n'abandonnera quand même pas l'APN sur retardateur)

CIMG8029

  Nos ombres ne nous ont pas quittés pendant tout le voyage

CIMG8022

 

 

Pont sur l’Hérault à Peyregrosse

CIMG8040



 

Saint André de Majencoules

DSCF9729

 

 

Ma passagère tente une vidéo depuis la place arrière pour vous faire profiter de la largeur de la route: le cadrage n'est pas facile à réussir mais on s’y croirait.

 

 

 

 

 

 

      Après Mandagout, montée vers l’Aigoual par le col de la Lusette, route empruntée autrefois par la ronde cévenole.

 

      Arrêt dans une épingle avec une vue imprenable : au fond on voit la mer et le Pic-Saint-Loup.

DSCF9733

 

Il y a plein de petites fleurs jaunes.

CIMG8054

 

On est presque dans le ciel.

DSCF9736

 

Point culminant au col de la Lusette

DSCF9741

 

      On ne montera pas au sommet de l’Aigoual, on se contentera de l’admirer depuis la descente vers Valleraugue.

DSCF9745

 

Il faut rentrer, profitons-en la route est belle.

DSCF9747

 

 

 

Oui, je sais, t'es belle et tu nous a bien promenés,

mais qu'est-ce que tu es cabotine!

DSCF9744

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 07:32

     Les « pieds paquets », sont une spécialité culinaire de la région de Marseille, wikipedia nous dit que: "C'est un mets composé d'abats de mouton (estomac et pieds), mijotés dans une sauce au vin blanc et à la tomate"….http://fr.wikipedia.org/wiki/Pieds_paquets

 

     La sortie motos du mois de mars au départ de Villeneuve-les-Béziers fait honneur à cette recette car Gaston et Georges, experts en la matière, assureront le repas de midi avec les fameux "pieds paquets"

 

      Le rendez-vous est fixé à huit heures pour laisser le temps de mettre nos motos et nos estomacs en condition pour la virée.

 

      Le ciel est au beau fixe, la balade conduira trente ou quarante petites vieilles jusqu’à l’Oppidum d’Ensérune pendant que les "pieds paquets" mijoteront pour notre bonheur.

 

 

      J’espère que le carburateur de la FN a définitivement recraché tous ses débris de joints en silicone. Hier j’ai fait un essai sur route et bien m’en a pris, car j’ai pu réaliser que les derniers kilomètres laborieux de la dernière balade hivernale à Loupian avaient  définitivement encrassé la bougie, c’est donc avec de nouvelles électrodes que je pars ce matin.

 

      Pétronille, fidèle à son habitude, est toujours d'attaque, huile, essence, pneus…tout est bon pour le service.

 


 

Arrivées à Villeneuve les motos bien rangées sont prêtes pour le départ.

DSCF9550

DSCF9551

DSCF9552

 

Il y a des des mécaniques très attachantes :

 

Peugeot de 1931

DSCF9516

 

Une "vraie" Harley de 1942, pas un truc de minet !

DSCF9532

 

Une Terrot toute pimpante…..( même qu'elle roule bien !)

DSCF9519

 

Quand je vous dis que j’y étais avec ma FN

DSCF9537

 

      Arrêt à côté d'une maison abandonnée: elle est à vendre, seul problème: le propriétaire exige qu’on le débarrasse du vieux machin rouillé garé devant  .

DSCF9534

 

Pause à l’Oppidum d’Ensérune

 

La FN contemple le paysage…

DSCF9538

 

… tandis que Pétros’lady se prépare pour le départ.

DSCF9539

 

Ensérune, ça vaut quand même un coup d'oeil.

DSCF9543

 

      Fidèles à leurs postes, René et sa compagne sont là avec leurs téléobjectifs aussi longs qu'une flûte Vattier, ce qui m'a permis de leur emprunter quelques clichés.


Attention la déferlante arrive…et ce n’est que le début !

LES PIEDS ET PAQUETS D700 035

 

Pétronille

LES PIEDS ET PAQUETS D700 025

 

Votre serviteur

LES PIEDS ET PAQUETS D700 026

 

Pétronille (encore!)

LES PIEDS ET PAQUETS D700 063

 

      Au fait vous avez remarqué comme jour après jour, le mimétisme de Petros’lady  avec sa moto, est de plus en plus évident? Il ne lui manquait plus que le sac à dos et les chaussures, c’est désormais chose faite.

DSCF9558

 

 

 

 

 

      Les "pieds paquets" étaient divins. De toute évidence Gaston et Georges font partie de ces gens  pour qui le beau ou le bon ne suffisent pas car ils sont en permanence en recherche de la perfection culinaire. Ils me font penser à ces ingénieurs concepteurs de motos pour qui la mécanique était un « Art » et la recherche de la perfection esthetique faisait naturellement partie de leurs préocupations. Ceux-la n’avaient pas besoin des services d’un bureau de style pour faire de belles machines. 


      Cette sortie a été l'occasion pour moi de capturer quelques exemples pour tenter de convaincre ceux qui ne me croiraient pas.


DSCF9520


DSCF9521


DSCF9523


DSCF9524


DSCF9526


DSCF9527

DSCF9530


DSCF9533


DSCF9544


DSCF9545


DSCF9546


DSCF9547


DSCF9548


DSCF9549


DSCF9553


DSCF9555


DSCF9559

DSCF9560


DSCF9568


DSCF9569



DSCF9570


DSCF9571


DSCF9573


DSCF9575


DSCF9576


DSCF9578


DSCF9581


DSCF9583


DSCF9584

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 17:26

 

      Notre dernière virée moto à  Loupian-en-Siberie, m’a rappelé une recette de cuisine très ancienne mais revenue à la mode chez les bobos.

      Vous avez certainement entendu parlé du « gigot d’agneau de 12 heures » , ou du «rôti de 7 heures »….bref, vous savez certainement que la mode branchée en terme de cuisine est à ces cuissons très longues et à basse température.

.

 Mais connaissez-vous « le motocycliste de quatre heures »?

 

- Choisissez un jour de très basse température.

 

- Apprêtez un motocycliste comme il se doit pour la circonstance : sous-pulll, sous-sous-pull, chemise épaisse, veste polaire, blouson de cuir épais bien molletonné, caleçon de coton, pantalon de cuir doublé, bottes de cuir larges enfilées par dessus les deux paires de chaussettes, cagoule bien serrée, lunettes enveloppantes, casque, et bien sûr les gants de soie enfilés soigneusement sous les gros gants de cuir bien rembourrés.

 

- En ce qui concerne l’itinéraire, privilégiez les versants au nord, et les routes suffisamment roulantes pour bénéficier du refroidissement supplémentaire provoqué par la vitesse.

 

- La cuisson à basse température étant longue et pénible, il sera préférable de faire une préparation groupée en réunissant  en convoi plusieurs motocyclistes fous, ainsi apprêtés, afin de stimuler leur orgueil:  «je veux être mieux cuit que toi… espèce de vieux dégonflé, moi je ne m’arrête pas, moi je continue… »

 

- La première heure de cuisson ne nécessite pas de surveillance particulière.

 

- Il faut ensuite vérifier l’avancement de la cuisson en examinant régulièrement le jus du motocycliste. Pour ce faire, ne croyez pas que le motocycliste piquera sa propre chair avec la pointe d’un couteau, douillet mais malin, il préfèrera profiter de ses pauses techniques même si l’opération est rendue difficile par le nombre de couches vestimentaires qui dissimulent la chose, très récalcitrante à l’idée d’affronter le froid qui risque de l'atrophier et l’engourdir. Afin de s’assurer que le jus est bien limpide et surtout dépourvu de glaçons, il faudra très certainement ôter les deux paires de gants pour réaliser la ponction, remettre l'objet en place et déclarer la « miction accomplie ». On comprendra aisément la difficulté d’appliquer cette recette à « une » motocycliste toute emprisonnée qu’elle est dans sa combinaison intégrale.

 

- Tant que le motocycliste sent la froidure qui lui tenaille les orteils et tant qu’il peut encore remuer les doigts, la cuisson n’est pas terminée, par contre le corps du motocycliste, protégé par toutes les couches de vêtements, marine à la température idéale pour la fameuse cuisson lente.

 

- C’est après environ quatre heures de ce traitement que, meurtries par le froid, les extrémités du motocycliste seront totalement insensibles et inertes. C’est à cela que l’on reconnait que la cuisson est arrivée à son terme, le motocycliste peut enfin arrêter sa machine.

 

- Le motocycliste vérifiera alors que le nombre de ses doigts, orteils et autres appendices  est bien le même qu’avant le départ et on dressera le couvert.

 

- Au moment de servir, certains bobos snobs préconisent d’opérer un « chaud / froid »comme pour les omelettes norvégiennes, en arrosant le motocycliste avec du rhum ou du Grand-Marnier enflammé, mais les vrais connaisseurs, ceux qui ont plusieurs fois pratiqué cette recette, préfèrent économiser l’allumette car le motocycliste peut ainsi profiter pleinement du liquide bienfaiteur.

 

Bon appétit mes petits lutins.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 10:48

     C' est la période des «hivernales», ces sorties motos qui consistent à faire rouler les motards les plus fous dans des conditions extrêmes de froid, de neige et de brouillard.

 

      Les Lutins nous avaient dit : « rendez-vous à Loupian, c’est tout près de l’étang de Thau ». Tu parles, moi j’ai cherché sur « goût -gueule », et j’ai bien vu que c’est beaucoup plus au nord, pas étonnant qu’il y fasse si froid.

  Loupian google

 

 

Sur la route vers la Sibérie, le thermomètre indique moins 7° CIMG7795

 

 

      A l'arrivée, tandis que les motos encombrent les abords du Café du Commerce, le rituel du pré-départ est toujours aussi sympathique : soupe bien chaude pleine de bonnes choses, cochonnailles, fromages ….timbales et gobelets.


LES LUTINS SORTIE HIVERNALE DE FEVRIER D80 007

Le bon feu dans la cheminée nous donne presque l’envie de rester là,

mais notre honneur est en jeu.

DSCF9384

 

 

Tant pis pour le look, les bols rétros resteront à la maison,

un casque moderne c’est quand même moins "boite à courants d’air".

DSCF9391

 

 

 

     Je ne vous énumérerai pas les, blouson, pull, chemise, sous-pull, sous-sous-pull, cagoule, pantalon de cuir fourré, caleçon long, gants abondamment graissés, sous-gants, chaussettes, sous-chausettes….

 

      Une dizaine de courageux (de fadas tu veux dire !)  feront le trajet à moto ou en side. (Et dire que si c’était notre chef au boulot qui nous demandait de faire ça on ferait la grève !)

 

Pause en garrigue.

DSCF9390

 

Pétronille se réchauffe au soleil,

DSCF9387

 

C’est pas du jeu, "y’en a" qui suivent en auto moderne.

(c'est quand même rassurant, en cas de panne ou d'engelures: merci)

CIMG7798

 

Dis, c’est quoi un nuage ?

(les puristes disent qu'il n'y a pas de vraie hivernale sans tempêtes de neige,

moi, ça me va bien comme ça)

DSCF9386 recadrée

 

 

 

      René et son épouse sont les photographes attitrés des Lutins, ça me permet de leur emprunter quelques photos « en action » de nos deux machines « faites pour rouler ».

 

 

Pétronille ne fera bientôt qu'une bouchée de la grosse Ariel.

LES LUTINS HIVERNALE DE FEVRIER D700 032

LES LUTINS HIVERNALE DE FEVRIER D700 033

 

Dans les montées avec ma FN je largue la grosse Guzzi

LES LUTINS HIVERNALE DE FEVRIER D700 039

 

 

LES LUTINS HIVERNALE DE FEVRIER D700 044

 

En pleine accélération, la FN mène le bal

LES LUTINS HIVERNALE DE FEVRIER D700 048

 

Pétro's Lady n'a pas peur des virages

LES LUTINS HIVERNALE DE FEVRIER D700 051

 

Des routes chouettes comme on les aime.

LES LUTINS HIVERNALE DE FEVRIER D700 062

 

 

LES LUTINS SORTIE HIVERNALE DE FEVRIER D80 067

 

Pétronille en pleine accélération

LES LUTINS SORTIE HIVERNALE DE FEVRIER D80 074

 

 

 

     Sur la fin du trajet la FN me fait un petit caprice qui me fait penser que le carburateur n’est pas encore totalement délivré des dépôts de joint silicone qui ont provoqué sont arrêt lors de la sortie dans le Minervois, une petite séance de mécanique est à prévoir.

 

      A l’arrivée la cuisine de « Patou » et les breuvages achèveront de nous remettre en température dans la bonne humeur.

CIMG7800

 

Merci Alain et Bernard, on reviendra..

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 09:29

 

     Ça fait plus d’un mois que les motos végètent, ça fait plus d’un mois qu’on a oublié à quoi ressemble un nuage: mais enfin, qu’est-ce qu’on attend pour aller faire un petit tour au bord de la mer ?

 

     Ce sera l’occasion de vérifier s’il ne reste pas dans le carburateur de la FN un petit lambeau de ce joint silicone qui avait coupé son élan lors de notre dernière sortie dans les Corbières.

 

     Direction Palavas, sur la grand-route le vent du nord nous pousse, mon compteur de vitesse est encore fantaisiste, mais « Pétro’s lady » me dira, non sans émerveillement : « nous avons frôlé les nonantes ! »

 

On ne peut pas passer devant l’étang sans faire l’indispensable pose photo.  

 

DSCF9332

 

 

Arrivés au port de Palavas

DSCF9340

 

 

Admirez le mouvement du « béquilleur » qui béquille.

CIMG7762

 

La Lady aime bien photographier sa Pétronille....

DSCF9343

... le résultat.

CIMG7763

 

Les voilà à Carnon, bien à la vue des touristes 

(pour frimer un max on se gare dans l'espace piétons... comme si le bruit ne suffisait pas pour nous faire remarquer)

DSCF9350


DSCF9347

 

Vous en voyez, vous, des nuages?

(euhhhh, pas top la tête de vis cruciforme derrière le rétro…pas d'époque!)

DSCF9348

 

      Au retour, on fait une petite halte à Pérols chez Justine et David qu'on emmène faire un petit tour sur les "tand-sad".

 

"Je n’reconnais plus per-sonn’ en Harley David-son…"

CIMG7771

 

      Au départ de Pérols on fait une rencontre inattendue avec un vieil attelage, BWM je crois, avec plein de rires et de gamins dans le panier…..dommage, l’APN était au fond du sac à dos….

 

      De retour au bercail je trouve le mail d’inscription pour le prochain tour d’Auvergne en Juin : ça va, les motos vont bien: "Elisabeth, tu peux compter sur nous ".

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 18:44

 

      Depuis quelques temps il n’y en a que pour Pétronille, la FN ou la traction. Dame BM risquait de se vexer .

 

     Aujourd’hui il fait beau et comme j’aime cette luminosité des belles journées d'hiver (enfin, presque l'hiver), on va faire quelques photos au bord de la mer et des étangs voisins.

 

 Contre-jour sur l’étang de l'Arnel

DSCF9269

 

  Mon bon monsieur, un bouchon d'essence, ça ne sert pas qu'à boucher, ça sert aussi à être beau.

( je ne me rendrai compte que plus tard qu’il n’est pas bien fermé d’où la tâche blanche sur le réservoir)

DSCF9271

 

C'est certainement un artiste qui l'a dessiné mais pourquoi donc cette belle molette a été remplacée par une vulgaire poignée en plastique sur les modèles qui ont suivi?

(son coût très certainement)

DSCF9270

 

L’indispensable "clou" typique des productions allemandes

DSCF9262

 

On ne va pas plus loin, c'est fait pour les bateaux !

DSCF9268

 

  L'étang du Prevost sur fond de Pic-Saint-Loup.

DSCF9263

 

  Recueillement à côté de la statue du pêcheur à l’entrée du port de Palavas

DSCF9273

 

La  Méditerranée, non, on ne va pas prendre un bain

(tu vas bientôt me le fermer comme il faut, ce bouchon d'essence?)

DSCF9278

 

Et dire que la météo nous promettait du mauvais temps avec du vent.

DSCF9279

 

  Je me trouve belle et c’est l’essentiel.

DSCF9266

 

Tu vois bien, tu n'es jamais sortie avec Pétronille mais tu as beaucoup de charme quand même.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 18:51

 

     C’est qu’ils en veulent ces lutins : l’invitation était tentante : « une virée à moto d’une centaine de kilomètres dans le minervois, suivie d’un  'graillou' au restaurant  'Le Terminus' : ça vous dirait » ?

 

      Nous sommes équipés pour affronter l'improbable mauvais temps, c’est une région que nous ne connaissons pas bien.....c'est OK, on y va !

 

      Départ dimanche pour un rendez-vous à 8 heures 30 entre Quarante et Cruzy au restaurant « Le Terminus »

 

      L’accueil « charcutailles-timbales» accompagné des liquides adéquats fait désormais partie de la routine bien agréable.

 

     La troupe d'une quarantaine de vieilles motos passera à Saint-Chinian, Saint-Martial, Rieussec, Minerve, Montouliers...

 

      Pétronille va étrenner ses nouveaux roulements de roue avant (c’était pas un luxe !), La FN rodera son nouveau pneu arrière (pas du luxe non plus!).


DSCF9128

DSCF9141


 

      Faisons un rapide tour pour voir quelques machines :  DSCF9142

 

le coin des sides,

DSCF9143

tiens la même BM R60/5 que la mienne !

DSCF9145

 

des anglaises...

DSCF9146

 

 

      Le départ est donné, nous serons accueillis par un arc-en-ciel qui agrémentera le paysage pendant toute la matinée, Petro's Lady immortalisera sa Pétronille dans ce décor.

CIMG7606

 

      Premier regroupement au moulin juste avant Saint-Chinian.

DSCF9150


DSCF9151

     Un autre regroupement après La Louvière.

DSCF9155

C’est nous !

DSCF9157

 

      Vous noterez que le mimétisme entre cavalière et cheval d'acier devient de plus en plus évident, allez, encore un petit effort à faire pour les gants, les bottes et le casque.

DSCF9152


DSCF9153

 

 

      Nous repartons par une route, avec un bel état de sol, toute en descente, ceux qui me précèdent me gênent pour rouler à mon rythme et je redoute l’encrassement de la bougie (toujours ces fameuses remontées d’huile de la FN). Un bout de ligne droite j’accélère pour doubler, mais en pleine vitesse (sic !) je sens les ratés d’allumage qui m'annoncent que le mal est fait : la bougie n’a pas supporté le traitement.


       Je continue à rouler en espérant que tout va rentrer dans l’ordre, mais non, je dois me résoudre à m'arrêter pour démonter la bougie que je trouve fortement calaminée. Prévoyant,  j’ai ce qu’il faut en réserve…..à part que la belle pièce toute neuve, tout juste sortie de sa boîte, ne résout pas le problème. Je dois me rendre à l’évidence : le mal est plus grave que ce que je pensais, la FN (et moi avec) est bonne pour la voiture d’assistance.

 

      Et dire que pendant ce temps Pétronille file bon train et « s'éclate » sur ces petites routes. A l'arrivée je retrouverai  sa cavalière toute ravie.

 

 

     Ma déception ne m'a pas empêché de profiter de la bonne ambiance du repas …

DSCF9162


DSCF9160

 

  Quelques machines (qui ne sont pas tombées en panne !) bien sympas ont retenu mon attention.

 

Une 500 Terrot de 1947 attelée, avec sa fourche avant renforcée, le tout dans un jus adorable.

DSCF9158


DSCF9159

 

Une Douglas, moteur flat-tween longitudinal et transmission par chaîne,

DSCF9144

avec sa suspension arrière par barres de torsion dissimulées dans les tubes du cadre,

DSCF9164

et sa suspension avant à parallélogramme poussé.

DSCF9165

 

 

 

      Dans le véhicule d’assistance j’ai longuement ruminé ma déception et il m’est venu un sérieux doute sur la validité de cette bougie toute neuve. 

 

      Aussitôt rentré à la maison, je tente un essai: la FN démarre mais le ralenti ne tourne toujours pas rond et il est impossible d’accélérer à vide. Le seul point positif c'est que je ne suis pas en présence d’un problème qui ne se manifeste qu’à chaud dont la cause aurait été difficile à identifier.

      Je monte une autre bougie de source différente, neuve elle aussi, et ……miracle, le moteur démarre instantanément, il retrouve son ralenti bien régulier et la moindre ouverture des gaz entraîne une belle montée en régime. Comme dans ce type de situation j’aime bien faire un contre-essai de confirmation: je remonte la bougie douteuse et retrouve le défaut initial. Par ailleurs je confirme, en écartant le fil à haute tension de la masse du moteur, que même un petit coup de kick suffit pour déclencher des arcs électriques longs et bien robustes, l'allumage n'est pas en cause.

 


      Regardez moi çà, on lui donnerait le bon dieu sans confession, c'est neuf mais c'est tout juste bon pour la poubelle.

DSCF9166

 

      La bonne moralité  de ce blog (et le peu d'espace mémoire du serveur) m’interdit de vous  lister la litanie de tous les gros-mots que j’ai crachés sur cette bougie, mais je peux vous garantir qu’il y en avait de très gros ! (je crois même que j'en ai inventé)

 

 

   En tous cas, ces lutins, ils assurent! 

 

 

 

Le 8 Décembre:   Voir la suite dans  "Pannalacon"

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 15:58

    Ce dernier  week-end les lutins motocyclistes organisaient leur bourse d’échange annuelle à Valras-plage.

     Cette bourse est l’occasion pour les lutins d’exposer leurs belles motos, et, en fins connaisseurs, ils ont choisi ma FN comme vedette du show.


     Restons modeste, ce n’est pas tellement parce que c'est une moto exceptionnelle, mais, la Belgique dont elle est originaire étant   loin de Valras-plage, cette moto n’a pas été diffusée dans cette région et était inconnue de la plupart des gens, c'est ce qui la rendait intéressante.

 

     Dès le vendredi, la FN sur sa remorque est très sommairement abritée des pluies diluviennes pour affronter la route….(j'espère qu'elle ne va pas arriver toute sale: j'ai passé une journée entière avec un chiffon dans la main)


  DSCF9025

 

…..et s’installer sur un piédestal, prête accueillir le public dans l’entrée d’honneur de la bourse. (ça va, elle n'a pas été trop souillée)

 


DSCF9040

 

     Elle n’était pas seule, dans la salle d’exposition il y avait aussi de belles pièces.

 

 

Des grosses motos, 

DSCF9044


DSCF9050

 

des "pétochons",

DSCF9043

 

des scooters et cyclos,

DSCF9057

 

La belle mécanique d'une Velocette...

DSCF9069

 

...celle d'une Peugeot

DSCF9074

 

Un vélo sur lequel on greffe un moteur, ça fait un « BMA » : Bicyclette-à-Moteur-Auxiliaire.

DSCF9060

 

Née en1923, je suis une Monet Goyon et les kilomètres ne me font pas peur.

DSCF9063

 

Celle-là est toute rouillée, on dirait une nature morte issue du délire de quelque farfelu, tout juste bonne à encombrer un musée d’art moderne….

DSCF9054

….mais notez comme la boule du levier d’accélérateur, bien polie par le gant du pilote, témoigne d'une utilisation intensive.

DSCF9053

 

La transmission de la Ner-a-car est originale: une roue frotte contre un plateau dont on fait varier le rayon utile, pour débrayer on écarte la roue du plateau !

DSCF9070

 

 

     La journée du dimanche a été l’occasion pour les gens du coin de venir faire leur promenade dominicale.

     J’aime bien ces badauds qui, loin d’être de fins spécialistes, sont tout à fait intéressés, curieux et sincères, à coup sûr moins arrogants que certains "moi-je-connais-tout".

 

     J’ai eu droit au commentaire classique que  tout possesseur de motos ancienne a eu un jour en pareille occasion:

 

le papi tout à fait attachant et ému devant ma FN:

 

-         j’avais exactement la même, il y a soixante ans ! 

-         ah bon, en version 500 cc comme celle-ci ou en 350 cc plus répandue?

-         Non ! la mienne c’était une 175cc

-         Ah bon, une FN ?

-         non c’était Motoconfort…. mais c’était "ex-ac-te-ment" la même,  je m’en souviens comme si c'était hier, qu’est ce que ça marchait fort..... mais il fallait souvent régler l’allumage.

 

 

J’ai beaucoup frimé, mes chevilles commencent à peine à dégonfler.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 18:00


      Le motoclub sommiérois, un des plus anciens sinon le plus ancien en France, organise le dernier week-end d’octobre une bourse et  une balade de vieilles motos, cette année c'est la 38ème rencontre.

      C’est courageux de choisir cette date toujours réservée, longtemps à l’avance,  elle aussi, par l’organisateur des fameuses pluies cévenoles

     Par bonheur, cette fois-ci, le traditionnel déluge local a cessé la veille de la manifestation.

 

DSCF9014

 

      C'est décidé : samedi dame BMW m’emmènera à la bourse et dimanche la FN et Pétronille feront la balade.

 


      Ca avait mal commencé, en effet, j’avais décidé le jour précèdent de réviser le carburateur de la FN car il avait une tendance à l’incontinence :

      Lors du démontage j’ai maladroitement tordu la partie supérieure du manchon autour duquel coulisse le boisseau. Il s’agit d’une pièce en Zamac particulièrement fragile. La redresser présentait un gros risque de fragilisation, et, en cas de perte du morceau, celui-ci n’aurait pas manqué de bloquer l’accélérateur ouvert en grand ou aurait été avalé par le moteur avec les dégâts qu’on peut imaginer.

      Après tergiversations, réflexions et considérations, j’ai réussi à me convaincre que cette excroissance ne servait pas à grand-chose et qu’il valait mieux la supprimer définitivement. La facilité avec laquelle la pièce a cédé m’a confirmé que le risque qu'elle se détache en marche aurait été bien réel. 

 


DSCF8936

 

 

 

      Le trajet du samedi en BMW n’a été qu’une formalité.

      A la bourse j’ai trouvé des clés à douille en pouce (font rien comme les autres ces Anglais), un pneu pour la FN (regardez la BM comme elle impressionne avec ses roues jumelées à l’avant) et des petits graisseurs, comme à l'époque, pour les moyeux de Pétronille.

DSCF8956

 

 

 

      Dimanche : le ciel est bleu, 135 motos sont au départ, et quelles motos ! Le plateau est vraiment intéressant: beaucoup "d’avant-guerre" dont deux motos à courroie, Pétronille arbore le N° 101, la FN a le N° 102.

 

      Je repère déjà quelques belles machines, dont les New Map du club qui était à l’honneur.

DSCF8940

DSCF8941


DSCF8943


DSCF8951

Une AJS

DSCF8946

Ne vous fiez pas à son apparence : tout ce qui ne se voit pas de la Magnat Debon de Pierre-Olivier est refait à neuf : moteur, boîte, suspensions, freins….c'est du "beau jus" mais c'est fiable.

DSCF8944

 

J’aime bien cette ambiance qui précède le départ,

il y a des motos partout  et il y en a pour tous les goûts;

DSCF8959

Des « tasses »

DSCF8960


DSCF8972

Vous en aviez déjà vu des comme ça ? (pas moi)

DSCF8961

Ce n'est pas tous les jours qu’on voit une « ner-a-car »  

(déformation de l’anglais « near a car » « presque une voiture ».)

DSCF8963



 

Monet Goyon (si mes souvenirs sont bons)...

DSCF8969

...et son indispensable Saint-Christophe.

DSCF8970-copie-1

 

La DFR a  un petit problème d’incontinence de carburant, comme avait la FN,

le démarrage est laborieux.

DSCF8974

 

      Admission culbutée, échappement latéral, entrée d’air dynamique : c’est une Motosacoche avec son moteur MAG et si vous ne trouvez pas ça adorable c'est que vous n'avez pas encore tout compris de la moto ancienne.

DSCF8952

 

 

 

 

      Le départ est donné à neuf heures, le parcours n’est pas fléché, on a juste le « road book » (en Angleterre on appelle ça une « feuille de route »). Il y a des gars qui ont l’air de connaître, alors, on les suivra comme des moutons.

      On passera à Calvisson, à St-Côme, à Parignargues, à Gajan à La Rouvière, à St-Chaptes, à Garrigues, au Bourdic où nous ferons une pause. Le retour à Sommières se fera par la route...disons... "normale".

 

 

 

       Après une bonne cinquantaine de km  la traditionnelle pause « charcutaille-gobelets » laisse le temps d'admirer les belles motos.

 

 

Indian

DSCF8978

 

Dollar

DSCF8981

 

Triumph, éclairage à acétylène...

DSCF8988

...  sa transmission par courroie, son freinage sur poulie jante...

DSCF8984

...et plein de bidules sur le réservoir.

DSCF8987

 

Guzzi et son célèbre « coupe-jambon ».

DSCF8990

 

Ceux qui ne la reconnaissent pas seront punis !

DSCF8991

 

Monet Goyon (quand je serai grande j’aurai un frein à l'avant)

DSCF8992

 

Quand on a un réservoir comme ça, il n'est pas besoin de lever la tête

pour voir que le ciel est  bleu !

DSCF8997

 

Une Dresch....

DSCF8975...avec son guidon souple...

DSCF9005...son frein à mâchoires extérieures... et tant d’autres originalités techniques.

DSCF8994

 

Une Koelher Escofier, tout à fait désirable avec ses ressorts de soupapes en épingle.

DSCF8998

 

Génial l’avertisseur: une manette tire le câble, la molette appuie sur le pneu, et ça « klaxonne »

DSCF9000

 

Il y a même des militaires (un parapluie dans la sacoche porte-fusil, ce doit être un non-violent)

DSCF9001

 

     Retour à Sommières après 100 km de balade de rêve à travers les vignes et les allées de platanes aux couleurs d'automne. Le bonheur était  tellement grand que je n'ai pas pensé une seule minute à mon morceau de carburateur resté sur l'établi et Pétronille a fonctionné à merveille. Comme une grande elle a parfaitement suivi le rythme parfois assez rapide. Comme disent les gars:

 

qu'est-ce qu'elle "avoine" Petro's girl!


 

      Et oui: quand les motos sont « faites pour rouler », les pneus sont « faits pour s’user ! »

DSCF9007

 

      Après le repas, la remise des prix a encore été l’occasion pour Pétro’s girl de ramener un prix pour son honorable participation féminine. (je suis jaloux)

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 11:59

 

      Les lutins motocyclistes nous ont proposé de participer à leur sortie dans les Corbières.


     C’est une région dont nous ne connaissons que des étiquettes collées sur de bonnes bouteilles: l'affaire se présente bien !

      La météo nous promet un beau-week end et la FN veut prendre sa revanche sur la dernière sortie en montrant à ces joyeux lutins qu’elle aussi, elle est capable de rouler.

 

      Le rendez-vous est à Camplong d’Aude au Clos de Mauzac le samedi à neuf heures et demie.

      Le premier jour nous longerons la montagne d’Alaric, nous passerons à St-Hilaire, au col de la Crousette, au château d’Arques, à Rennes-les-bains, au col de la Fage, à Mouthoumet, au château de Termes et à Lagrasse.

      Le deuxième jour nous ferons un parcours de 80 km dans les plateaux arides du massif.

 

      Nos motos sont prêtes pour le départ. La japonaise à elle seule possède deux fois plus de cylindres que la FN et Pétronille réunies mais il en faut plus pour les intimider.

DSCF8859

 

Arrêt pique-nique au col de la Crousette

CIMG7455

 

Une pause

DSCF8880


DSCF8882


DSCF8885

 

Le château d’Arques

(Le phare de la FN se proposera comme projecteur pour l’illuminer pendant la nuit).

DSCF8892

 

Le col de la Fage

DSCF8898


DSCF8899

 

Pause à Lagrasse

DSCF8901

 

Retour au gîte après 140 km: chuttt. On dort.

DSCF8905

 

 

      Dimanche matin:

     Nous sommes prêts pour le départ, aujourd’hui nous tournons le dos à la montagne, nous irons vers l’est.


DSCF8914DSCF8915

DSCF8923

 

Quand je vous dis qu’il faisait beau.

DSCF8921

 

 

      Le passage sur le plateau désertique est vraiment féerique, Jean nous amène a basse vitesse pour nous laisser profiter du paysage, on enroule les petits virages tout en douceur, on se délecte de ciel bleu, des gorges, des vielles pierres, des petits carrés de vigne, des couleurs ocres, on est loin de tout, on est ailleurs, le temps est rythmé par le lent « poum poum » de mon moteur qui ne s'arrêtera jamais, c’est divin, c’est magique, c'est reposant: c’est beau. 

 


 

      Je ne vous ai pas encore parlé des motos présentes, la FN était la seule « avant-guerre » mais il y avait quelques machines attachantes.

 

  C’est pas émouvant une R25 de 1954? si vous l'entendiez tourner vous seriez conquis.

(et puis c’est une peu la grand-mère de ma BM) 

DSCF8860

 

  Les grincheux diront « ce n’est qu’une Terrot »,

mais pour moi, c’est de la beauté mécanique à l’état pur.

DSCF8861 recadrée

 

      L'Angleterre aussi est représentée

DSCF8866

 

Pétronille à trouvé une grande soeur

DSCF8875

 

Fais gaffe Pétronille, il y a une FN qui te dépasse !

DSCF8917

 

Simple, de bon goût, c’est une Pusch…. et ça marche fort !

DSCF8896

 

Même les chiens sont admis.

DSCF8926

 

J’ai vu aussi un side version couchette !

DSCF8870

 

      Depuis qu’elle a changé de pseudo,  ma « Petro’s girl » fait du mimétisme avec sa moto.

Ca commence avec le cuir de son pantalon, le marron clair réf. " citroën ac063 " est OK. (Si vous connaissez une paire de bottes et un blouson en cuir épais de la bonne couleur, à prix raisonnable contactez la rédaction qui transmettra. Je vous rappelle la référence du marron foncé: " lancia 847" .)


DSCF8865

 

     Il y avait plein de pots bien chromés qui faisaient de la belle musique :

 

Pot allemand

CIMG7483

Pot belge

CIMG7482

Pot anglais

CIMG7484

Pot français

CIMG7481

 

Mais la plus belle musique, c’était celle de ce ce pot d’échappement doré : 

Merci Remco.

CIMG7479 recadrée

 

Merci Jean, (qu'est-ce qu'elle est belle ta "quatre pattes") merci Michel, des week-end comme ça, on en voudrait tous les jours!


Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 10:38

     Mais quelle fin septembre 2011, le ciel est bleu, la campagne est belle, on a envie de faire un tour, ça tombe bien, la traction aussi.

 

     L’Espinouse: on en avait eu un avant-goût au printemps et on était dans cette zone des « hauts cantons de l’Hérault » il y a dix jours à l’occasion de la balade des vendanges à moto (en auto en ce qui me concerne , pour ceux qui suivent…)

 

     Il a suffit d’un coup de démarreur pour réveiller la traction…d’ailleurs je pense qu’elle se doutait de quelque chose car elle était déjà réveillée et a été tout de suite d’attaque.

 

     Nous sommes déjà loin de toute civilisation quand on s’arrête au mémorial de Fautrou à la gloire d’une poignée de jeunes maquisards morts en août 1944.

 

DSCF8773 

 

La montagne est impressionnante, mais traction est prête à l’affronter, sa sérénité et sa puissance tranquille imposent le respect.  DSCF8775

 

 

 

 

Une petite pause et ….

DSCF8781 

…..on y va  DSCF8783 

 

Une épingle à cheveux…ben oui c’est la montagne !

 

 

On souffle un peu

 DSCF8784

 

Après être descendu jusqu’à la vallée de l’Orb on arrive à Olargues, on passe sous le « Pont Eiffel »  CIMG7366

 

Olargues mérite qu’on s’y arrête.  DSCF8801

 

 

En haut de la tour on a une belle vue.  DSCF8796

 

Saint Chinian n’est pas loin, le vin est bon !  DSCF8802

 

On fera une nouvelle excursion dans la montagne, vers Saint-Vincent d’Olargues,

juste pour le plaisir.

 

Ca monte, (c’est précisément pour ça qu’on y va)

CIMG7371

 

On voit des hameaux à flanc de montagne, on dirait qu'ils sont inaccessibles par la route .  DSCF8818

 

La traction fait moins de 10 mètres de long, ça devrait le faire….  DSCF8804

 

Un cimetière ensoleillé.  DSCF8812

 

J’aime mes reflets au soleil..  DSCF8813

 

Mais ne restons pas là, ce gros engin semble vouloir m'avaler! CIMG7390

  

   On file sur le col du Cabarétou, la route est plaisante à souhaits, je joue les « Fangio » au volant tandis que ma fidèle accompagnatrice filme et photographie à tout va.

 

C’est la saison des châtaignes.  CIMG7406

 

 

 

 

 

On a retrouvé la grand route on passe col du Cabarétou 

(ben oui, elle est descendu de l'auto pour me filmer! )

 

 

Un petit arrêt au lac de Vésoles .....

CIMG7416 

...après s'être perdus dans des chemins forestiers…  

DSCF8825 

 

 

Sur la route du retour : le travailleur dans les champs et la vacancière sur les petites routes.

DSCF8829 

Bientôt Brusque. Les couleurs d’automne ne sont pas loin.

DSCF8831 

  Merci, monsieur Météo et continue comme ça pour le mois d'octobre.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 12:31

     Le "journaliste-acrobate"  qui nous a accompagnés lors du rallye de Millau a tenu parole: nous avons eu droit à un article spécialement dédié à nos deux motos et leur histoire dans LVM N° 671de Septembre(La Vie de la Moto).

 

 Article LVM Sept 2011 2011003

 

 

Désormais il vous faudra preuve de respect quand vous vous adresserez à nous.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories