Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 08:57

 

     Les Lutins Motocyclistes de Béziers organisent chaque automne, la balade des vendanges, voilà une bonne occasion pour faire connaissance de ces fameux lutins, et surtout de faire une bonne petite virée entre Béziers et les hauts cantons de l’Hérault.

  

 

     Le rassemblement pour le départ se fait à Maraussan. Tout est prévu : l’itinéraire, les tee-shirts, le petit-déj "café-charcutailles" sans oublier les liquides qui vont bien avec.

 

Les motos sont déchargées de la remorque, on est déjà dans l’ambiance.  

 

CIMG7286

CIMG7288

 

     Le compteur de Pétronille marque 10125 Km  

CIMG7289 

On a fixé les plaques de rallye, la tension commence à monter! 

DSCF8736

 CIMG7287

 

     Tout le monde est là : le départ est donné. Pétronille démarre  au premier coup de kick (normal, c’est moi qui l’ai réglée)

     A mon tour de réveiller la FN et là HORREUR ! l’ouverture du robinet provoque une fuite d’essence qui inonde tout, le robinet est mort, pourri, naze, HS, inopérant, ça coule partout, déjà la flaque au sol grandit à vue d'oeil, s'il vous plaît, pas de cigarettes!!!!!

    

     Je comprends qu’un des joints de liège est mort, ces joints amoureusement découpés dans un bouchon de bouteille de vin et immergés ensuite dans la cire fondue n’auront tenu que deux ans.

 

Les gougouttes font la course sous le tuyau en cuivre avec une rapidité inquiétante. DSCF8761

 

 

     Je savais qu’il y avait là un risque de défaillance probable à ce niveau-là,mais je n’avais jamais pensé que ça aurait pu se manifester comme ça , sans prévenir. J’ai d'ailleurs dans la boîte à outils, depuis la descente Chatou-Montpellier,  un jeu de joints neufs… mais le groupe des motos,  fumant et pétaradant de bonheur, est déjà en train de partir, la réparation nécessiterait la vidange au moins partielle du réservoir plein à ras-bord, je dois me rendre à l'évidence:

C'EST FOUTU POUR LA BALADE !

 

     Et voilà comment, tout honteux, je me suis engouffré dans une voiture suiveuse. Une bonne consolation quand même ce n’était pas n’importe quelle voiture, c’était une Simca Aronde, toute pimpante, conduite de main de maître par Régine. (merci Régine).

 

     Pendant ce temps Pétronille file bon train, sa cavalière a coiffé le vieux casque bol, rétro à souhait. Côté look c’est extra mais côté confort (moto-)......j’ai cru comprendre que… (aie !partout sur le crâne!)

 

 

 

 

 

     Sa moto marche bien, elle est heureuse avec son bol et ses Climax, il ne lui manque que les moustiques collés sur les dents.

 

DSCF8740 

Tentative de photo au travers du pare-brise de l’Aronde

DSCF8758 

Il y avait aussi une Ami 6 parmi les autos suiveuses,

remarquez au passage la largeur des routes. 

 DSCF8747

 

 

Arrêt à Faugères

(et dire qu’il y a là plein de beaux bouchons de liège pour réparer mon robinet, c’est pas juste !)

DSCF8742 

Départ après un arrêt près de Vieussan.  DSCF8756

    

 

Quelques motos intéressantes.

 

Motobécane Sport

DSCF8726 

BMW attelée

DSCF8727

Suspension arrière « Grégoire »  DSCF8728

Une Indian…

 DSCF8731

 

....avec plein de bouchons sur le réservoir.  

DSCF8729 

 

Le scooter interprété par Motoconfort  DSCF8733

 

 

     A l’arrivée le compteur de Pétronille affiche exactement 100 km de plus qu’au départ (celui de la FN n’a pas évolué)

CIMG7290

 

     En fin de repas, lors de la distribution des prix, la cavalière de Pétronille à gagné la coupe des dames, et j’ai obtenu le lot réservé au concurrent le plus malchanceux: sacrés lutins !

 

DSCF8764  

 

 

     Sitôt rentré au bercail, j'ai démonté le fameux robinet pour voir la tête du coupable: voyez la paire de petites rondelles du bas, elles ont bien mauvaise mine.

DSCF8768

 

 

     J’ai au moins tiré une bonne leçon de cette aventure: les prochains joints de robinet d’essence seront taillés dans le bouchon d'une bouteille de Faugères, pas un de ces vins insipides et sans âme provenant d'un supermarché parisien.

 

      Quant à ces fameux lutins, croyez-moi, ils gagnent à être connus: il n'y a que des gars sympas. (normal ce sont des dingues de vieilles motos)

 

 

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 12:13

     Françoise et Pierre sont passés nous voir avec leur magnifique Chambord. Ils revenaient d’un rallye du côté de la Camargue et ont fait une halte à Brusque avant de remonter à Chatou.

 

     C’était l’occasion rêvée pour les deux autos de se rencontrer.

 

Nous avions déjà vu les V8 la veille à Palavas.

DSCF8411 

Ils sont arrivés, les voisins croient que j’ai gagné au loto : deux belles autos dans mon garage, ça leur en fout plein la vue! !

DSCF8428

 

     Lundi on leur fait connaître ce qu’est une auto tirée par les roues de devant: la visite du château de Montaigut, de l’abbaye de Sylvanès sont de bons prétextes.

CIMG7161 

Tu vois une traction, ça se conduit comme ça.

CIMG7169

 

 

 

 

     Mais comme le lendemain, la Chambord et ses occupants doivent remonter à Chatou, l’idée nous vient de les accompagner jusqu’au départ vers l’autoroute,  ensuite nous referons les petites routes du rallye de Millau parcourues une semaine auparavant avec Pétronille et la FN, mais en prenant le temps cette fois-ci de faire des photos.

     Il faut dire que la traction nous avait fait un petit « caca nerveux » quand elle avait su qu’on était allé sans elle sur ces petites routes si merveilleuses.

 

 

Préparatifs pour le départ: oui, le niveau d’huile est toujours bon.

CIMG7172 

Les courbes de la traction et les ailerons de la Chambord:

que d'évolutions des carosseries en 20 ans. 

DSCF8429 

En route:  il y a une Chambord qui nous suit !

CIMG7183

 

 

     Nos chemins se séparent à Saint-Rome de Cernon : une Chambord qui part pour 700 Km d’autoroute et une traction qui va virevolter sur 80 km de grimpette étroite et tortueuse comme il se doit.

DSCF8436 

Qui sait, peut-être que la Chambord est en train de passer là-haut ?

DSCF8438

 

Ce n’est pas l’autoroute mais Pétronille et la FN s’en étaient sorties très honorablement. (leur guidon était plus facile à tourner que le volant de la traction)

DSCF8440

 

Et oui, ça monte !

DSCF8443

 

On est aussi haut que le viaduc.

CIMG7199

 

Les formes découpées des rochers de Montpellier-le-Vieux contrastent

 avec les rondeurs de la traction

DSCF8447

 

Si, si ! on va la prendre cette petite route, il ne faut pas avoir peur,

Pétronille y est déjà passée. (OK tu es un peu plus large… )

DSCF8452

 

Paysages sauvages garantis.

DSCF8454

 

Pendant la descente sur la roue étroite, l'échappement de la traction "flatule" abondamment

tant le plaisir est intense!

 

 

 

 

On plonge sur La-Roque-Sainte-Marguerite au bord de la Dourbie.

DSCF8458

 

 

On arrive à la-Roque-Sainte-Marguerite, les flatulences ne suffisent plus,

il faut "klaxonner" à l'entrée du virage.

 

 

Et on remonte. (ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu une épingle à cheveux).

DSCF8460

 

 

On monte encore un peu….

DSCF8462

 

 

...et on retrouve la platitude des Causses.

DSCF8464 

 

Nous sommes arrivés à Nant: ouf, nous n'avions pas oublié de vieilles motos sur la place.

DSCF8471

 

On n’est pas à moto on est en auto, on est des bobos, on est au restau tout près de l’auto.  

DSCF8468

 

Retour par la vallée de la Dourbie: Cantobre, impressionnante, domine la vallée. 

DSCF8475 

Les paysages traversés ne nous font pas envier le sort de nos amis, noyés dans le flot des autos sur l'autoroute monotone.

 (je parie même qu'il pleut là où ils sont).

DSCF8477

 

Le viaduc: on ne s’en lasse pas.

DSCF8481

 

 

 

Un même trajet: celui du rallye de Millau 2011.

A deux roues ou à quatre roues, peu importe, pourvu que ce soient des anciennes "faites-pour-rouler". (et prendre du plaisir)

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 11:51

  

     Comme l'année dernière la formule est géniale d’originalité et de simplicité : départ de Millau en quatre groupes : les cyclos, les vieilles (nous,) les moins vieilles et les modernes. Chaque groupe effectue une boucle adaptée à sa vitesse et on se retrouve tous pour un pique-nique à 13 heures. On ne voulait pas rater ça.

   

     Cette année il est prévu d'aller vers la vallée de la Dourbie, le pique-nique se fera à Nant.

 

     Depuis dix jours la météo nous promet la pluie et depuis dix jours la météo ferait mieux de se taire, donc, c’est sûr : il ne pleuvra pas.

 

     Nous décidons donc, comme l’année dernière, de nous rendre à Millau à moto, ça ajoutera quelques 140 km de bonheur aux 80 km du rallye.

.

 

     Départ de Brusque à huit heures, La FN a chaussé les grandes sacoches : réserve d’essence (et combinaison de pluie)oblige, Pétronille arbore elle aussi ses belles sacoches.

 

DSCF8326

 

Impossible de passer le Rougier de Camarès sans s’arrêter pour une photo.

 

DSCF8327 

 

Arrivée au parc de la victoire, il commence à y avoir de l’animation. 

 

DSCF8331

 

Quelques belles motos :

 

Gillet Herstal de1930 c’est celle de Mario, avec ma FN ce seront les deux seules avant-guerre (belges !) 

  DSCF8333

 

Mondial  

DSCF8335 

 

     Le journaliste s’intéresse à ma FN (ça ne peut êre qu' un fin connaisseur) il veut faire un papier sur son histoire, il me pose plein de questions, prend des notes, la photographie sous tous les angles. C’est un vrai acrobate, pendant qu'on roule il est sur sa moto tenant le guidon d’une main, son reflex de l’autre, un œil dans le viseur et l’autre surveillant la route (enfin je l’espère) pourtant elle est étroite et très bosselée, en revanche ses deux narines ne font qu'une même chose: elles se délectent de mes gaz d'échappement!

 

 

     Dès la sortie de Millau on monte (ça monte vraiment!) sur le Causse Noir puis on plonge sur la Roque-Sainte-Marguerite, la route est si étroite qu'on ne peut même pas s'arrêter pour faire des photos, dommage.

 

Arrivée à Nant

DSCF8352

DSCF8353 

 

DSCF8354

 

 

Ambiance pique-nique

CIMG7096

 

Arrêt à Cantobre

DSCF8359

 DSCF8355

 

 

Arrivée au parc de la Victoire à Millau : la FN et Pétronille ont bien roulé (comme d’habitude bien sûr)   DSCF8363

 

Mais il reste encore 70 km à faire pour rentrer à Brusque.

 

Un arrêt photo sous le viaduc.  

DSCF8367

 

 

Millau est déjà au loin

DSCF8369

 

 

Et oui  le réservoir de la FN est petit, il y a bien la nourrice.....(mais qu'est-ce qu’elle consomme !)

CIMG7106

 

 

 

     Arrivés à Brusque les compteurs affichent 220 km de plus.

 

 

 

 

     A part quelques très rares gouttes de pluie instantanément évaporées sous l’effet de la folle vitesse de nos engins, nous avons bénéficié du beau temps...il a quand même bien plu à Millau…mais quand on n’y était pas ! Ça c’est de l’organisation ! Mario et son équipe ont vraiment tout prévu ! (On ramène même notre tee-shirt, notre stylo et notre casquette)

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 18:18

     Cassagne  Bégonhès:  non, mais où c’est çà ?

 

     Et bien ça se trouve entre Réquista et Rodez,  et le 28 août c’est la fête du village avec des  rassemblements de vieilles motos et vieilles autos. Nous, on a choisi « motos »….à part que cette fois-ci, ma « pétronilleuse de moitié » ayant d’autres préoccupations, la FN ira toute  seule.

 

     Le programme est clair : accueil à partir de 7:30 pour un petit-déjeuner: tête de veau en entrée suivie de côte de porc ou andouille, il faut bien ça pour oser chevaucher nos engins d’un autre âge. Après 90 km de petites routes l'aligot-saucisse ne sera pas de trop.

 

     Le lever du jour sur le Rougier de Camarès me fait oublier le désagrément d'une nuit écourtée par un réveil à 6 heures.

DSCF8283

 

 

  

      Tiens une FN du même modèle et de la même année que la mienne, le proprio a su refaire les barrettes bleues sur le réservoir et elle a l'avertisseur "Kiphonet" d'origine.

 

DSCF8285

 

     Après un peu de flou artistique dans l’organisation du petit ( du gros tu veux dire) déjeuner dont le succès a dépassé les possibilités de la cantine, nous partons : c’est facile le parcours est fléché.

 

     Très bien ce fléchage, je me prends à rouler tout seul quand une odeur de gaz d’échappement vient me confirmer que le groupe qui me précède n’est pas loin, c’est là que je mesure à quel point la dépollution des moteurs a fait des progrès (ils y ont quand même perdu un peu de leur âme). Le groupe sera rejoint quelques km plus loin!

 

Camboulas : arrêt pour regrouper le troupeau…..enfin, c’est ce que dit la notice… (le ratafia était bon, merci).

 

DSCF8298

 

Quelques machines :

 

Gnome et Rhône

DSCF8289

 

Magnat Debon  

DSCF8292 

 

 

La vieille moto c’est comme pour le piano, il faut des mains pleines de doigts  

DSCF8301 

 

     Nouveau départ pour joindre Caplongue où un apéritif nous est offert

 

     La moto rouge à côté de la FN est aussi une « avant-guerre » mais pas celle de 39-40…. la prochaine.

DSCF8303

 

 

 

     Le retour au point de départ  se fait par les petites routes comme je les aime, sous un ciel sans le moindre nuage.

 

     Les badauds venus pour le vide-grenier admirent les motos et moi, je frime tant que je peux!

 

     Un aligot-saucisse plus tard, l’attelage est prêt pour rentrer au bercail.

 

DSCF8304

 

     La FN est un peu déçue de ne pas repartir pour une autre boucle. Il faut dire que les petites routes, les paysages, le fléchage du parcours qui libère de tous soucis incite à rouler.

 

     Merci à l’organisateur, dont j'ai oublié le nom, qui a poussé le soin du détail jusqu’à programmer le ciel bleu.

 

Cassagne Begonhés : je m’en doutais : c’est un nom à retenir.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 17:01

 

      Encore une virée à quatre roues, mais cette fois-ci ce sont deux fois deux puisque ce sont Pétronille et sa grande sœur de FN qui sont à l’honneur en ce dimanche 14 août.

 

      Saint-Salvadou se situe non loin de Villefranche-de-Rouergue et il s’y déroule au cours de l’année plusieurs sorties de petites vieilles organisées par le club de «La Rétrocyclette ».

 

      C’est à deux heures et demi de voiture de Brusque, mais puisque la remorque porte-motos n’attend que ça on se privera de grasse matinée.

 

      Ce sera l’occasion de tester l’allumage tout neuf de Pétronille. (j’aurai l’occasion de vous raconter l'épopée « allumage » plus tard)

 

      Nous partons de Brusque à 6 heures.

      Un petit arrêt après quelques km de route pour retendre les sangles car la FN gigote un peu trop (peut-être qu'elle a froid?)

 


CIMG6901

 

      Arrivés à 8 heures et demi la centaine de vieilles motos se rassemble. Nous sommes accueillis par un  petit-déjeuner .


DSCF8168


DSCF8171

 

      Il y a quelques engins très sympas:

 

Une Peugeot  bicylindre à courroie

DSCF8170

 

 Une FN M90….(.Heu….ben oui, c’est la mienne), elle a retrouvé sa tenue légère : petites sacoches et porte-bidon d’huile.


DSCF8172

 

Une Monet Goyon (enfin...je crois)

DSCF8173

 

Harley Davidson (qu'est-ce qu'il fonçait le gars!)

DSCF8174

 

Motosacoche

DSCF8175

 

Stylson

DSCF8186

 

 

      Le départ est donné par petits groupes à 9 heures et demi.

      La FN me refait le coup des ratés d’allumage consécutifs à l’attente prolongée au ralenti qui précède le départ, mais je ne m’inquiète plus, après quelques kilomètres tout rentrera dans l’ordre.

 

Premier arrêt.

La FN veille sur Pétronille.

DSCF8179

 

Tiens Pétronille a trouvé une grande sœur. 

DSCF8178

 

Pêle-mêle, les vieux phares, klaxons, casques, selles, moteurs…..on est dans l’ambiance.

DSCF8177


 

      La deuxième étape nous mène à Villefranche-de-Rouergue en empruntant une petite route sympa à souhait, mais dont on ne profitera pas car les gravillons y sont nombreux.

 


      La pause à Villefranche-de-Rouergue fut un moment grandiose. Imaginez, une centaine de motos d’un autre âge,  se faufilant dans les petites ruelles de la vieille ville, dans un grand brouhaha de pétarades enfumées et s’arrêtant sans vergogne sur le parvis de la cathédrale non sans se délester de leur excédent d’huile usagée sur les pavés multi-centenaires, le tout à l’heure de la sortie de la grand-messe.

      A part une dame respectable qui se bouchait les deux oreilles en cherchant désespérément une troisième main pour se boucher le nez, les vieux cuirs parfois douteux et les robes du dimanche ont parfaitement cohabité, le contact entre les genres a même été parfaitement convivial.

 


 

 


DSCF8188


DSCF8184


DSCF8180

 

      Le retour à Saint-Salvadou n’a été qu’une formalité…….accomplie sous la pluie.

 

      Après le repas, la distribution des prix a récompensé la FN dans la catégorie des motos des années 30, ainsi que la cavalière de Pétronille pour la coupe des dames. Je vous laisse imaginer notre fierté.

Une bouteille de vin célébrant le 30° anniversaire du club complétait le cadeau.


DSCF8193

 

Et oui, pendant l’après-midi aussi, il a plu !

CIMG6920


CIMG6918

 

 

 

     Et c’est reparti pour deux heures et demi de route jusqu'à Brusque.

 

 

 

 

      Au fait, pour ceux qui suivent : depuis la modification du piston de la FN je commence à avoir accumulé un petit millier de km, j’ai donc pu mesurer de façon sérieuse la consommation d’huile : 0,4l/100. C’est encore coquet mais nettement mieux que les 0,6 l/100 d’avant ce qui confirme le bien-fondé de la modification.


http://faites-pour-rouler.over-blog.com/article-un-piston-de-fn-made-in-emmental-66803835.html

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 17:53

      Le plateau de Millevaches : ça faisait longtemps que cette rencontre mijotait sur le forum de la GMT.


     Le principe est le même que celui de la sortie au cirque de Navacelles en 2010. On se retrouve, cette fois-ci à Treignac, pour une bonne bouffe le samedi soir et pour un pique-nique le dimanche à midi. Il n’y a pas d’organisation, chacun se prend en charge, le règle du jeu n’a qu’un maître mot : la « désorganisation ».


     Le but est de sortir, l'espace d'un week-end, du monde virtuel du forum avec ses pseudos anonymes pour se rencontrer, se voir, s'entendre, se toucher, se serrer la main...bref, constater qu'on existe réellement, nous et surtout, que nos tractions existent.


     Météo France prévoyait un temps pluvieux pour les deux jours, elle s’est trompée lamentablement.

     Le guide Michelin des temps modernes, « Goût-gueule-map » prévoyait 5 heures et demi de route, il ne s’est pas trompé.

 

 

     Nous partons de Brusque à 9 heures.


     Une pause photo à Lincou le long du Tarn

DSCF8082


     Quelques gouttes de pluie, les seules qu'on aura sur tout le trajet, glissent sur le pare-brise, dans tous les sens mais la visibilité reste excellente. Le traitement au « Rain-X » est efficace

CIMG6740

     Contournement de Rodez dans la grisaille.

CIMG6741

 Ravitaillement  

(ne me demandez pas la consommation, c'est le dernier de mes soucis,  je vais à Treignac voir mes potes et le ciel peut me tomber sur la tête, ça n'a pas d'importance)

CIMG6742

 

La belle nous attend bien sagement pendant la pause repas à Maurs. 

DSCF8085

 

Laroquebrou

DSCF8086

 

Un pont (je ne sais plus où)

CIMG6747

 

  Tulle,  rencontre imprévue de Gérard et Michel, nous ferons le reste du trajet ensemble.

CIMG6760

 

 

 

 

 

Arrivée à Treignac vers 16 heures: les premiers arrivés se regroupent sur la place du village, la pluie ne va pas tarder.


DSCF8087


DSCF8088


DSCF8091


DSCF8093


 

     La journée se termine par un pot d’accueil du maire et un repas digne de ce nom à la "Brasserie de Treignac"

 

 

     Dimanche matin, il fait beau, les autos arrivent petit à petit.


DSCF8102


DSCF8103

  Puis c’est le convoi vers le lieu de pique-nique...

CIMG6797



 

 

 

 

 

...avec un petit embouteillage à l’arrivée. (sacré Christophe, tu as poussé la "désorganisation jusqu'au bout!))

CIMG6803

Et enfin le pique-nique tant attendu au bord du lac de Viam.

DSCF8111

      Mais les bonnes choses ont une fin et nous devons rentrer sur Montpellier sans trop tarder, nous choisirons l’itinéraire le plus rapide : Tulle, Aurillac, Entraygues, Estaing, Espalion, Séverac le château, puis Millau-Montpellier par l’autoroute.

 

Estaing

DSCF8115

 

Petite vérification avant "le viaduc": tout est OK

CIMG6821

Le viaduc de Millau au loin: la traction en connaît très bien les dessous mais n’était encore jamais passée dessus.

CIMG6822


 


 

 

 

 

 

Ciel, l’ombre de la traction est en train de nous dépasser !

CIMG6839

Nous sommes arrivés à Montpellier, La traction a gagné un repos bien mérité.

DSCF8116

 

      Lundi : c'est le retour à Brusque. (110 Km).  De la banquette arrière, madame fait joujou avec son APN.

Votre serviteur et le fiston.

CIMG6843

L’autoroute jusqu’à Lodève permet de renouer avec les folles vitesses !

CIMG6846

     Après Lodève, la vraie route commence

CIMG6860


 

     Nous arrivons à Brusque après 860 Km de route et 13 heures de volant. Tandis que la traction est fraîche comme une jeune fille son conducteur a la tête toute embrouillée de bons souvenirs, de beaux paysages, de rencontres sympas avec tous ces"pseudos" en chair et en os.


  Seul regret, j'aurais dû prévoir un jour de plus pour voyager plus calmement en profitant pleinement de tous ces paysages et de ces petites routes qui vont si bien à la traction. (je vous l 'avais dit: "désorganisation")

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 21:15

       D'abord, depuis deux semaines il faisait un temps d'automne mais le beau temps est enfin revenu.


       Ensuite,on doit aller samedi prochain  sur le plateau de Millevaches retrouver les fadas du forum de la GMT et il faut vérifier que la traction roule encore.


      Enfin,  il y a un vide-grenier au Truel dans les "Raspes", (ceux qui suivent savent que c'est la zone située autour du Tarn en aval de Millau).

 

      Ça fait trois prétextes,  un seul aurait suffit amplement pour mettre la clé de contact et tirer le bouton du démarreur.

 

     Un petit arrêt photo pour se faire plaisir.

 

Avec un premier plan de fenouil sauvage (déjà un premier avant-goût de pastis de bon matin)


DSCF8017 

 

J'aurais rêvé d'une décapotable, un peu comme la maison derrière... 


DSCF8020

 

 

Une deuxième halte à Saint Izaire: le fou de la soudure à l'arc a encore frappé *. 


DSCF8030


Qui c'est qui cherchait un pignon baladeur pour la boite de vitesse de sa traction?

DSCF8031

 

Au Truel, mon bon monsieur, une pompe à essence ça se respecte, on fait pas dans la tôle ondulée ni dans le placo-plâtre.

DSCF8035

 

C'est la fête, le bon vieux Peugeot "nez de cochon" est de sortie (je ne me souviens pas en avoir vu de cette couleur dans mon enfance).

 

DSCF8037

 

Sur le retour, on s'aventure sur un pont suspendu: émotion garantie.

 

CIMG6703

 

C'est là-dessous le Tarn!

DSCF8041

 

Sur le panneau on vous explique tout sur la faune, la flore et les tractions des Raspes.

CIMG6716 sanbra

 

85 Km/h le coude à la portière: elle est pas belle la vie?

 

CIMG6723

 

 

Allez, un petit film le long du Tarn.

 

 

 

 

      La traction est bonne pour le service, j'ai mis le compteur de vaches à zéro, on verra bien le week-end prochain s'il y en a mille.

 

 

* A. Debru est un authentique artiste / sculpteur / forgeron aveyronnais


Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 21:47

     Déjà un mois d'inactivité depuis le tour d'Auvergne, est-ce qu'elles se souviennent comment ça fait quand on sort du garage?

 

     Allez, un petit tour, oh! pas si loin que ça, juste pour voir si le "rougier de Camarès" est toujours aussi rouge, et aussi pour faire quelques photos.

 

Un peu de vitamine avant le départ.  

CIMG6554 

 

Arrêt photos devant le pont vieux de Camarès.  CIMG6556

 

DSCF7885

 

 

A la sortie de Montlaur devant l'aqueduc.  DSCF7886

 

Un peu plus loin, nous sommes rassurés: la terre est encore rouge.

 

 DSCF7889

 

DSCF7890

 

 

On fait le détour par l'abbaye de Sylvanès toute proche où nous papotons avec un couple de touristes belges qui ont reconnu une FN au premier coup d'oeil.

 

 

  DSCF7894

 

 

   Non, elles ne se sont pas endormies sur leurs lauriers depuis le tour d'Auvergne, elle savent toujours répondre à l'appel du kick: de braves bêtes bien fidèles. 

 

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 18:26

     C'est pourtant pas loin de Brusque, mais allez donc savoir pourquoi, je n'étais jamais allé sur le massif de l'Espinouse et je ne connaissais pas La Salvetat et son eau minérale (est-ce parce que je préfère là où on fait du vin?).

 

     La traction était "partante", le temps était au beau fixe, tous les ingrédients étaient réunis.

 

 

     Un premier arrêt au col du Coustel, pour montrer à la traction la grande montagne sur laquelle on va.

 

DSCF7821

 

   C'est là-haut qu'on va.

DSCF7818 

 

 

Une halte fleurie au col de l'Espinouse

 

DSCF7830

 

 

  Et dire que j'ai attendu si longtemps pour voir ça!DSCF7828DSCF7829 

     

 Deux ou trois km plus loin....c'est trop beau, on s'arrêtte. 

CIMG6460

 

On ne se lasse pas de contempler le paysage, embelli,il est vrai, par la présence de dame traction.

DSCF7836DSCF7833 

 

Il n'y a pas que la traction qui est "avant", il y a aussi des éoliennes.

DSCF7840 

 

On fait parfois des rencontres insolites.  CIMG6477.JPG

 

A La Salvetat, le restaurant surplombe la rivière.

DSCF7847

 

Nous ferons honneur à cette eau de La Salvetat si réputée.....

DSCF7846

 

 

Le cassoulet était-il bon? Oui, merci.

DSCF7848 

 

     Non loin de là il y a les lacs et barrages de la Raviège et du Laouzas.

 

 

La traction s'aventure sous le barrage de la Raviège, même pas peur!

 

DSCF7849 

 

Puis elle passe triomphante dessus.

 

 

Un autre barrage, celui du Laouzas 

DSCF7857 

 

 

Quelques dizaines de km de petites routes et le retour à Brusque se fait par la petite route du Sanctus.

 

CIMG6512 

     Très belle promenade, paysages grandioses, eau minérale excellente (enfin, c'est ce que disent ceux qui l'ont goûtée) 

 

     Quand je vais raconter cette balade à la FN et Pétronille, c'est sûr qu'elles voudront y aller.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 10:55

 

     Cela faisait quelques mois que nous étions inscrits pour le 21ème "Tour d'Auvergne", organisé par "les vieux bols Arvernes". L'attente devenait insoutenable. 

 

     Le vendredi après-midi les motos, chargées sur la remorque, passent le Viaduc de Millau en direction de Parentignat où se fera le départ le lendemain.

  

     CIMG6329

  

  

Petite halte à l'aire du Viaduc de Garabit (on aime les viaducs !)

   CIMG6333

 

Préparatifs du petit matin devant le château.

CIMG6341-Château de Parentignat

 

 

Tandis que les motos sortent des fourgons ou descendent des remorques, la FN trouve une soeur de 1931 comme elle.

   DSCF7695 

 

     Près de la table où nous attend un petit-déjeuner on nous distribue les plaques du rallye, les tee-shirts, l'itinéraire, les tickets repas etc... Je sens que notre affaire se présente bien. 89 motos sont au départ.

 

      Le départ est donné à 9 heures.

 

     Après 39 km  de campagne on fait le traditionnel arrêt casse-croûte à Ardes-sur-Couze. (C'est pour laisser reposer les motos, parait-il)

 

CIMG6344

 

DSCF7705

 

Un passager clandestin s'est invité sur Pétronille.  

CIMG6345

 

     On a fait 66 km quand on s'arrête pour voir la cascade du Saillant. Les paysages qu'on traverse sont magnifiques, les montagnes sont fleuries, il y a des gentianes, on voit çà et là des burons isolés: c'est l'Auvergne et c'est beau. 

 

DSCF7706

  DSCF7707

 

Les motos ont 86 km dans les chaînes quand on s'arrête au Buron des Estives pour le repas de midi.

DSCF7713 

     Sont-ce les secousses subies sur nos machines à la suspension rudimentaire qui nous vident aussi vite les estomacs? Ce qui est certain c'est que l'organisation du rallye connaît bien ce phénomène et a prévu le repas en conséquence: après le buffet grandiose de hors-d'oeuvre, la serveuse a amené le plat de viande à notre table et ce n'est que quand elle en a amené un pour chacun que j'ai compris que ce que j'avais pris pour un plat était  une assiette individuelle...  (les motos seront lestées) 

 

     Les 120 km qui nous restent à faire jusqu'au Mont-Dore, ne se feront pas sans une pause casse-croûte à Champs-sur-Tarentaine, précédée d'un arrêt "paysage" au lac du Pêcher.

 

Tandis que je vérifie le niveau d'huile, Gaby s'assure que je fais ça comme il faut. 

   CIMG6359

 

DSCF7722 

DSCF7723

 

     Après le repas du soir à "la Prade Haute" au Mont-Dore, on s'assure que nos petites vieilles ont bien pris leur nuit.

   CIMG6366

Pétronille et la FN Partagent la même couette

 

CIMG6368

     Au petit matin, tandis que le sommet du Sancy commence à voir le soleil, on s'assure que la nuit s'est bien passée pour nos chères mécaniques.

DSCF7725

 

     Au vue de la fumée qui commence à envahir le paysage, je pense que vous entendez comme si vous y étiez la joyeuse pétarade des ancêtres qui ne demandent qu'à repartir pour une nouvelle aventure. 

 

CIMG6372 

 

     Premier arrêt après 10 km pour contempler les roches Tuilière et Sanadoire, (ça vaut pas le Pic St-Loup et l'Hortus mais c'est beau quand même).

  DSCF7731

 

29 km effectués: un casse-croûte s'impose.

CIMG6375

  DSCF7738

 

     On ne pouvait pas passer à Saint-Nectaire sans y faire une pause, les sacoches de Pétronille accueilleront bien volontiers un fromage local ainsi qu'un bidon d'huile "Yacco" d'époque trouvé au vide-grenier local.

 

DSCF7740

DSCF7743

 

 

     La route qui nous ramène au Mont-Dore est un vrai régal, toute en courbes, revêtement de sol du genre billard, paysages de rêve, on a envie de la refaire, et ça tombe bien car après le repas au Mont-Dore on la refera en bonne partie....en descente.

 

Bon, on a fini de manger, on y va? Pétronille s'impatiente.  

DSCF7745

 

     Il ne reste plus que 91 km pour rejoindre notre point de départ à Parentignat.

 

Arrêt près de l'église de Compains pour laisser souffler les mécaniques et rassembler le groupe. DSCF7747 

     Le retour sur Issoire avec vue sur le Puy-de-Dôme au loin a quelque chose de féérique, mais la descente dans la vallée annonce la fin d'un beau rêve.

 

 

     Quelques machines presque aussi belles que Pétronille et la FN (enfin..... c'est peut-être un peu de jalousie de ma part)  ont participé à ce tour d'Auvergne.

 

Gilet Herstall 

DSCF7697 

 1000 Matchless attelée DSCF7700

 

Terrot

DSCF7710

 

  Un phare pour éclairer même sans batterie.

  DSCF7716

 

  Terrot 500 NS de 1929

  DSCF7721

 

     390 km de grand bonheur pour les petites vieilles qui ont fonctionné sans défaillance, elles peuvent exhiber fièrement leur plaque de rallye, et je pense même qu'elles sont moins fatiguées que nous.

DSCF7726 

 

     La seule chose qui me contrarie dans ces sorties c'est que Pétronille prend de plus en plus d'assurance et que sur certains tronçons j'ai du mal à suivre son rythme avec ma FN.

 

 

Un grand merci à Elisabeth et son équipe.

 

C'est quand le prochain tour d'Auvergne?

 

 

 

 

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 19:07

     Savez-vous ce que sont les Raspes?

 

     Wikipédia, http://fr.wikipedia.org/wiki/Raspes vous répond:

 

"Les Raspes sont des défilés encaissés et sauvages, où serpente le Tarn. Ils forment la limite sud du Lévézou et la limite nord du pays Saint-Affricain. Ce territoire très abrupt présente une faune et une flore exceptionnelle et est parcouru par une multitude de cascades et de ruisseaux."

 

     Je vous rassure tout de suite, je ne vais pas vous "envoyer dans la culture", mais il se trouve qu'hier j'ai nettoyé la 11BL, qu'aujourd'hui, dimanche 29 Mai, il fait beau donc on y va, ou plutôt on y retourne car il y a deux ans on y avait fait la connaissance d'une bonne auberge, et l'année dernière c'était le terrain de jeu de notre rallye de Millau avec les vieilles motos....on s'attache à ces souvenirs-la. 

 

Première halte sous le viaduc: séance photo obligatoire. 

  DSCF7638

 

 

  CIMG6269

 

 

DSCF7639

 

En aval sur la rive droite le charmant village troglodytique de Peyre: visite obligatoire.

 DSCF7643

 

Contrastes architecturaux.   DSCF7652

 

 

L'intérieur de l'église troglodytique est presque aussi beau que celui de la traction.  

DSCF7654

 

 

Vous noterez que déjà 'à l'époque, l'extrémité de la croix du clocher de l'église allait aussi haut dans le ciel que les piles du viaduc. (plus de 300 mètres!)

DSCF7658

 

 

     Arrêt à "l'auberge la vigne gourmande" nous avons droit au pied de porc, désossé et amoureusement reconstitué par les petites mains de la madame qui nous sert, au magret de canard authentique, pas un de ces trucs industriels qui font que le canard, tout comme feu le poulet il y a quelques décennies, est en train de passer du statut de nourriture noble à celui de "mangeaille de cantine", aux fromages de Laguiole et de Roquefort, au vin local si typique qu'on ne trouve nulle part ailleurs mais qu'on aime, et puis, l'accueil... cet accueil qui nous donne tout simplement l'envie d'y retourner.....

 

La traction veille sur nous.....

CIMG6305 

..... à côté d'une Citröen horrrrriblement moderne.  

DSCF7667 

Madame est prête pour la dégustation..... 

DSCF7660

 

(Au fait, mais vous l'avez certainement remarqué, mais la traction....ça décoiffe! )

DSCF7662 

 

Candas, le village voisin....

CIMG6297 Candas 

 

On reprend la route vers les hauteurs jusqu'à Montjaux. (viaduc au loin)

DSCF7673 

Au hasard d'un virage, une vieille plaque Citroën.

DSCF7670 

     Le retour sur le Tarn se fait par les petites routes empruntées à moto lors du rallye de Millau. l'année dernière.

   

Allez une video pour vous faire partager l'ambiance: arrivée sur Saint-Rome de Tarn.

 

 
 
On recommencera, c'est sûr!
Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 19:00

     Le "Tour du Gard" est une sortie réservée aux vieilles motos, sur deux jours, organisée alternativement par les clubs de Sommières et de Nîmes.

 

     La FN et Pétronille y sont incrites depuis plusieurs mois. Ca promet d'être chouette car l'itinéraire prévu passe par plein d'endroits que j'ai beaucoup pratiqués pendant mon enfance et adolescence gangeoises: Mont Aigoual, Cévennes....

 

     Nous transporterons les motos jusqu'à Sommières sur la toute nouvelle remorque  afin d'éviter les kilomètres inintéressants pour nos mécaniques.

 

     On nous a prévenus : le carburant est une denrée rare en ces contrées, il faut prévoir une réserve. La FN sera donc en configuration "Chatou-Montpellier", équipée des sacoches de la BM qui la rendent quelque peu pataude, peu importe le "cubi" de 5 litres de carburant y sera bien à l'abri.

 

 

     Sur l'autoroute nous sommes suivis par deux anciennes sans pilote qui nous collent au c... comme si elles voulaient nous doubler.

 

CIMG6186.JPG

 

     Arrivés sur les lieux nous sommes déjà dans l'ambiance,environ 60 vieilles motos sont au départ.

DSCF7599 

     On nous distribue un "road book", (l'organisateur prétend que c'est un mot occitan, moi, ça me fait penser à une éruction de malodorant capriné).  L'itinéraire y est détaillé, on passera à Ganges (je connais, j'y suis né),on montera au Mont Aigoual, on dormira à Camprieu......Nous avons aussi notre plaque de rallye à fixer sur les motos.(Pétronille en est toute fière)

 

  CIMG6197

     Parmi les participants je remarque une fabuleuse Sarolea de 1924 au départ (ça fera deux motos belges)

DSCF7600

 

     Entre Sommières et Saint-Bauzille de Putois on traverse la garrigue sauvage comme je l'aime, sur fond de Pic Saint-Loup et des falaises de Claret. Mon APN me démange mais je n'ose pas m'arrêter de peur de retarder le groupe.

 

     Saint-Bauzille de Putois: pas de rallye vieilles motos sans arrêt casse-croûte à 10 heures (pour revigorer les motos, c'est le "rode bouc" qui le dit) La FN, consentante, en profite pour se laisser photographier par le monsieur de LVM. (tu parles, elle "espète" de fierté)   

 

DSCF7602 

 

      Ceux qui connaissent la région savent que l'itinéraire de Ganges à l'Espérou (Mont Aigoual) passe, soit par le Vigan, soit par Valleraugue.....bien naïfs! 

     On ne pouvait pas ignorer Roquedur, et ses épingles à cheveux passées en première, ni Saint-André de Majencoules et sa route à peine plus large qu'un side-car. Et puis, monter à l'Aigoual par la route toute en lacets au départ de Mandagout, ça a quand même plus de charme que la vaste nationale à deux voies où on peut se croiser sans trop ralentir ni devoir viser....!  Dommage, pour vous il n'y a pas eu d'arrêt photos pourtant les genets étaient en fleurs et on pouvait voir la Méditerranée tellement le ciel était clair. (on voyait la mer-de la haut)

 

 

 

     Après 120 km de routes (sont-ce réellement des routes?), nous voici arrivés pour le repas au "Randals Bison" non loin de Lanuéjols.

 

CIMG6196 

 

     Il y a là un élevage de bisons, vous aurez compris à base de quoi sera notre menu.  

 

DSCF7610 

     Nous ne sommes pas loin du "Pont du Moulin" à Camprieu où nous passerons la nuit, mais nous parcourrons bien une cinquantaine de km, histoire de voir si le charmant village de Cantobre est toujours là, et d'arriver à destination 30 secondes avant une de ces belles averses orageuses sans lesquelles le Mont Aigoual ne mériterait pas son nom.

 

     Les plus prudents ont prévu une bâche  les autres cherchent un abri de fortune sous les avancées de la toiture. La FN et Pétronille se serreront l'une contre l'autre pour ne pas avoir froid pendant la nuit (vous l'aurez compris, nous ne faisons pas partie des prudents, mais les nuits à la belle ça forge l'amitié).

DSCF7614

 

     Un repose-pied de Pétronille était épris de liberté, à Saint-Bauzille j'ai dû faire un "bricolo-fil-de-fer", plus tard c'est le carter de chaîne qui à perdu ses vis de fixation. Heureusement il y a le camion d'assistance, et un gentil organisateur toujours disponible qui ne voyage pas sans sa boite de vis miracles.

     Le matin le soleil réapparaît,  je supprime mon bricolage et en profite pour retendre la chaîne. 

 

CIMG6213 

 

Ambiance de pré-départ.

 

CIMG6215 

Le départ est donné, cette fois-ci on s'attarde pour faire des photos et des vidéos.

 

Pétronille en pleine vitesse.  

 

 

La FN 

 

 

 

Sur fond de Mont Aigoual.  CIMG6223

 

 

CIMG6224 

 

      Arrêt carburant à Valleraugue, Si vous vouliez faire le plein de votre auto il faudra attendre que toutes les motos soient passées!  

 DSCF7622

 

      Prochain arrêt  au col de la Triballe, nous arrivons parmi les derniers (arrêts photo, vidéo, essence...) mais il reste encore plein de cochonnailles et du gros rouge.

CIMG6227

 

DSCF7625.JPG

 

La FN voudrait continuer jusqu'au col de l'Asclier.

   DSCF7627

 

 

    Le trajet jusqu'à Montoulieu ne connaîtra pas la ligne droite puisque ce ne seront pas moins de 50 km de routes cévenoles comme je les aime bien qui nous y mèneront.  

  CIMG6237

 

 

     Après un repas digne de ce nom, le retour vers Sommières se fait par des routes plus.......normales, (Les parisiens appelleraient ça des "petites routes"). DSCF7632-copie-1.JPG

 

 

 

     Prêts pour le retour, les compteurs de Pétronille et de la FN affichent tous les deux 301 Km de plus qu'hier matin.  Les consommations d'huile et d'essence ont été raisonnables. 

 

  CIMG6242 

 

    

     Ce fut un week-end extraordinaire qui m'a permis de revoir tous ces paysages et ces routes que j'avais un peu oubliés. J'ai eu l'occasion de me rendre compte que dans le sud aussi, on sait ce que vieille moto veut dire, et, ce qui m'a rassuré, c'est que, tout comme quand j'y étais môme, une moto attelée se prononce toujours "scie-deux-quarts" et le bidule noir qui se gonfle autour de la roue, s'appelle encore un "peu-neu" , il n'empêche que ces gars savent ce qu'est un "goustarou" cochonnaille à 10 heures du matin et n'échangeraient jamais un aligot-saucisse contre un "burger-king".

 

Un grand merci à Olivier l'organisateur en chef de ce rallye (et fournisseur de vis de M7x125 pour Pétronille) ainsi qu'à toute son équipe.

 

Vivement le tour d'Auvergne les 11 et 12 Juin.

 

 

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 19:38

   Mais c'est où Poussan me direz-vous?

 

   Et bien ce n'est pas loin de Montpellier, et il y a là un club de vieilles mécaniques qui organise une de ces réunions mensuelles comme il en fleurit dans pas mal de villes chaque nième dimanche du mois.

     Ce club organise aussi la "festa de la locomocion" à mi-Août.

http://www.retro-pouss-auto.fr/crbst_56.html

 

     Voilà un bon prétexte pour ne pas aller chercher du muguet en ce premier Mai. La FN ira seule, Pétronille redoutant ces réunions statiques où il n'est question que de boulons et de pistons.

 

     Puisque je n'imagine pas un trajet sans arrêt photo......tiens, des coquelicots.

 

DSCF7518

 

 

 

 

La bicoque il faudrait la restaurer,mais moi, mon truc,c'est la mécanique. 

  

DSCF7520

 

 

Au fond, on voit bien les éoliennes qu'ils font tourner pour rafraîchir les vignes.  (pas cons les viticulteurs du midi!)

DSCF7521

 

 

 

     Arrivé à Poussan il y a surtout des autos, mais c'était prévu.

 

 

 

 

Petit Quizz:

 

Ça c'est une???????  .....................

Panhard Dyna X carrosserie en alu, on l'appelait "style Louis XV....on comprend pourquoi! Moi, elle me fait craquer.

DSCF7522

 

 Ca c'est une ????? .............................

Si vous n'avez pas répondu 4CV Renault vous êtes vraiment nul (ou très jeune)

 

DSCF7525

 

 

 

 

 Le premier qui dit que ce n'est pas une traction n'a même pas droit à un coup de rattrapage.

DSCF7527

 

 

Là si vous avez répondu "Juva 4" vous avez tout faux: c'est une "Dauphinoise", ça se voit à l'arrière de forme break. (OK, j'ai pas bien cadré)

DSCF7528

 

Le chant du cygne de Terrot: le Ténor un 125 cc fabuleux pour l'époque qui n'avait pas à rougir par rapport aux productions nippones. (C'est le ténor de Mickie, allias "docteur Terrot")

DSCF7526

 

 

     Belle matinée, sur le trajet du retour, ma moto à généreusement ajouté une touche délicate de parfum d'huile et d'essence brûlée aux parfums insipides des bouquets de muguet industriel que proposaient les nombreux vendeurs d'un jour le long de la route (ma FN est un bien qui devrait être reconnu "d'utilité publique")

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 19:37

     Et oui, je ne suis pas encore "à tu et à toi"  avec Dailymotion, pourtant j'ai de la patience, 

j'en ai téléchagé des trucs pour transférer, pour compresser.....mais ça voulait pas marcher et sans dire pourquoi, ça m'a planté l'ordinateur. J'ai causé AVI, MP4, MPEG, Baud-rate, Mo...... plein de gros mots qui n'existaient pas à l'époque de nos tractions.

 

     Mais, finalement, la voilà cette vidéo, oeuvre de ma fidèle moitié qui manipule son APN aussi bien que sa Pétronille

 

     Vous serez priés de remarquer le tintamarre des bouteilles, (vous savez, celles qu'on vous donne en prime après une grosse commande et qu'on ne sait pas où caser) à chaque virage (et dieu sait s'il y en a des virages!)

 

 

     La scène se situe lors du retour vers Brusque dans la descente vers Saint Gervais sur Mare.

 

      Pas une seule bouteille cassée!
Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 21:08

     Parmi nos traditions, il y a celle, bien agréable, qui consiste à faire une virée à Faugères pour faire le plein de ce qu'on aime bien...

 

     Puisque la traction a démontré hier qu'elle était en forme, battons le fer tant qu'il est chaud.

 

     Faugères n'est pas très loin de Brusque, 50 ou 60 km, mais il faut passer plusieurs cols avant de changer de paysage et atteindre la plaine (enfin, là où c'est moins montagneux).

 

     Tous les divers graisseurs et huileurs ont été abondamment nourris, la pression des pneus, les niveaux .... tout est OK, c'est prêt pour le départ.  DSCF7461

 

 

 

Petit arrêt photos, pissenlits: au fond, le Merdelou . 

DSCF7464

 DSCF7463

 

 

Nouvel arrêt photos à la Croix de Mounis.   (on voit la "mer de là ")

DSCF7470

 

DSCF7469

 

Au fond: la montagne noire

DSCF7467

 

Le col des treize vents ( enfin, je ne les ai pas comptés)  

DSCF7471

 

10% ! Ça va descendre! (mes tambours de freins récemment rectifiés vont être mis à contribution)

CIMG6057

 

On change de paysage, au loin, ça devient plus plat.  

CIMG6063

 

 Nous voilà rassurés, les vignes sont encore là. 

CIMG6065

 

A l'approche du caveau des schistes, la traction file sur la grand-route, la barre de capot bien alignée sur la bande blanche de la route.

CIMG6066

 

On a goûté tout ça! (plus ce qu'on n'a pas retenu pour cette fois-ci)CIMG6075

 

Il n'y a plus de place à l'arrière. (je sais ce n'est qu'une 11 BL) 

CIMG6079

 

On remplira le coffre. (c'est fou ce que ça consomme une traction)  

CIMG6080 

Un dernier "au-revoir" au caveau des schistes: (D'après ce que j'ai compris, les gaz du même nom ne sont pas aussi appréciés dans la région...)

 

CIMG6084

 

Sur le retour la route est belle. J'ai même eu droit à une vidéo, quand je saurai la publier sur Daily Motion vous y aurez droit.

CIMG6087

 

On repasse dans l'Aveyron au col de Coustel. 

CIMG6097

 

 

On arrive à Brusque, j'espère que les bouteilles n'ont pas été trop secouées.  

CIMG6102

 

     C'est quand même rassurant de savoir que la traction ne mourra pas de soif pendant.... au moins quinze jours.

 

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 17:55

     C'est le moment de sortir la traction de son hibernation. Pendant la mauvaise saison, sa seule activité cérébrale a consisté à assimiler quelques milliampères provenant du mini-panneau solaire qui entretient sa batterie, tout le reste de son corps est resté dans un état proche du coma profond.

 

     Première bonne surprise: il n'y a pas de gros trou dans la toiture, ce qui veut dire qu'il n'y a pas un gros caillou tombé de la falaise qui s'est invité auprès d'elle en pénétrant avec effraction.  (ne rigolez pas c'est déjà arrivé)DSCF7451

 

Le linceul "home-made" protège la belle endormie. 

DSCF7452

 

Quand je vous dit que je l''ai fait en assemblant de vieux draps brodés! 

DSCF7453 

 

Il faut enlever le bouchon de tissus huilé qui obture son tuyau d'échappement:  et oui, faut pas qu'elle s'enrhume pendant l'hver.

DSCF7457

 

 

Je vérifie la tension de la batterie: à vide, 6,4 Volt: c'est tout à fait correct. En plein soleil le courant de charge est de 18 milliampères, c'est suffisant pour compenser les pertes.

DSCF7456

 

 

C'est ensuite le rituel bien réglé qui se renouvelle chaque année:

 

- j'amorce le circuit d'essence en aspirant avec une seringue,

- je fait tourner le moteur, dépourvu de ses bougies, au démarreur pendant 10 secondes, histoire de bien amorcer la pompe à huile et parfaire le remplissage du carburateur,

- je remonte les bougies et les fils de haute tension.

- Starter, un coup d'accélérateur, démarreur..... et c'est parti au bout de 2 ou 3 secondes.

 

Allez, un petit tour pour vérifier que tout est OK.

 

La route est belle.

DSCF7459

 

Les paysages toujours aussi agréables

DSCF7458

 

Un petit coucou à l'abbaye de Sylvanès toute proche.

DSCF7460

 

 

Tout est en ordre, une belle saison s'annonce prometteuse, avec plein de virées sympas.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 18:54

     Ganges, c'est là où je suis né et où j'ai vécu avant que les aléas des études et du travail me propulsent dans le Noooorrrrrd!

 

     Et si j'allais rendre visite à ma grande soeur en passant par le chemin des écoliers avec la BM ? La dernière fois qu'elle y est allée remonte à ......bien plus de trente ans...

 

La garrigue est encore fleurie.

DSCF7431

 

Et un petit tour sur l'ancienne route du côté du col de la Cardonille,là où je passais chaque semaine pour me rendre au Lycée de Montpellier avec le bus scolaire ou au volant de la Renault 4 de mon papa.

DSCF7434 b

 

Je ne suis pas le seul homme célèbre né à Ganges, il y a eu aussi l'ingénieur Charles Benoit, créateur de Motobécane et inventeur de la mobylette.

DSCF7437

 

 

Un petit tour vers la Vis et une photo sur le pont où fut photographiée, (il y a longtemps!) la 125 Peugeot, celle qui m'a été volée.

DSCF7439125Peugeot4

 

 

Le pont de Saint Etienne d'Issenssac, je n'ai jamais plongé d'en haut, et maintenant je n'en ai plus vraiment envie.

  DSCF7441

 

 

Sur l'autre rive, la chapelle du même nom.

DSCF7443

 

Retour vers Montpellier: à gauche l'Hortus, à droite le Pic saint Loup, nous passerons entre les deux. (il suffit de bien viser) 

DSCF7447

 

 

Beau temps, belle journée de printemps, la BM a ronronné de plaisir. (et moi donc!)

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 09:18

     Ce week-end il y a la bourse à Palavas. On ne peut pas faire plus près. La FN sera de sortie.

 

     Samedi matin, alors que le moteur est à peine chaud, on s'arrête le long de l'étang, (toujours au même endroit)  pour une séance photo.

 

Il fait beau, la vie est belle.DSCF7410

 

La bourse est intéressante, pas mal de vendeurs, de belles autos exposées, plus celles des visiteurs, le temps est estival, tout pour plaire.

 

Tiens une traction: une 15 cabriolet s'il vous plaît (en fait pas authentique, c'est une réplique)

 

DSCF7428

 

 

Tiens une autre traction, dans la profondeur de son coffre on aperçoit son âme, toute blanche de pureté,

oui Monsieur, les tractions ont une âme!

 

DSCF7426

 

 

Il faudra que j'explique au Monsieur comment on redonne vie aux sacoches en cuir!

DSCF7421

 

Par contre, pour les poignées de guidon atteinte de la vérole, je n'ai pas la solution.

 

DSCF7422

 

 

Pendant la visite la FN m'attendait entre deux monstres modernes, et dire qu'en 1931, une 500 centimètres cubes était une GROSSE moto!

DSCF7430

 

 

     La FN était la seule moto vraiment vieille parmi celles des spectateurs, ça m'a permis de frimer, en particulier au moment du départ où, comme  quelques badauds affluaient, j'ai accompli avec toute la lenteur qui sied à l'intensité de la situation, tout le cérémonial de la préparation: blouson, gants, vieux casque, lunettes, suivi du robinet d'essence, du titillateur, du réglage de l'avance, du starter, de la recherche de la compression, violent coup de kick...et le moteur, fidèle à son habitude, a démarré avec son gros "poum, poum...", j'ai même entendu un gars qui criait "bravo".

     Ensuite toujours aussi sûr (et fier de moi) j'ai ôté la béquille arrière, (ça amuse beaucoup les curieux cette béquille accrochée derrière le garde boue) , j'ai enfourché la bête:  prêt pour le départ.

 

     Par contre, ce gars qui m'a tapé sur l'épaule en me faisant remarquer que j'avais oublié d'enlever ma chaîne antivol, il m'a "cassé ma baraque"  !!!!!

 

 

De retour à la maison, le compteur kilométrique marque 16 km de plus...

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 17:41

     Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas fait de vraie sortie avec Pétronille et la FN.

 

     Chaque mois j'attends le dernier Dimanche du mois pour faire un tour au « wagon bleu » à Viols-le-Fort, ou le premier Dimanche du mois suivant pour aller à Poussan où il y a un club sympa, mais il y a toujours, soit un gros nuage soit une bonne raison pour faire autre chose.

 

     Donc : cette semaine, c’est décidé, on sortira Jeudi en évitant les horaires de ces travailleurs sans-gêne qui encombrent les routes en nous empêchant de polluer et de faire du bruit à notre guise. (est-ce-que je travaille moi ?)

 

     Tiens, l’abbaye de Valmagne: ce n’est pas trop loin, il paraît que c’est sympa à voir, ça ne se visite que l'après-midi? qu'à cela ne tienne, on ira d'abord se faire un plateau de fruits de mer à Bouzigues sur l'étang de Thau.

     Ce sera l’occasion, de vérifier la consommation d’huile de la FN, et de tester Pétronille après quelques entretiens de morte saison : moyeu et frein arrières, chaîne, condensateur et circuit d’allumage, il faut être prêt pour la nouvelle saison.

 

Les motos sont prêtes pour le départ.

 

CIMG5963

 

     La route jusqu'à Bouzigues est assez encombrée et peu adaptée à nos engins, les longs tronçons bordés de barrières de sécurité tout au bord du bitume en guise de bas-côté, me font supplier nos engins de ne pas nous faire le coup de la panne.

 

Bouzigues, non mais, regardez-moi ça! vous n'avez pas envie d'y aller?

DSCF7312

 

     On gare les motos face au "banc des retraités" on sent bien que ça les intrigue, ils n'osent pas engager la conversation, mais plus tard on surprendra des bribes de discussions animées où il est question de Magnat Debon ou autre Terrot ou Motobécane de leur jeunesse...(au fait ils ne sont peut-être pas moins jeunes que moi????)

 

CIMG5964

 

De l'autre côté, c'est l'étang, son calme, ses bateaux......et ses huîtres!

DSCF7352

 

 

     On prend le temps de flâner le long de l'eau, c'est beau, c'est reposant, et dire qu'il y a plein de gens qui ne savent pas vivre autrement que stressés...

 

CIMG5979 

     Il y a plein de petits restaus sympas, il n'y a que l'embarras du choix pour trouver un bon plateau de fruits de mer accompagné de l'inévitable Picpoul de Pinet. Nous ne prendrons pas le volant après. (seulement le guidon)

 

 

     Heureux et repus nous démarrons nos engins et longeons toutes ces terrasses de restaurants pour que les clients profitent du joyeux bruit et des inimitables odeurs de nos échappements: frime garantie!

 

     Le trajet jusqu'à l'abbaye de Valmagne emprunte une route bien plus sympa que celle qu'on a eue ce matin; peu de circulation et moins de lignes droites. Une halte photos s'impose pour vous faire profiter du paysage. (et de nos motos)

 

Photos dans les vignes.

CIMG5986

 

CIMG5989

 

CIMG5987

DSCF7369

 

 

Arrivés à l'Abbaye, les motos nous attendent sagement pendant la visite.

 

CIMG5994

 

 

     La bâtisse est grandiose, le cloître est superbe. A cette heure de la journée, l'éclairage naturel met tous les détails en valeur, mais ce qui m'amuse le plus c'est l'utilisation qui a été faite de ce lieu comme chai où reposent des foudres centenaires tout aussi chargés d'histoire que les pierres de l'édifice.

 

CIMG6016

 

DSCF7382

 

 

 

     Tous les ingrédients étaient réunis pour cette balade, beaux paysages, site intéressant, beau temps, les motos ont fonctionné à merveille, maintenant Pétronille démarre au premier coup de kick, même quand le moteur est chaud.

     J'ai pu affiner la mesure de la consommation d'huile de la FN: 0,4 l aux 100 Km, ça confirme une légère amélioration apportée par ma modification de piston, mais ça reste...coquet! (mais il y a plus grave dans la vie)

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 09:40

     Ce week-end il y a le salon Auto Moto Retro à Nîmes, voilà un bon prétexte pour dégourdir les bielles de la BM.

     Samedi matin, j'enfourche mon cheval d'acier, je boycotte l'autoroute et en route pour Nîmes par la nationale.

     En fait elle n'est pas très chouette cette nationale, on se tape quelques bonnes dizaines de rond-points, on saute d'un village à l'autre, ça ne laisse pas beaucoup de place pour la vraie route de campagne bien sympa, et le reportage photos s'en ressentira.

Je ne vais quand même pas trop râler, il fait beau, les amandiers sont en fleurs, il y a des oliviers, et surtout, la BM ronronne de plaisir, ses quarante ans, sans une ride lui confèrent une sérénité certaine, et toutes ces autos modernes qui me doublent dédaigneusement n'égratignent pas notre bonheur: on s'en fout, on est bien.

 

     C'est la première fois que je visite ce salon, j'aime bien les salons de cette dimension, on fait plusieurs fois le tour, j'y ai rencontré quelques potes qui avaient participé à la sortie des tractions au cirque de Navacelles, j'ai fait connaissance de quelques doux dingues de vieilles pétoires.

 

     Puis tiens au hasard des engins exposés, j'ai presque versé une larme devant un magnifique cyclo Peugeot 104, le premier deux roues motorisé que je m'étais payé d'occasion avec tous les sous que j'avais gagnés lors d'un stage ouvrier de deux semaines: 300 F (soit à peine 100 F de moins que la traction achetée trois ans plus tard)

 

DSCF7275

 

     J'avais fait subir les pires outrages à son carbu, ses transferts ainsi que sa transmission et son échappement, je ne sais pas dire s'il allait beaucoup plus vite, mais il faisait beaucoup plus de bruit.

 

     Amusant aussi cette 5CV Peugeot qui me rappelle celle de mon papa, laquelle était en version conduite intérieure, s'il-vous-plaît. Pas de freins à l'avant, voie arrière très étroite pour se passer de différentiel,  60 Km/h maxi......en descente, quatre enfants s'entassaient à l'arrière!

DSCF7276

 

 

Retour sur Montpellier par la même nationale.  Quelques photos, juste pour le souvenir.

 

 DSCF7280

 

 

Allez, on rentre.

DSCF7282

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 12:01

      Notre dernière tentative malheureuse de découverte de la mer laissait le goût de quelque chose de raté (pas d'allumage imbécile!) mêlé d'une bonne envie de revanche.

 

     Quelques heures disponibles  en plein après-midi: il n'en fallait pas plus pour relever le défi.  

     Elles piaffent d'impatience, toutes curieuses qu'elles sont de voir cette fameuse mer, tu parles, une aveyronnaise qui n'a connu que le Larzac et une Belge qui n'a connu que la région parisienne!

 

     Pour ma part, je suis tout aussi impatient de confirmer l'efficacité de mes trous-trous dans le piston pour la réduction des remontées d'huile de la FN.

     Palavas, n'est qu'à 9 Km mais en faisant un petit tour jusqu'à Carnon on devrait accumuler quelques Km pour consolider la mesure de la consommation d'huile.

      

 

     Cinq cents mètres après le départ, la FN cale et ne veut plus redémarrer: voilà une virée qui commence bien! L'endroit est encombré par les travaux du tramway, je dois déplacer les bidules en plastique rouge et blanc pour trouver un refuge et constater que j'avais tout simplement noyé le moteur comme un débutant.  Ouff!

 

CIMG5719

 

Direction Palavas avec un premier arrêt au même endroit que la dernière fois, mais cette foi-ci nous continuerons. L'arrêt photos s'impose.  

DSCF7215 

Les flamants roses se cachent au loin, derrière la FN.

 

DSCF7217

 

 

On change d'endroit pour bénéficier d'un éclairage meilleur, en plus on a une belle vue sur le Pic Saint Loup avec l'étang en premier plan.

 

DSCF7218

 

 

 Tandis que je suis fier de ma FN,  

DSCF7220

 

Madame est amoureuse de sa Pétronille. 

 CIMG5723

 

     Nouveau départ vers Carnon avec un arrêt près du port de plaisance. La FN a de la peine à me croire quand je luis dit que les bateaux à voile avancent sans faire de bruit.(mais alors, ont-ils une âme s'inquiète-t-elle, comment on sait quand le moteur a démarré ??? )

   

DSCF7224

 

On continue notre course jusqu'à la sortie de Carnon pour, enfin, voir la mer de près. 

 

CIMG5730 

  La FN savoure le moment.DSCF7234

 

Pétronille "se la pète" , toute fière devant la grande bleue! 

CIMG5733

 

Retour à la maison après 37,7 Km.

 

     Le bonheur des petites vieilles est évident, j'attends impatiemment pendant quelques heures que le niveau d'huile soit stabilisé, je contrôle soigneusement la quantité d'huile nécessaire pour réajuster le niveau et sortir ma calculette, depuis la dernière sortie ratée nous totalisons 61,2 Km, j'ai du remettre 210 cc d'huile ce qui fait une consommation de 0,34 l/100 Km.

Je suis assez déçu par ce résultat même si c'est mieux que les 0,6 l/100 Km d'avant la modification du piston.Peut-être que pour le tour du Gard et le tour d'Auvergne en Mai et Juin, il faudra que le bon vieux "cubi" de 5 litres reprenne du service....

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 18:04

     C'est encore la saison des salons et bourses de vieilles motos. La semaine dernière pour cause de déluge j'ai raté celui de Sommières, je me  suis vengé cette fois-ci en allant faire un tour à Valras-Plage pour visiter et, pourquoi pas, faire des connaissances parmi les gens du club organisateur: "Les Lutins Motocyclistes" de Béziers.

 

      La BM est ravie à l'idée de se dégourdir les bielles pour cette virée.

 

     Bien sûr, je choisis la nationale plutôt que l'autoroute, même si cette route n'a rien d'excitant, mais la nationale facilite les arrêts-photo.

    

      Du côté de Bouzigues on domine l'étang de Thau avec ses parcs à huîtres et le Mont St Clair au fond. (cherchez bien, je vous assure qu'on le voit)

 

DSCF6829 

      Arrivés à Valras-Plage, les exposants ont accumulé plein de "ferrailles" ,diront certains, plein de "trésors" diront d'autres.

 

      Les gars du club sont sympas (normal pour des amateurs de vieilles motos, d'ailleurs ils savent prendre les gens ils m'ont offert l'apéro). Ils organisent une sortie par mois, dommage que Béziers soit loin pour Pétronille et la FN mais pourquoi pas, de temps en temps? (Il faudra que je leur fasse la proposition...)

 

 

      J'ai tout vu mais je n'ai rien acheté, j'ai quand même ramené quelques photos de Motoconfort pour montrer à Pétronille . 

 

Au début la transmission arrière se faisait par une courroie,

DSCF6835 

Puis on a mis une chaîne. (on est quand même encore loin de la techno hautement sophistiquée de Pétronille)

DSCF6834

 

 

 

     A l'entrée de l'expo, une L4C (je crois, à moins que ce ne soit la dénomination Motobécane), "dans son jus" mais venue par la route. Une bicylindre qui, si j'ai bien retenu mon cours d'histoire de la moto française,  fut le chant du cygne de la marque.

DSCF6837

 

   Au retour les arrêts photos s'imposent car les couleurs d'automne sont trop belles.

 

  Connaissez-vous un endroit plus reposant que le canal du midi?

DSCF6842

 

 

 

  On a envie de ne pas reprendre la route...

  DSCF6845

DSCF6846  

 

       Avec la BM nous sommes rentrés à la maison avec la satisfaction d'avoir pris une belle revanche sur le week-end dernier à Sommières.

 

       A quand la prochaine?

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 21:07

     Et oui, pendant l'été on a beaucoup parlé de la FN, de Pétronille ou de la traction mais la fidèle BM est toujours là, il est vrai qu'elle n'a pas eu l'occasion de réaliser des sorties aussi "remarquables" que ses consoeurs, mais elle n'a pas été oubliée.

 

     A la mi-Octobre il était grand temps de la rapatrier vers Montpellier, d'autant plus qu'il est prévu à Sommières un week-end "vieilles motos".

 

     Vous allez me dire "Ben quoi, tu ne vas pas nous faire une histoire pour un petit trajet de 110 Km avec une routière comme la BM?"  Et "SI", car c'est une étape dans sa vie, c'est la première fois qu'elle va à Montpellier dans "sa" maison pour retrouver Pétronille et la FN.

 

      Cette semaine il a fait anormalement froid à Brusque mais depuis deux jours le ciel est d'un bleu comme on n'en voit que chez nous, ça promet une bonne virée sur les traces de la FN et Pétronille il y a 2 semaines.

 

Le bonhomme et "la bête" sont prêts pour le départ.

 

CIMG5370 

 

Ca y est, c'est parti! la dame photographe toute "dépétronillée" doit se contenter du Modus suiveur.

 

CIMG5375

 

 

     La montée vers le col de Notre Dame est un vrai régal, c'est vrai que ça pousse plus qu'une FN de 1931, les virages se suivent et la BM les enchaîne "voluptueusement", tout en souplesse, l'alternance des freinages, prises d'angle et accèlérations est   un vrai bonheur, par raport à la FN, dont le comportement est aussi très rassurant, les accélérations et les vitesses atteintes sont d'un autre ordre.....(par contre le Renault Modus mazouté qui ne décolle pas de ma roue arrière commence à m'agacer).

 

Le col de Notre Dame

 DSCF6716

 

 

 

Ceci......

CIMG5381

 

.......donne cela.

DSCF6714 

 

 

Les moutons ne savent pas apprécier l'intensité du moment (c'est bête un mouton!)DSCF6717

 

 

 

La dame au Modus me nargue...

 

DSCF6718

 

 

     La belle route qui descend sur Ceilhes est une vraie piste, je me prends pour Agostini.   (J'arrive pas à le décoller ce Modus!)

 

     Cette fois-ci je ferai le détour pour aller "jusqu'au-bouddhistes" admirer ce temple insolite perdu au milieu de nulle part. 

 

DSCF6719  DSCF6721

 

 

     En haut du Perthus il y a des formations rocheuses qui rappellent que le plateau du Larzac n'est pas loin.

 

DSCF6722 

     Vue sous un autre angle: la descente étroite et tortueuse va nous amener à Lodève.. .

 

 

DSCF6724

 

     Pendant la séance photo le Modus et sa conductrice qui "se la pèt' (.ronille)"ont filé, la route pleine de "virolos" est prometteuse.

 

DSCF6725

 

 

 

 

Un petit arrêt dans la descente juste là où il y a deux semaine La FN et Pétronille s'arrêtèrent pour savourer le moment et profiter du beau paysage.

 

DSCF6728DSCF6729

 

 

     Passé Lodève la route est plus "nationale" avec ses platanes chargés d'histoire (barrière de "sécurité" végétale, mais oh combien meurtrière ) elle a beaucoup de charme, bordée de vignes qui commencent à prendre de belles couleurs....pour un peu on aurait presque en vie de rester là, on est bien.

 

DSCF6730

 DSCF6731DSCF6732

 

 

     On arrive au bercail, la dame au Modus est déjà là (oui, mais elle, elle ne s'est pas arrêtée pour faire des photos, puis elle a pris l'autoroute....Pfff)

 

Il n'empêche que grâce à elle j'ai droit à la photo d'arrivée: merci!

 

CIMG5397

 

    Je vous l'accorde, 110 Km avec une routière, même âgée de 39 ans ce n'est pas une performance motocycliste, mais moi bien égoïstement, je me suis fait plaisir et tant mieux si j'ai réussi à vous faire partager ce plaisir. (je suis sûr que j'aurais fini par le larguer le Modus)

 

A l'heure où j'écris la BM aurait dû être à la manifestation de Sommières, mais un troupeau de vaches à la vessie intarissable est en train de survoler la région: nous resterons à l'abri .

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 18:59

        Après une période estivale dans la fraîcheur aveyronnaise, Pétronille et la FN (il faudra que je lui trouve un prénom de baptême à celle-là!) retournent passer l'hiver dans la douceur de Montpellier où, sans aucun doute, il y aura bien quelques petites sorties à faire.

 

         La période hivernale sera idéale pour  réaliser les nécessaires interventions mécaniques ou cosmétiques; petits trous-trous dans les pistons de la FN (pas pour les alléger, imbécile, des "forages" en fond de gorge des segments pour réduire les remontées d'huile!), et plein de petites choses sur Pétronille pour la rendre plus belle encore (ben quoi, je suis pas désirable, moi?).

 

 

         Mardi, armés de nos sacs à dos,  Clo. nous a amenés à Brusque en auto, avec la ferme intention de revenir  en "transhumant" les vieilles. (de toutes façons on n'avait pas le choix, il fallait bien redescendre, d'autant plus qu'on entendait parler de difficultés de distribution de carburant... )

 

        Madame météo prévoyait une très belle semaine.

 

        La préparation des vieilles machines se résume aux vérifications d'usage: Huile, essence, tension des chaînes, pression des pneus, état des divers câbles, nettoyage à la main et au chiffon qui passe partout, pas vraiment pour nettoyer mais pour détecter les éventuelles fuites ou écrous desserrés.

 

         La BM descendra plus tard, en attendant elle tiendra compagnie à la traction bien au chaud sous sa couette.

 

DSCF6615

 

        La FN retrouve sa configuration "légère" avec ses petites sacoches. Pétronille voit ses sacoches "sécurisées" car elles devront servir, les sacs à dos sont trop petits.

 

 

       Je reste un peu inquiet quant à la fiabilité de la magnéto à la suite du "caca nerveux" de Réquista, mais le petit côté "trouillomètre à zéro" fait partie du charme de ce genre d'expédition, le risque est faible: que sont les 110 Km à faire à côté du Chatou-Montpellier et de toutes les virées faites cet été?

 

       Il n'empêche que j'ai contrôlé la qualité de l'allumage et que je trouve l'étincelle bien rouge, ce qui est souvent annonciateur de faiblesse du condensateur, et comme son remplacement  nécessite le démontage complet de la magnéto, suivi de sa ré-aimentation....on verra ça plus tard.

 

      Vers 14 heures, armés de nos casques, bottes et autres cuirs, nos chargeons les petites vieilles.

  DSCF6628

 

 

      Le ciel est loin d'être aussi beau que l'avait prévu madame météo avec sa boule de cristal, disons que la petite brume matinale qui devait se dissiper en fin de matinée était encore bien présente, ce qui me faisait redouter le brouillard au col du Perthus. Par précaution j'endossai mon gilet fluo et testai un bricolage pour fixer des éclairages de vélo à adapter en cas de brouillard.  (J'en voulais à dame météo qui prétend toujours que sa "boule est formelle"!)

  CIMG5316

CIMG5312

            

          Prêtes pour le départ, le compteur de la FN affiche 5545 Km. (pas beaucoup roulé de puis Réquista!)

 

 

    

DSCF6630

DSCF6629

 

 

                   Pétronille est sereine: "j'ai pas de remontées d'huile, mes étincelles sont bleues, j'ai pas de condensateur perdu au fin fond de l'induit tournant de ma magnéto", (et ce que tu ne dis pas c'est que dans les sacoches de ta FN t'as prévu des sangles pour te tracter si tu tombes en panne...)

CIMG5320       

 

       Au premier coup de kick, les moteurs sont en route et à peine le village traversé, mes craintes de panne sont complètement envolées, le "poum" "poum" du moteur est tellement rassurant (et, disons...quelque peu.... "audible")   que je me sens prêt pour faire le tour du monde. Pétronille me suit fidèlement, la route est belle.

 

 

      Déjà le col de Notre Dame, ça vaut bien une pause photos, on sent que le ciel est en train de se dégager.DSCF6631    DSCF6633

  

   Il n'arrête pas de la photographier sa FN! (Non mais il a l'air de quoi avec son gilet fluo sur sa tenue en cuir!)

CIMG5325

 

   La statue de Notre Dame veille sur Pétronille. 

CIMG5327      

 

      La descente sur Ceilhes est l'occasion pour la FN d'émettre moultes nuages de fumées bleues après chaque virage, qui inquiètent (et peut-être incommodent) ma suiveuse sur sa Pétronille. Mais tout est normal (enfin si on peut dire) ce sont toujours les fameuse remontées d'huile qui sont en cause (logique, quand la moto descend, l'huile veut remonter!).

 

        La route est toujours aussi agréable et l'enchaînement des virages est un vrai plaisir tant le comportement de la moto est sain malgré son absence de suspension arrière et sa fourche à parallélogramme. Pétronille est menée de main de maître par madame qui commence à bien l'avoir en main.

 

     Nouvelle pause photos à l'approche du col du Perthus non loin du temple bouddhiste inauguré il y a peu de temps par le Dalaï-lama en personne "carlabruniment" accompagné. 

 

 Non on n'ira pas jusqu'au temple (je vais souvent jusqu'au bout, mais ne suis pas du genre "jusqu'aux Bouddhistes", non!).

 

DSCF6635

 

 DSCF6638

 

       Passé le col du Perthus le ciel retrouve sa couleur méditerranéenne préférée. Petite pause photos dans la descente.

DSCF6642

 

 

 

 

DSCF6644

 

 

 

 

 

DSCF6643

 

 

      Arrivés à Lodève, je vérifie que la consommation d'huile de la FN est restée normale, (enfin, comme d'habitude....)  et nous nous engageons sur la nationale.

      Nous filons bon train, ma suiveuse d'épouse m'avoua par la suite que le compteur de Pétronille frôla même les 85 Km/h à plusieurs reprises!

 

     Un petit arrêt auprès de vignes qui commencent à prendre de belles couleurs.

 

CIMG5329

 

 

Un autre arrêt pour une mise en scène près de l'ancien pont sur l'Hérault auprès de Gignac.

 

CIMG5331

 

  La rentrée sur Montpellier n'a rien de rigolo, les derniers Km se font sur une voie rapide inintéressante, peu avant l'arrivée on se la joue genre "livreur de pizzas" en remontant les files jusqu'au rond point des prés d'Arènes ou je salue respectueusement la locomotive du petit train de Palavas.

 

 DSCF6654

 

Ca y est nous sommes arrivés, le compteur de la FN totalise 05656 Km, 111 Km de plaisir.  

 DSCF6645 DSCF6646

    

 

           Je me sens tout honteux d'avoir pu imaginer que la FN aurait pu avoir quelque faiblesse, et, quand je l'ai abritée dans le garage j'ai pu voir au fin fond de son phare la lueur de revanche mélée de reproche d'une vieille dame respectable et quelque peu véxée qui me disait:

 

 " alors, elle ne te plaît toujours pas la couleur de mes étincelles?"

 

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 23:03

     Evelyne et Jojo nous avaient hébergés lors de notre fameuse descente de Paris vers Montpelllier en FN et Scooter.

 

     Il nous ont fait l'honneur d'une petite visite à Brusque, les poches pleines de fromages d'Auvergne......

 

      Une occasion rêvée pour faire un petit tour de traction entre gigot de sanglier à la broche, cueillettes de mûres, prune et autres mirabelles....

 

      La 11, toujours fidèle, du genre "scout -toujours-prêt" est dégagée de sa housse, un petit coup pour amorcer la pompe à essence et déjà les bielles piaffent d'impatience,  "bon c'est quand qu'on embraye?"

 

       Direction, le proche rougier de Camarès, histoire de montrer à Evelyne et Jojo que les grande étendues du Far West ne sont que de fades décors de western de troisième catégorie, et aussi pour leur montrer que la traction, ça c'est de la bagnole!

 

       C'est sec, il n'a pas plu pendant l'été à tel point qu'un tracteur qui s'active dans un champ soulève un nuage de terre impressionnant.

 

DSCF6567

 

       Bien sûr le carrosse est l'objet des photos d'usage, la lumière rasante de fin de journée et le paysage s'y prêtent (j'en "espète" de fierté!)

 

DSCF6569

 

 Eh, les parigots, z'avez vu la couleur du ciel?

DSCF6570

 

      

 

 

      Et pendant que nous focalisons nos APN sur l'objet  voilà que nos ombres préfèrent s'activer à la cueillette du thym au bord de la route.  

 

  Je frime, je frime et je n'arrête pas de frimer avec ma belle auto et pendant ce temps madame laisse son imagination photographique s'exprimer...  (au passage, j'espère que vous comprenez pourquoi on appelle ça "le Rougier")

 

CIMG5250

 

 

Retour en flânant du côté de Montlaur, de Gissac, de Sylvanès.....

 

Ce fut court mais bon. 

 

 Merci Evelyne et Jojo, sans vous la 11 serait restée sous la couette et aurait raté un bon moment.

Repost 0
Published by faites-pour-rouler - dans Les aventures en vieilles
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de faites-pour-rouler.over-blog.com
  • : La mécanique des autos et motos anciennes vécue au travers de mes propres véhicules. Les balades faites en vieilles.
  • Contact

Catégories